Ecologie Solutions
ECONOLOGIE : les ECONOMIES ECOLOGIQUES au QUOTIDIEN
Eco-gestes profitables : l'éconologie !

Comment conjuguer les économies et l'écologieL'éconologie est le néologisme issu de la contraction des mots économie et écologie
Ce terme est né au début des années 1990 lorsque la conscience de l'impact des activités humaines sur l'écosystème a commencé à sensibiliser le public.
Il veut illustrer qu'il est parfaitement possible de concilier économie et écologie.
Le terme économie doit être pris dans le sens de l'épargne d'argent, ainsi que dans son sens plus large : c'est à dire l'ensemble des activités d'une collectivité humaine relatives à la production, la distribution et la consommation des richesses.


Voici plusieurs moyens du plus simple au plus élaboré, de gestes écologiques, pour faire de substantielles économies dans tous les domaines de la vie courante, tout en participant à une démarche éco-responsable et en préservant votre santé.



ALIMENTATION
De récentes enquêtes ont établi que nous gaspillons une quantité impressionnante de produits alimentaires, jetés régulièrement à la poubelle, alors qu'ils peuvent parfaitement être encore consommés.
Manger des légumes sans se ruiner, alors que l'on n’a pas de potager :

- Choisir les légumes de saison ; la plupart des légumes (pareil pour les fruits) mûrissent sur une courte période dans l’année où ils sont vendus à bas prix ; c’est également le moment où ils sont les meilleurs gustativement ;
- Profiter des légumes par tradition économiques : carottes, navets, choux, poireaux... ; varier les menus en mettant à profit la grande variété de choux que l'on peut consommer crus ou cuits (choucroute, chou-fleur, choux de Bruxelles...)
- Acheter ses fruits à des stades de maturité différents pour éviter les pertes qui au bout du compte coûtent cher ;
- Acheter directement aux producteurs ou aux AMAP lorsque c'est possible ; profiter également des jardins en auto-récolte où il est possible de ramasser soi-même ses fruits et légumes dans le verger ou le champ, en évitant ainsi de payer la main d'œuvre ;
- Utiliser les nouvelles "filières" qui se créent pour distribuer les légumes et fruits "non calbrés" refusés par les grossistes ou les supermarchés, car jugés (à tort) invendables ; leur coût est largement inférieur à celui des distributeurs classiques ;
- Avoir recours aux fruits et légumes surgelés, pas forcément plus chers ni moins bons que les fruits frais passant par un circuit de distribution. Au contraire, ils sont récoltés à maturité, à la haute saison, au moment où ils sont les plus abondants et les plus riches en vitamines, ils sont congelés immédiatement et souvent à proximité du lieu de culture, conservant ainsi mieux leurs nutriments que les légumes « frais » qui ont été transportés en camion frigorifique et ont traîné dans des entrepôts et sur les étals.
- Utiliser les produits frais en début de semaine, après avoir fait ses courses, et réserver les produits en conserve ou surgelés pour la fin de la semaine ;
- Récycler les fruits abîmés dans des salades de fruits, des crumbles, des compotes... et les légumes défraîchis dans les potages, les soupes et purées...

ELECTRICITE

CUISINE

Utiliser un couvercle pour faire bouillir de l'eau
(pour maintenir 1,5 litre d'eau en ébullition, il faut une puissance de 720 Watts alors que 190 Watts suffisent en utilisant un couvercle !)

Pain au levain réalisé à la maison
Faire son pain et ses pizzas soi-même.
Facile, et très intéressante financièrement, la confection de ces aliments à la maison est de plus en plus pratiquée.
Pour le pain, cela vous permet de choisir les farines selon vos goûts et vos besoins nutritifs spécifiques ainsi que la levure la mieux adaptée...
Pour les pizzas, vous allez devenir créatif en utilisant des éléments de garniture originaux ou qui restent dans votre réfrigérateur.

Voir notre dossier sur :
Faire son pain et ses pizzas


Economiser de l'électricité ou du gaz
C'est tout à fait possible en éteignant votre four quelques minutes avant la fin de la cuisson de vos plats... et jusqu'à 15 mn pour des plaques électriques...


Comment prolonger sans énergie la cuisson d'un plat La marmite norvégienne
Toujours pour économiser de l'énergie de cuisson, ce dispositif consiste à laisser mijoter dans un contenant très isolant avec des matériaux mauvais conducteurs de la chaleur : liège, laine, feutre, foin, couverture…) pendant plusieurs heures un aliment préalablement élevé à une température importante ; la température ne va diminue que très lentement, prolongeant d'autant le temps d'une cuisson douce...
Ce procédé permet d’économiser au moins 50 %, de l’énergie consacrée à la cuisson des plats…


Cuire au four ou au barbecue solaire
Comment cuire gratuitement au four solaire Aucune autre énergie que le soleil pour cuire vos aliments en été.
En plus, la réalisation d'un four solaire basique (type boite à cuire) est à la portée de tous...

Pour les moins bricoleurs, il en existent maintenant sur le marché qui ne coûtent pas plus cher qu'un four traditionnel !

Voir notre dossier sur :
Les cuiseurs et barbecues solaires




L'ECLAIRAGE

Remplacer vos ampoules à incandescence
par des lampes fluo compactes qui consomment 4 à 5 fois moins.
Mais ne vous faites pas d'illusions : elles ont plutôt tendance à durer nettement moins longtemps qu'annoncé...
... ou encore mieux par des ampoules à LEDs...
Consommer moins d'électricité pour son éclairage En savoir plus sur les ampoules LEDs
Par ailleurs, c'est aussi un gage de sécurité contre les brûlures car elles ne chauffent presque pas.

A noter : une lampe halogène peut consommer 25 fois plus qu'une lampe à basse consommation.
Par contre les lampes fluo compactes contiennent des vapeurs de mercure et émettent des champs électromagnétiques.
Enfin, les dernières générations de lampes fluo-compactes basse consommation (fabriquées à moindre coût) sont loin de tenir le temps indiqué.

Pour en savoir plus :
- L'éclairage écologique
- Les pollutions électro-magnétiques


Profiter de l'éclairage naturel
La lumière naturelle ne coûte rien, et c'est la meilleure.
A choisir, ce sont ces pièces de vie qu'il faut orienter vers le sud, ou à défaut, l'ouest, pour profiter de la course zénithale du soleil.
Installer ses points de lecture ou de travail à proximité des vitrages (perpendiculairement) permet d'avoir un confort visuel important.
De même, un éclairage de toit (type Vélux) permet d'obtenir un surplus de lumière de l'ordre de 60 % par rapport à une fenêtre traditionnelle de même surface.
Enfin, des murs clairs et non surchargés de meubles et décorations permettent à la lumière de pénétrer de façon plus intense jusqu'au fond de la pièce.

Eteindre la lumière en quittant une pièce (c'est loin d'être le cas pour tout le monde...)


Spot GU1 à LEDs Remplacer vos ampoules par des lampes à diodes (LED)
- existe aujourd'hui pour tout type de douille et pour toutes les applications : particuliers, commerces, restaurants, bureaux, industrie, ateliers, collectivités, nautisme, caravaning...
- consomme 10 fois moins qu'une ampoule classique et a une durée de vie quasi-illimitée (30 à 50 000 heures).

Attention de ne pas vous faire "refiler" des ampoules LEDs d'ancienne génération (éclairage faible et blafard, faible durée de vie).

Pour en savoir plus :
LEDS Distribution





ELECTRO-MENAGER

Eteindre les veilles des appareils électriques qui peuvent représenter jusqu'à 200 kWh par an (soit 5 % de la consommation électrique d'un ménage).


Votre réfrigérateur
bien isolé (classe A) est une importante source d'économie car il fonctionne 24 h/ 24 h et 364 jours par an.
Par ailleurs (et c'est encore plus vrai pour les congélateurs) : 4 cm de givre double la consommation électrique de votre appareil.
S'il est bien réglé (entre 4 et 6 %) non seulement assurera la bonne conservation de vos aliments sensibles, mais vous permet d'économiser de l'électricité.

Du bon usage de son frigo...
Quelques règles de bon sens vous permettront de faire durer votre refrigérateur/ congélateur, de ne pas perdre de nourriture et de limiter sa consommation :
- Nettoyer régulièrement l'intérieur de son frigo
Il abrite des produits frais contenant des bactéries. Le nettoyer à fond une fois par mois n'est pas du luxe pour conserver une bonne hygiène à l'intérieur.
(voir page sur les nettoyants multi-usages écologiques).

- Ne pas faire son choix la porte ouverte
Chaque ouverture de porte laisse entrer de l'air chaud dans l'appareil. Plus vous hésitez et prenez votre temps, plus votre appareil devra compenser cette arrivée de chaleur, et consommer de l'énergie pour se remettre à bonne température.

- Ne pas attendre que la porte du congélo ou du freezer ne ferme plus pour le dégivrer
Une couche de glace de 3 mm fait consommer 30 % d'énergie supplémentaire ? En dégivrant son congélateur régulièrement, vous assurez son bon fonctionnement tout en réalisant des économies !

- Ne pas charger votre réfrigérateur pour rien
Certains aliments n'ont pas besoin de se conserver au frais, il n'ont donc pas vocation à s'y retrouver. Utiliser la température fraîche d'une réserve ou d'une cave pour réserver, fruits et légumes, notamment.

- Entreposer des aliments encore chauds au frais
Laissez-les refroidir tranquillement avant de les mettre au frigo. Si vous les rangez chaud, il va non seulement utiliser plus d'énergie pour les refroidir, et leur chaleur va générer de l'humidité dans l'appareil. Par contre, vous pouvez décongeler vos aliments dans le réfrigérateur qui profitera de la fraîcheur dégagée.

- Conditionner correctement les aliments entammés et les restes
Afin d'éviter la prolifération d'odeurs et de bactéries, conserver les restes de plats cuisinés, les charcuteries, les fromages et autres denrées qui pourraient sécher au contact de l’air... dans des boîtes hermétiques. Le mieux étant de les conserver sous-vide.

- Ne pas ranger au frigo les aliments avec leur emballage
Non seulement les emballages prennent de la place mais ils isolent vos produits du froid. Au retour des courses, prenez le temps d'enlever tous les cartons d’emballage, les poches ou boîtes en plastique, etc... avant de les ranger au frigo.

- Ranger les produits les plus anciens en avant
A force de les pousser dans le fond de votre réfrigérateur, ces produits vont finir par être périmés et vous serez obligé de les jeter !
Pour éviter ce gachis, prenez la bonne habitude de placer vos aliments les plus anciens, devant ceux achetés le jour même.


Classification énergétique des appareils électro-ménagers Choisir systématiquement des appareils électroménagers étiquetés
dans la catégorie A +++ (ils sont un peu plus cher à l'achat, mais le surcoût est largement amorti avec les économies d'énergie réalisées sur ces appareils dont la durée de vie est généralement d'une dizaine d'années).
A savoir un appareil étiquetté A+, est aujourd'hui un bas de gamme en terme d'économie d'énergie !

Sécher son linge de façon naturelle
dehors ou dans une pièce ventilée ou ensoleillé (un sèche-linge électrique consomme environ 500 kWh par an, soit 15 % de la consommation électrique d'un ménage.)


Ne pas faire "tourner" votre lave linge ou lave vaisselle si leur chargement n'est pas optimisé
: vous ferez ainsi des économies de lessive, d'eau et d'électricité.


Laver votre linge entre 30° et 60° (ou touche éco) au lieu de 90° : non seulement vous ferez d'importantes économies d'énergie (au moins 25 %), mais cela augmentera sa durée de vie.

CHAUFFAGE

Limiter la température intérieure de votre habitation : 19° dans les pièces à vivre et 16° dans les chambres suffisent (et sont même conseillés pour la santé). Chaque degré supplémentaire correspond à une augmentation de la facture de chauffage de 7 %).
L'installation d'une programmation, évite de chauffer votre logement quand il n'y a personne et occasionne de sérieuses économies.

Voir notre dossier sur :
Le chauffage

Installer des pompes à chaleur
à chaque fois que cela est possible. (Il en existe de plusieurs sortes, récupérant selon le cas l'énergie contenue dans l'air, l'eau ou la terre pour la concentrer et la distribuer dans votre logement ou local professionnel).

Voir notre dossier sur :
Les pompes à chaleur


Perte thermique logement Isoler correctement votre logement :
Chauffer votre intérieur, c'est bien ; conserver cette chaleur, c'est mieux ! (sans oublier le sol, source d'une importante déperdition).
La bonne isolation de votre logement peut vous permettre de faire jusqu'à 30 % d'économie de chauffage par an.

Voir notre dossier sur :
L'isolation thermique

Changer ses fenêtres :
Les meilleures fenêtres isolantes disponibles actuellement sont 4 fois plus performantes que les anciennes.
Voir notre dossier sur :
Les fenêtres isolantes


Faire contrôler sa chaudière
permet de multiplier par 2 ou 3 sa durée de vie et d'économiser sa consommation de 8 à 12 %.
Voir notre dossier sur :
Les chaudières économiques





L'EAU FROIDE

Filtre à charbon actif de l'eau de boisson Filtrer son eau de boisson
Permet des économies très importantes par rapport à l'achat d'eau en bouteilles !

Voir notre dossier sur :
La filtration de l'eau de boisson


Maîtriser sa consommation d'eau
Economiseur de robinet - installer des réducteurs d'eau pour les robinets ou les pommeaux de douche.
- installer des aérateurs de robinet permet d'obtenir le même effet lavant pour une consommation d'eau inférieure entre 30 et 50 %.

Mais aussi :
- les "stop douche" évitent d'avoir à refaire son réglage eau-chaude eau-froide et occasionne de belles économies d'eau,
- installer des robinets mélangeurs "thermostatiques" (à partir de 18 €),
- installer des chasse d'eau économiques, à double débit (petite et grosse commission),
- installer une brique ou une bouteille en plastique pleine de sable dans sa cuve de chasse d'eau, pour réduire la quantité d'eau larguée,
- utiliser l'eau de pluie pour alimenter ses toilettes, arroser son jardin ou laver sa voiture,
- couper le robinet pendant que l'on se brosse les dents,
- utiliser les bacs de son évier plutôt que de laisser couler l'eau pendant une vaisselle manuelle,
- réutiliser l'eau peu sale, pour des usages plus sales...

Voir notre dossier sur :
Gestion de l'eau

Prendre une douche coûte en moyenne 2 fois moins cher qu'un bain (il s'agit donc d'une économie d'eau + une économie de la source énergétique permettant d'amener l'eau à température).
(rappel : l'utilisation d'un "stop-douche" améliore encore ces économies)

Récupération des eaux de pluie
Récupérer l'eau de pluie
Permet non seulement d'arroser son jardin gratuitement, mais servira également à alimenter ses toilettes.

Voir notre dossier sur :
Le réemploi de l'eau de pluie




Chauffe-eau solaire EAU CHAUDE SANITAIRE

Remplacer les chauffe-eau électriques par des chauffe-eau solaires (un capteur solaire peut assurer de 40 à 70 % des besoins annuels en eau chaude sanitaire.

Voir notre dossier sur :
Les chauffe-eau solaires

Installer des mitigeurs thermostatiques
sur vos points d'eau.
Le mitigeur est un robinet avec une poignée unique qui permet de maintenir une température constante de l’eau, quel que soit le débit. On évite ainsi le temps d’attente pour atteindre la température souhaitée et donc de l'eau gaspillée. Ces dispositifs peuvent aboutir à une diminution de la consommation d’eau jusqu’à 40 %.

Régler la température de votre chauffe-eau

En calibrant la température de l'eau chaude de 55 à 60°C pour l'eau chaude sanitaire, c'est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes (légionélose) mais pas trop, pour éviter l'entartrage du chauffe-eau (qui aboutit à une surconsommation d'énergie) et un un gaspillage de thermies inutilisées puisque vous êtes alors obligés de rajouter de l'eau froide pour vous en servir.

Choisir un ballon d’eau chaude adapté à ses besoins
Un ballon trop petit aboutit à un manque de confort, mais un ballon trop grand, vous fait chauffer de l’eau qui ne sera pas utilisée.
Comptez environ 50 litres par personne au foyer ; soit entre 100 et 150 litres pour un couple et 250 litres pour une famille de 4 personnes.

Préférer le "lave-vaisselle" à "la vaisselle à la main" !
Contre toute idée reçue, un lave-vaisselle consomme bien moins d’eau qu’une vaisselle à la main : 10 litres par cycle contre 42 litres en moyenne pour une vaisselle à la main ! (Source Eurofins)
Utiliser le mode « éco » qui chauffe l’eau de manière progressive sans dépasser une certaine température et qui permet de réduire de 30 à 45 % la consommation d’électricité (source : Ademe).
Attention : le "mode économique" ne doit pas être confondu avec le "mode rapide ou express" (c'est même exactement le contraire puisque le but de ce dernier est de chauffer l’eau très rapidement pour raccourcir le cycle).


Récupérer les thermies de ses eaux usées :
Un enroulement de cuivre (serpentin) placé autour du tuyau d'évacuation de ses eaux sanitaires permet de préchauffer gratuitement l'alimentation en eau de son chauffe-eau.
Si vous ne pouvez le faire, une entreprise québécoise fournit ce système :

Présentation
Le "ThermoDrain" est composé d'un tuyau en cuivre autour duquel est enroulé et moulé un tuyau d'eau potable également en cuivre.


Fonctionnement
Lorsque l'eau chaude usée coule dans le drain, elle tiédit de 16° Celsius en moyenne l'eau froide qui monte dans l'enroulement vers le chauffe-eau, qui demandera ainsi moins d'énergie active pour fournir la température d'usage.

Explications
Le récupérateur de chaleur par film gravitaire est basé sur le phénomène naturel des tensions superficielles des fluides :
- dans le tuyau de drainage vertical, les liquides adhèrent à ses parois et créent un film qui descend avec la gravité.
- ce film se déplace suffisamment lentement pour permettre un échange de chaleur significatif entre les parois du tuyau et l'eau froide de la maison qui transite dans le tuyau en cuivre de type L enroulé.

Intérêts multiples
- économies d'énergie (entre 8 et 12 % pour un échangeur d'environ 30 cm),
- réduction du choc thermique sur votre chauffe-eau, prolongeant ainsi sa durée de vie.
- triplement de la capacité du chauffe-eau.
- réduction de près d'une tonne de vos émissions annuelles de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère.




PILES et BATTERIES pour APPAREILS NOMADES

Utiliser une calculette solaire
Elle fonctionne même avec la lumière émise par une simple lampe de bureau.


Utiliser une calculette à eau
Cette calculatrice fonctionne sur le concept innovant de l'énergie hydrique qui permet de maintenir une énergie constante en remplissant l'objet d'eau.
De plus cet objet ingénieux est écologique puisque tous les composants de la calculatrice sont recyclables.
On recharge la calculatrice lorsque toute l'eau s'est évaporée, c'est à dire tous les 2 ou 3 mois.
Dimensions : 110 x 76 x 15 mm
Calculatrice à eau

Utiliser une montre solaire
Un minimum de lumière même artificielle lui permet de fonctionner sans pile.


Utiliser une montre à mouvement mécanique, ou même automatique pour ne plus avoir à changer les piles (polluantes) et chères (environ 6 €) tous les 12 à 18 mois.



Utiliser une pendule fonctionnant sans pile ni batterie !

Cette pendule à affichage digital tire l'énergie dont elle a besoin pour fonctionner, d'un mélange d'eau avrec une cuillère de vinaigre (le vinaigre de récupération des cornichons fait l'affaire).
L'autonomie de ce mélange est de 6 mois...

Une pendule à eau...



Utiliser une lampe torche solaire ou à dynamo
(avec des ampoules à diodes)


Lampe torche dynamo


Utiliser des batteries ou accus en remplacement de vos piles (à chaque fois que c'est possible) ou utiliser un régénérateur de piles (voir plus bas).
Chargeurs d'accus


Utiliser un chargeur solaire universel pour recharger vos accus (muni de tous les adaptateurs, il permet de recharger les batteries de vos baladeurs, téléphones portables, appareils photo, télécommandes, etc, à la lumière du soleil ou même de celle d'une simple ampoule).


Régénérer vos piles usagées :
Un petit appareil ne coûtant que 38 € permet de regénérer jusqu'à une vingtaine de fois ses piles alcalines en fin de vie. Une belle aubaine pour économiser à la fois de l'argent et préserver la planète.

Appareil permettant de régénérer ses piles usagées

Pour plus de détails :
Régénérateur de piles Ecovolt

Les économies écologiques

Alimenter votre ordinateur portable à l'énergie solaire
:
Vous souhaitez continuer à utiliser votre ordinateur en camping ?
Mais les ordinateurs portables sont très gourmands en énergie !
Il suffit d'utiliser un panneau solaire souple adapté pour recharger la batterie tampon qui fournit la capacité et la stabilité de courant nécessaire pour alimenter votre ordinateur portable.
Ce kit permet d'alimenter la majorité de vos appareils électroniques portables.
Le tout (panneau solaire uréthane 25 W + batterie Li-Po) pèse moins de 1,3 kg et se glisse dans n'importe quel sac.
Seul inconvénient, le prix : un peu plus de 500 €.

Kit solaire ordinateur portable


CAMPING ou USAGES EXTERIEURS

En camping, utiliser une lanterne solaire qui combine les avantages d'une lanterne ultra légère et d'un panneau solaire fiable et incassable en plastique flexible, que l'on peut rouler autour d'un sac à dos et placer n'importe où au soleil.

Lanterne solaire pour camping


JARDIN

Installer des lampes de jardin solaires pour animer vos extérieurs la nuit... Il en existe de multiples modèles très décoratifs et leur prix n'est plus dissuasif !



ENTRETIEN du LINGE

Utiliser des noix de lavage !
Ecologiques, et très économiques, vous laverez le linge de 5 personnes pour environ 11 € par an !

Noix de lavage


Faire sa lessive de savon !

Totalement naturelle, écologique et plus qu'économique, pourquoi ne pas suivre cette recette très facile et rapide à réaliser ?
Prix : 2,90 € pour environ 250 lessives.

Voir la vidéo



MENAGE

Utiliser un aspirateur sans sac :
Occasionne des économies importantes tout en rejetant moins de déchets.

Aspirateur sans sac

Voir notre dossier sur :
Les aspirateurs sans sac


MAIS AUSSI...
- votre écran d'ordinateur consomme 10 fois moins d'électricité en mode veille, pensez à l'activer.
Voir notre dossier sur : Les écrans d'ordinateurs économes

- l'utilisation des boites de conservation en plastique desquelles on retire l'air, permet de consommer les aliments frais (ou entamés) beaucoup plus longtemps.

- adopter "l'éco-conduite" sur votre véhicule permet d'économiser jusqu'à 15 % de carburant ; se reporter à la page : Les Econo-trucs de la conduite automobile

- équipez-vous d'une douche solaire pour les vacances ou la piscine.

Liste non limitative : merci de continuer à nous envoyer vos trucs et astuces sur ce sujet des éconologies !

Des stages de formation à ces nouvelles économies écologiques sont maintenant organisés un peu partout et quelques ouvrages abordent le sujet en détails...


Habitat
Construire et aménager une maison écologique : les différents modes de construction, les maisons en bois, les maisons à ossature bois, le chauffage, le chauffe-eau, l'isolation, la ventilation, les polluants domestiques, les ondes, l'assainissement, la décoration, les aides...
Chauffage
Calcul du coût de votre chauffage, bilan énergétique de son logements, diagnostic thermique, pompes à chaleur, climatiqation réversibles, géothermie, plancher chauffant, chauffage au bois et aux céréales, puits canadien, chaudières à condensation, cheminée au bio-éthanol, recyclage du bois
Eau
Usage éco-responsable de l'eau : eau en bouteille, filtration de l'eau, polluants de l'eau, récupération et réemploi de l'eau, systèmes anti-calcaires, le bélier hydraulique, lavage des voitures, l'eutrophysation, les pluies acides...
Mobilité
Transports propres et carburants écologiques : conduite écologique, limites du pétrole, bio-carburants, vélos et scooters électriques, coursiers écologiques, voitures propres électriques et hybrides, covoiturage, moteurs pantome hybride électrique pneumatiques... recyclage des voitures, trains hybrides, croisières écologiques et cargos écolos
Planète
Enjeux de la qualité de l'air, de la climatologie et du réchauffement climatique, Impacts de la Déforestation et des Feux de Forêt, Taxe Carbone, Bilan Carbone et éco-citoyenneté, les inondations, les Marées Noires, Les Jachères Fleuries, Eco-villes et pollutions lumineuses Pacte écologique et Développement Durable, Green-Washing et Commerce Equitable, Charte pour l'Environnement et Natura 2000
Divers
Nouveautés Ecolos
Les SCIC et SCOP
Eco formations
Le Wwoofing
Ours & Loups
Associations
Prêts Solidaires
Enquête Publique
Ecologie au féminin
Ecologie & Santé
Ecologie Profonde
Ecologie & Religion
Humour & Ecologie

Médias
Forum
Eco-emplois
Liens
Soutien/ Publicité

Contact
Page Facebook de l'Ecologique Appliquée

Vous avez apprécié nos dossiers, nos conseils, notre indépendance ? Merci de le manifester et de vous faire notre ambassadeur sur les réseaux sociaux.




Follow EcologieA on Twitter
Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.



Partenaires :