Ecologie Solutions
REGENENATEUR PILES ALCALINES ECOVOLT

La régénération des piles, mythe ou réalité ?
(présentation et banc d'essai de l'Ecovolt + autres systèmes)

Appareil permettant de régénérer ses piles usagées et ses accus La régénération de piles
Beaucoup d'appareils nomades utilisés quotidiennement tirent l'énergie électrique nécessaire à leur fonctionnement de piles - le plus souvent alkalines (quelquefois au Zinc-Carbone) car leurs homologues rechargeables (batteries) n'assurent pas le voltage nécessaire à un bon service (1,2 V au lieu de 1,5 V).
Un petit appareil multi-fonction existe, qui est sensé tester et "régénérer" environ une vingtaine de fois les piles alkalines estampillées à "usage unique" ou "jetables" ; il permet également la recharge des accus Ni-Cd (Nickel Cadmium) et Ni-MH (Nickel Metal-Hydrure).

Quelques rappels
- la capacité théorique d'une pile (définie par les fabricants) est de 20 heures (le temps de décharge) multiplié par le courant que peut fournir la pile pendant cette durée, à 20 °C sur un équipement normalisé.
- plus généralement, on présente sa capacité comme étant l'intensité qu'elle peut soutenir pendant 10 heures jusqu'à 80 % de sa tension nominale, c.a.d 1,2 V pour 1,5 V.
- plus l'intensité est forte, plus rapide est la dépolarisation de la pile.
- la performance d'un assemblage de piles branchées en série est celle de son élément le plus faible.

Principe de la régénération
La principale raison pour laquelle les piles alkalines se déchargent est l'apparition d'un dépôt sur - et dans - l'électrode positive de la pile (anode) ; cette oxydation rompt le contact entre les deux polarités.
Le régénérateur neutralise cette oxydation grâce à l'action d'un microprocesseur qui nettoie les électrodes en créant des impulsions au lieu d'un courant continu, afin de restituer aux piles leur potentiel initial.
Le procédé de régénération (mais sous sa forme chimique) n'est pas nouveau puisque Thomas Edison avait déposé dès 1922 un brevet pour rendre leur potentiel aux piles en retirant les électrodes, puis ne les faisant macérer dans une "préparation" chimique.

Pour ceux qui restent incrédules, voici un document interne déjà ancien (1960) issu du centre de recherches du célèbre fabricant de piles "Wonder" (ayant popularisé le slogan "Ne s'use que si l'on s'en sert") ; il explique clairement pourquoi et comment l'on peut régénérer les piles alcalines.

Efficacité théorique
Les tests fabricant ont démontré que la plupart des piles (alkalines) peuvent être régénérées jusqu'à 95 % de leur potentiel ; les piles salines, pour seulement 60 %.

Caractéristiques de l'Ecovolt
- permet de contrôler l'état des piles et des accus en déterminant s'ils sont régénérables ou rechargeables,
- chacune des 5 lignes de charge est indépendante, et assure un traitement individuel de la pile à régénérer,
- 4 emplacements pour régénérer les piles alkalines d'1,5 V : C (LR14), D (LR20) AAA (LR03), AA (LR6)
- emplacement pour régénérer les piles 9 V à bouton pression,
- permet la régénération simultanée des piles de types et de gabarits différents,
- charge les "piles rechargeables" (accus de type Ni-Cd et Ni-MH) et RAM (Alkaline Manganèse Rechargeables) pour les mêmes formats,
- assure la décharge complète des accus avant de les recharger pour éviter l'effet mémoire qui réduit leur capacité de charge,
- protection contre surcharge, surchauffe, court-circuit et inversion de polarité,
- les LEDs de contrôle passent au vert lorsque les piles sont régénérées,
- cycle complet de régénération ou de charge variable selon modèle et capacité (entre 1 et 10 heures),
- maintien de la charge optimale,
- tension d'entrée 100-240 V 50-60 Hz sur transformateur externe (sortie en 12 V DC),
- fonction coupure Delta V négatif,
- courant de sortie 130 mA max par canal,
- dimensions : 17,5 x 15,5 x 4,5 cm.

Intérêt écologique
Le décret du 18 mars 1991 classe les piles comme des déchets dangereux.
La bonne éco-attitude consistait jusqu'à présent à réutiliser les piles possédant encore une certaine capacité pour alimenter des appareils moins exigeants (réveil ou horloge murale, lampe à LEDs) ; après cette seconde utilisation, les piles étaient dans l'idéal confiées au réseau de recyclage spécifique.
L'ECOVOLT assure à cet égard de produire selon les cas environ 20 fois moins de ce type de déchets ; mais cela va plus loin, car ce réemploi préserve les ressources et l'énergie nécessaires à leur production et leur transport (énergie grise).
Chaque jour ce ne sont pas moins de 164 000 piles qui sont mises au rebut dont seulement 1/3 finissent dans un centre de recyclage ; leur rejet sauvage dans la nature est estimé à environ 20 000 tonnes par an.
C'est d'autant plus du gâchis que 2/3 d'entre elles, sont toujours fonctionnelles !

Intérêt financier
- Lorsqu'un appareil nomade (non branché sur le secteur) se met à flancher, on en retire les piles pour les remplacer par des neuves ; alors que bien souvent, sur les 2 ou 4 piles que l'on enlève, une seule est déchargée mais neutralise la capacité des autres…
- L'utilisation pendant 1 an d'un appareil gourmand en électricité fonctionnant avec 2 piles alcalines, revient à environ 200 euros chaque année.
- Si l'on considére qu'une pile peut être régénérée une vingtaine de fois, ce coût serait divisé par 20, soit 10 euros par an.
- Le surcoût en électricité des régénérations sur votre facture d'électricité est quasi nul puisqu'il correspond à moins d'un demi-centime d'euro par régénération (conso réelle mesurée : 3 Wh pour 4 piles).

Banc d'essai de l'écovoltTest de L'ECOVOLT
(Test actualisé en janvier et février 2012)

Les 3 fonctions principales de l'Ecovolt ont été testées :
- le diagnostic des piles et des accus.
- la recharge des accus,
- la régénération des piles,
Mais avons voulu également mesurer la tenue de recharge des piles régénérées.

Méthode
Pour rester au plus près de l'utilisation qu'ont les consommateurs des piles, il a été choisi d'effectuer les tests sur des appareils courants plutôt que sur un banc de résistances.

Test des piles et accus
Leds et écran de contrôle du régénérateur de piles Ecovolt - Nous avons récupéré une bonne douzaine de piles très anciennes oxydées ou sulfatées de différentes marques.
Si elles ne présentent plus aucun potentiel, l'appareil ne réagit pas, tandis que si ce potentiel électrique est trop faible, la LED clignote en rouge et l'indication "BAD" s'affiche sur l'écran LCD.
Le contrôle au voltmètre confirme ce diagnostic.
- De même nous avons sélectionné une dizaine d'accus (piles rechargeables) en fin de vie que nous avons testés avec le même diagnostic.
Pour plus de sûreté, ils ont été insérés dans deux autres chargeurs d'accus conventionnels (Sanko NC-520 et VARTA T40E) qui n'ont pas réagi non plus, confirmant le verdict de l'Ecovolt.

Test de recharge des accus
Nous avons sélectionné une série de plusieurs accus déchargés (entre 0,5 V et 1 V résiduels) : pour moitié NiCd, pour l'autre NiMH.
Après sélection du bon programme par déplacement du curseur, leur charge s'est opérée sans difficulté, et ils ont retrouvé un potentiel électrique mesuré au Voltmètre entre 1,43 V et 1,47 V ; ce résultat fut obtenu entre quelques heures et une nuit de charge.

Extrait de la notice du régénérareur de piles Ecovolt


Test de régénération des piles
Voulant vraiment vérifier l'efficacité des lignes de régénération des piles, nous avons mis en régénération à la fois des piles récentes mais également quelques-unes exhumées de nos archives, à la fois anciennes et très déchargées.
Voici un tableau récapitulatif de nos essais :
Marque Type Voltage
Avant
Voltage
Après
Elipsia LR6 AA (2006) Alkaline 0,05 V 1,57 V
Panasonic LR6 AA (1997) Alkaline 1,26 V 1,60 V
Panasonic LR6 AA (2017) Alkaline 1,08 V 1,40 V
Panasonic LR6 AA (2012) Alkaline 1,27 V 1,46 V
Varta AAA (2013) Alkaline 1,12 V 1,41 V
Philips AAA (2011) Zinc Carbone 1,21 V 1,43 V
Carrefour LR14 (1994) MetAlkaline 0,8 V 1,32 V
Toshiba AAA R03 (2005) Zinc Carbone 0,73 V 1,46 V
Sony AAA AM4 (2005) Alkaline 0,98 V 1,45 V
Hitachi AAA R03 SG (2004) 1,38 V 1,48 V
Enix AAA R03 (2009) Saline 0,9 V 1,22 V ***
Duracell + 6LR61 (2007) Alkaline 8,62 V 9,13 V

Notice
Contrairement à beaucoup d'appareils fabriqués en Chine, la notice d'utilisation fournie est en français, et sans fautes d'orthographe.
Elle explique clairement les principales fonctionnalités de l'appareil, et l'interprétation des couleurs des LEDs de contrôle ainsi que des indications affichées sur l'écran LCD en façade.

Anomalies constatées
- une des piles Panasonic s'est mise à "baver" au niveau de la cathode (-) , mais (à sa décharge, pour le jeu de mot !) la date limite d'utilisation était 1997 ; même chose pour la Philips datant de 2000, quelques jours après.
- une pile Alkaline Carrefour LR14-C de 2001 mesurée pourtant à 1,2 V ne fait pas réagir l'appareil.

Conclusions
- Les piles neuves d'1,5 V ont un potentiel de 1,56 V en moyenne ; leur voltage moyen après régénération passe à 1,45 V. Cela correspond à une régénération à 93 % du potentiel initial.
- Les piles Zinc-Carbone ont également été régénérées, sans problème.
- Comme attendu, les 2 piles "salines" testées ont bien été régénérées mais seulement à hauteur de 80 % de leur potentiel initial.
- L'appareil possède une fonction "maintien de la charge" qui semble assurer une meilleure capacité opérationnelle aux piles régénérées.
- Aucune surchauffe des piles n'a été détectée.

Tenue de la régénération
Nous avons vérifié la tenue des piles régénérées en les utilisant * en continu :
- dans une lampe torche à LED (3 piles AAA en série), ce qui correspond à une décharge très lente.

Nombre d'heures d'éclairement obtenues après régénération Pile 1
Avant
Après
Pile 2
Avant
Après
Pile 3
Avant
Après
Gen 1 : 70 heures Av 1,47 V
Ap 0,98 V
Av 1,47 V
Ap 0,8 V
Av 1,5 V
Ap 0,9 V
Gen 2 : 82 heures Av 1,45 V
Ap 1,05 V
Av 1,35 V
Ap 1 V
Av 1,34 V
Ap 0,98 V
Gen 3 : 53 heures Av 1,63 V
Ap 1,26 V
Av 1,51 V
Ap 1,04 V
Av 1,42 V
Ap 0,32 V
Gen 4 : 29 heures Av 1,64 V
Ap 1,25 V
Av 1,53 V
Ap 1,08 V
Av 1,46 V
Ap 0,33 V
Gen 5 : 80 heures Av 1,62 V
Ap 0,95 V
Av 1,58 V
Ap 0,96 V
Av 1,5 V
Ap 0,58 V
Gen 6 : 41 heures Av 1,49 V
Ap 1,28 V
Av 1,45 V
Ap 1,01 V
Av 1,38 V
Ap 0,19 V

Assez bizarrement, l'utilisation après la 2éme et la 5éme régénération a été plus longue qu'avec les piles neuves,
Elle est logiquement déclinante après la 3éme ; à noter qu'à l'issu de cette dernière, la tension d'une des piles "Varta" a chuté de façon importante.

Après le test opéré en fin de 6éme régénération, la tension de la pile "Sony" a chuté, en dessous de la limite acceptée par l'appareil : la LED clignote en rouge, tandis que s'affiche la mention "BAD" s'affiche sur l'écran LCD.
Dans cet état, la pile est bonne pour le rebut...
Nous arrêtons le cours de l'expérience.

- dans un flash Sunpak auto 2000 DZ à thyristor utilisant 4 piles AA de 1,5 V en série.
Modalité du test : dès que le voyant de charge du flash est OK, les éclairs sont déclenchés manuellement et comptabilisés ; la période d'1 heure a été choisie comme étant celle où le temps de recharge entre 2 éclairs est inférieur à 5 minutes.
Les tests ont été réalisés soit :
- directement après la régénération,
- après une période de quelques heures (2 à 12), afin d'évaluer l'importance de l'auto-décharge.

Nombre d'éclairs obtenus en 1 heure après régénération Pile 1
Avant
Après
Pile 2
Avant
Après
Pile 3
Avant
Après
pile 4
Avant
Après
Total
Avant
Après
150 (6 h après 1ére régénération) Av 1,8 V
Ap 1,36 V
Av 1,6 V
Ap 1,36 V
Av 1,47 V
Ap 1,05 V
Av 1,4 V
Ap 1,05 V
Av 6,27 V
Ap 4,82 V
175 (directement après régénération 2) Av 1,7 V
Ap 1,42 V
Av 1,5 V
Ap 1,36 V
Av 1,5 V
Ap 1,16 V
Av 1,41 V
Ap 1,16 V
Av 6,11 V
Ap 5,1 V
117 (12 h après régénération 3) Av 1,5 V
Ap 1,37 V
Av 1,48 V
Ap 1,35 V
Av 1,43 V
Ap 1,14 V
Av 1,37 V
Ap 1,06 V
Av 5,78 V
Ap 4,92 V
110 (2 h après régénération 4) Av 1,5 V
Ap 1,36 V
Av 1,48 V
Ap 1,34 V
Av 1,43 V
Ap 1,15 V
Av 1,37 V
Ap 0,97 V
Av 5,78 V
Ap 4,82 V
192 (directement après régénération 5) Av 1,66 V
Ap 1,39 V
Av 1,51 V
Ap 1,06 V
Av 1,52 V
Ap 1,33 V
Av 1,38 V
Ap 1,04 V
Av 6,07 V
Ap 4,82 V
262 * (après régénération 6) Av 1,75 V
Ap 1,36 V
Av 1,51 V
Ap 1,33 V
Av 1,47 V
Ap 1,12 V
Av 1,37 V
Ap 1,07 V
Av 6,1 V
Ap 4,88 V
242 * (après régénération 7) Av 1,50 V
Ap 1,36 V
Av 1,45 V
Ap 1,32 V
Av 1,38 V
Ap 1,26 V
Av 1,35 V
Ap 1,05 V
Av 5,68 V
Ap 4,99 V
268 * (après régénération 8) Av 1,6 V
Ap 1,35 V
Av 1,52 V
Ap 1,32 V
Av 1,47 V
Ap 1,2 V
Av 1,36 V
Ap 1,04 V
Av 5,95 V
Ap 4,91 V
173 (12 h après régénération 9) Av 1,5 V
Ap 1,33 V
Av 1,45 V
Ap 1,31 V
Av 1,38 V
Ap 1 V
Av 1,35 V
Ap 0,96 V
Av 5,68 V
Ap 4,6 V
204 * (après régénération 10) Av 1,54 V
Ap 1,35 V
Av 1,48 V
Ap 1,33 V
Av 1,45 V
Ap 1,15 V
Av 1,32 V
Ap 1,03 V
Av 5,79 V
Ap 4,86 V
162 * (après régénération 11) Av 1,50 V
Ap 1,33 V
Av 1,48 V
Ap 1,32 V
Av 1,46 V
Ap 1,15 V
Av 1,31 V
Ap 0,96 V
Av 5,75 V
Ap 4,76 V
144 * (après régénération 12) Av 1,49 V
Ap 1,38 V
Av 1,49 V
Ap 1,32 V
Av 1,45 V
Ap 1,09 V
Av 1,31 V
Ap 1,02 V
Av 5,74 V
Ap 4,81 V
151 * (après régénération 13) Av 1,51 V
Ap 1,4 V
Av 1,48 V
Ap 1,37 V
Av 1,36 V
Ap 1,12 V
Av 1,3 V
Ap 1,07 V
Av 5,65 V
Ap 4,96 V
167 * (après régénération 14) Av 1,59 V
Ap 1,35 V
Av 1,49 V
Ap 1,31 V
Av 1,48 V
Ap 1,15 V
Av 1,29 V
Ap 0,94 V
Av 5,85 V
Ap 4,75 V
128 * (après régénération 15) Av 1,49 V
Ap 1,37 V
Av 1,46 V
Ap 1,34 V
Av 1,46 V
Ap 1,13 V
Av 1,29 V
Ap 0,99 V
Av 5,7 V
Ap 4,83 V
175 * (après régénération 16) Av 1,53 V
Ap 1,38 V
Av 1,49 V
Ap 1,32 V
Av 1,48 V
Ap 1,11 V
Av 1,3 V
Ap 0,89 V
Av 5,8 V
Ap 4,7 V
115 * (après régénération 17) Av 1,49 V
Ap 1,36 V
Av 1,48 V
Ap 1,32 V
Av 1,4 V
Ap 1,05 V
Av 1,28 V
Ap 0,9 V
Av 5,65 V
Ap 4,63 V
139 * (après régénération 18) Av 1,5 V
Ap 1,33 V
Av 1,47 V
Ap 1,29 V
Av 1,43 V
Ap 0,89 V
Av 1,31 V
Ap 0,84 V
Av 5,71 V
Ap 4,35 V
123 * (après régénération 19) Av 1,5 V
Ap 1,35 V
Av 1,45 V
Ap 1,32 V
Av 1,4 V
Ap 1,05 V
Av 1,3 V
Ap 0,92 V
Av 5,35 V
Ap 4,64 V
153 * (après régénération 20) Av 1,57 V
Ap 1,38 V
Av 1,49 V
Ap 1,37 V
Av 1,46 V
Ap 1,24 V
Av 1,3 V
Ap 1,12 V
Av 5,82 V
Ap 5,11 V
118 * (après régénération 21) Av 1,49 V
Ap 1,38 V
Av 1,48 V
Ap 1,33 V
Av 1,43 V
Ap 1,08 V
Av 1,27 V
Ap 0,96 V
Av 5,67 V
Ap 4,75 V
166 * (après régénération 22) Av 1,55 V
Ap 1,38 V
Av 1,5 V
Ap 1,32 V
Av 1,5 V
Ap 1,15 V
Av 1,3 V
Ap 0,89 V
Av 5,85 V
Ap 4,74 V
81 * (après régénération 23) Av 1,5 V
Ap 1,4 V
Av 1,48 V
Ap 1,38 V
Av 1,31 V
Ap 1,14 V
Av 1,3 V
Ap 0,55 V
Av 5,59 V
Ap 4,47 V

* la régénération a été suivie d'un maintien en charge dans l'appareil.

L'appareil est annoncé par son constructeur comme pouvant régénérer une vingtaine de fois les piles alcalines.
Force est de constater que le pari est tenu, lorsque l'usage fait des piles, ne les amène pas en dessous d'un seuil que nous évaluons à 0,3 V pour une pile de 1,5 V nominal.

Si l'efficacité des régénérations successives ne fait aucun doute, il semble que l'auto-décharge après ce processus soit malgré tout assez significative.


Notre avis
Pour les accus
Le procédé consistant à utiliser un chargeur mixte d'accus (NiMh/ CdNc), capable d'éviter les surtensions permettait déjà d'offrir une seconde vie à nos "piles rechargeables", avec cependant une capacité diminuée.
La décharge profonde préalable des accus, pour éviter l'effet mémoire, disponible sur l'Ecovolt prolongera d'autant la vie de vos accus.
Pour les piles
La régénération des piles alcalines est un énorme bond en avant.
Même si c'est difficilement croyable pour le néophyte (et encore moins pour les scientifiques bornés), cela fonctionne bel et bien !
Conclusion
Cet appareil "tout en un" a été bien pensé ; c'est un bon exemple de dispositif écono-logique...
Son achat sera très vite amorti.

Prix : environ 28 €


Autres systèmes
(contribution de Philippe FABRE - Mai 2013)
Voici les résultats obtenus par trois autres appareils également sur le marché :
. le Duo Regen (Ecomix)
. le Souvenir Cranwell
. le BatBoostor
Ces résultats ont été obtenus sur des piles alcalines qui au départ étaient neuves, puis déchargées de manière équivalente.
Clairement, "l'Ecomix" et le "Souvenir-Cranwell" (le nom est curieux, mais c'est bien le nom que porte l'appareil) fonctionnent, et sont tout à fait utilisables pour la régénération des piles alcalines.
L'Ecovolt testé ressemble beaucoup à l'Ecomix (en tout cas le boitier et les coupleurs se ressemblent beaucoup).

Essais réalisés
J'ai pu faire de nombreuses mesures, car je dispose de plusieurs enregistreurs de données Velleman, qui me permettent d'enregistrer la tension et l'intensité sur une longue période, avec un rythme de 120 échantillons par minute), et éventuellement sur plusieurs piles en même temps.
Je dispose aussi d'un oscilloscope analogique, et d'un oscilloscope numérique, qui permettent d'étudier les phébomènes rapides (disons, qui nécessite une fréquence d'échantillonnage de plus de 10 Hz).
Afin de rester neutre, je ne parle pas du procédé que j'ai mis au point, qui s'appelle le procédé "MiniPhenix". Le brevet correspondant a été déposé en juin 2012, et il est en cours d'obtention. La réponse de l'INPI étant positive, il va être publié dans quelques mois.
Les objectifs du procédé sont de :
- réduire encore le taux de coulures (qui est a tout à fait acceptable pour le Duo-Regén Ecomix et le Souvenir-ranwell
- permettre la régénération de piles en grand nombre (par 8, par 16) avec un circuit électronique plus simple

Les qualités de régénération sont proches de celles du Duo-Regen, dans certains cas, légèrement meilleures.

Quelques observations sur votre essai :
La citation du document de la société Wonder, que l'on trouve également sur le site Ni-cd.net, montre bien que les ingénieurs qui travaillaient chez les constructeurs de piles alcalines étaient au courant de cette régénérabilité.
En revanche, le brevet d'Edison n'est pas pertinent. Déjà parce que les piles alcalines, qui ont été inventées en plusieurs étapes entre 1950 et 1960, n'existaient pas en 1922, date du brevet d'Edison. Ensuite, le nettoyage des électrodes, qui peut s'appliquer à une pile des années 1920-30, est inapplicable aujourd'hui.
Je conseille de lire les travaux de Karl Kordesch, l'inventeur de la pile alcaline avec Lewis Ury. Il avait démontré la rechargeabilité partielle des piles alcalines, et il avait mis au point (et breveté) des piles alcalines rechargeables, qui sont en vente au Canada et aux Etats-Unis, et très peu en France, où l'on préfère apparemment les piles alcalines jetables (on peut se douter des raisons qui amènent les grands fabricants à les préférer ; la marge est beaucoup plus importante).

Concernant les coulures :
Il est important de vérifier l'absence ou non de coulures.
Avec des régénérateurs correctement réglés, il n'y a aucune coulure lors de la régénération ni dans les jours qui suivent. Mais les coulures peuvent survenir au bout de un à deux mois, je les ai constatées.
La présence de coulures légères, plusieurs mois après les régénérations, n'est pas bloquantes. Mais aucune coulure ne doit survenir en régénération (elle va endommager le régénérateur) ni aucune coulure dans les semaines qui suivent (elles vont endommager l'appareil utilisateur).

Pour être objectif, il faut noter que les piles commercialisées par les fabricants coulent aussi en décharge, sans qu'aucune régénération ne soit effectuée. Il suffit de regarder les bacs de coulures. La sensibilité aux coulures dépend des modèles et des marques. J'ai constaté que les Duracell, et particulièrement les Duracell Ultra, étaient particulièrement propices aux coulures. Inversement, les piles de marques de distributeur (Auchan, Leclerc, Carrefour.) vendues comme des piles alcalines ordinaires, étaient robustes vis-à-vis des coulures.


Quelques documents de référence
- Charge alkaline cells
- Rechargeability of manganese dioxyde_1981_Karl_Kordesch
- Tests on alkaline cells


Forum
Je suis le premier étonné à voir un truc pareil exister. En sciences, on nous apprend que les piles sont des cellules primaires non rechargeables et que les accumulateurs sont des cellules secondaires, elles rechargeables.
G.B

L'idée n'est pas nouvelle car je me rappelle en avoir fabriqué un dans les années 60 à partir de plans publiés par "Le Haut-Parleur" ou "Radio-Plans" ; pour autant que je me souvienne, on limitait fortement le débit en mettant en série une grosse résistance (genre sternice). Les piles chauffaient quand même mais n'éclataient pas. Cela leur redonnait un peu de vie et (en plusieurs recharges) on arrivait à doubler/tripler le rendement.
Gérard.

Après 2 mois d'utilisation je peux confirmer que ça marche très bien, une fois qu'on a compris un certain nombre de choses : 1) il ne faut pas que les piles originelles soient restées déchargées trop longtemps (plusieurs mois par exemple) ; cela peut marcher quand même mais la plupart du temps les piles trop anciennes sont définitivement HS. 2) La capacité de régénération semble assez liée à chaque marque, mais les marques réputées et chères ne sont pas forcément les meilleures. Je chiffrerais en moyenne la régénération obtenue à environ 60 ou 70 % de la capacité d'origine. Au niveau du nombre total de recharges d'un même jeu de piles je ne peux pas encore la chiffrer et c'est plutôt bon signe.
Toinou

Il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis, mais là je suis sur le c... Ce que je ne comprends pas c'est que cette info n'ait jamais été diffusée à beaucoup plus grande échelle ?!
M.A

Pour les utilisateurs, il est intéressant d'avoir une idée de la capacité que l'on peut obtenir lors des cycles successifs. La valeur de la tension obtenue après régénération ne suffit pas ; la remontée à une valeur utiliisable (typiquement entre 1,40 V et 1,60 V) est nécessaire, mais elle ne donne pas la quantité d'électricité présente dans la pile.
Un exemple simple simple le démontre : lorsque l'on régénére une pile R6 d'une part, et une pile R3 d'autre part, on peut remonter à 1,45 V : la capacité sera différente, étant donné que la capacité initiale est diffétente (autour de 3000 mAh pour une R6, autour de 1300 mAh pour une R3, dans les conditions normalisée des constructeurs). Je suis en train de faire une étude statistique, pour présenter des résultats reproductibles. Cette étude n'est pas si simple, car la capacité dépend fortement de l'état de la pile.

P.F
Réponse :
Vous avez parfaitement raison, P=U x I et nous aurions pu reporter ce type de mesure dans le cadre de nos tests. Cependant, après en avoir largement débattu dans l'équipe, nous avons choisi de rester dans le seul champ pratique - accessible à quiconque - en privilégiant cette problématique :
- La pile régénérée est-elle de nouveau utilisable dans l'usage qui était le sien lors de sa décharge ?
- Combien de cycles ou temps d'utilisation pour ce même usage, cette régénération permet-elle ?

Bravo pour votre test utilisateur, il permet d'évaluer l'utilité de cet appareil que très peu de gens achètent car il n'y croient pas, à force de lire écrit sur leur pile "non rechargeable - danger !" et de voir sur les forums de pseudo ingénieurs bornés leur dire que c'est impossible.
J'ai cet Ecovolt, et au bout de la recharge d'une trentaine de piles alcalines, 2 ont rendu l'âme, pour les autres, elles sont comme neuves.

André U.

Suis plutôt perplexe, votre test sur l'Ecovolt paraît sérieux. Alors pourquoi est-il inscrit sur les piles qu'elle ne sont pas rechargeables ?
Serge

Facile à comprendre Serge, d'abord, ce n'est vraiment pas l'intérêt des fabricants de piles de laisser les consommateurs s'équiper de ce genre d'appareil. Imaginez l'impact sur les ventes si tout le monde utilisait ses piles commes des accus !
Une autre raison est évidente : il est en effet dangereux (risque de surchauffe, de coulure d'électrolyte très corrosif et même d'explosion) de recharger une pile avec un chargeur normal (prévu pour les accus). Les fabricants de piles se couvrent donc juridiquement avec cette mention "Ne pas recharger - risques d'explosion".
Outre ceux qui ont encore du mal à différencier piles et accus, beaucoup de consommateurs croient qu'un chargeur d'accus et un régénérateur comme cet Ecovolt, c'est la même chose. Pour la régénération alcaline, il faut un système spécial qui prend en compte certains paramètres et contrôle l'opération.

P.H

Ce test et vos réactions m'ont plutôt convaincu. Je crois que je vais passer à l'acte. La question que je me pose c'est que si ça se sait trop, l'industrie des piles va forcément trouver un système pour nous empêcher de réutiliser nos piles ?
En attendant merci de cette information.

Albert.

Je suis guère étonné du résultat de vos tests car il m'est arrivé de remplacer par erreur les accus de ma lampe de jardin solaire par des piles alcalines et tout fonctionne parfaitement bien depuis.
Mon appareil d'éclairement solaire serait-il sans que je sache un régénérateur de piles ?

Jean (34).

J'ai relevé dans votre article concernant la recharge des piles l'adresse indiquée pour pouvoir commander le chargeur testé dans votre étude. J'ai appelé au numéro indiqué, j'ai eu une charmante personne qui m'a aimablement répondu. Mais hélas, ils ne distribuent plus ce produit. Pouvez-vous m'indiquer d'autres distributeurs, ou d'autres pistes de recherches ?
Juste pour vous donner une idée, je vais bientôt mettre à l'eau ma future demeure, le but proposé est de limiter les appareils gourmands en énergies.

JP B.
Réponse
Le distributeur ne nous a pas averti de la suppression de son catalogue de l'appareil testé ; nous supprimons donc ses coordonnées.
Vous trouverez cependant cet appareil facilement sur Internet et notamment sur Amazon.

Autres témoignages d'utilisateurs de l'Ecovolt (plusieurs centaines postés sur Amazon.fr)

Autres astuces éconologiques

Ouvrage conseillé sur ce thème :

25 moyens pour économiser et préserver la planète


Habitat
Construire et aménager une maison écologique : les différents modes de construction, les maisons en bois, les maisons à ossature bois, le chauffage, le chauffe-eau, l'isolation, la ventilation, les polluants domestiques, les ondes, l'assainissement, la décoration, les aides...
Chauffage
Calcul du coût de votre chauffage, bilan énergétique de son logements, diagnostic thermique, pompes à chaleur, climatiqation réversibles, géothermie, plancher chauffant, chauffage au bois et aux céréales, puits canadien, chaudières à condensation, cheminée au bio-éthanol, recyclage du bois
Eau
Usage éco-responsable de l'eau : eau en bouteille, filtration de l'eau, polluants de l'eau, récupération et réemploi de l'eau, systèmes anti-calcaires, le bélier hydraulique, lavage des voitures, l'eutrophysation, les pluies acides...
Mobilité
Transports propres et carburants écologiques : conduite écologique, limites du pétrole, bio-carburants, vélos et scooters électriques, coursiers écologiques, voitures propres électriques et hybrides, covoiturage, moteurs pantome hybride électrique pneumatiques... recyclage des voitures, trains hybrides, croisières écologiques et cargos écolos
Planète
Enjeux de la qualité de l'air, de la climatologie et du réchauffement climatique, Impacts de la Déforestation et des Feux de Forêt, Taxe Carbone, Bilan Carbone et éco-citoyenneté, les inondations, les Marées Noires, Les Jachères Fleuries, Eco-villes et pollutions lumineuses Pacte écologique et Développement Durable, Green-Washing et Commerce Equitable, Charte pour l'Environnement et Natura 2000
Divers
Nouveautés Ecolos
Les SCIC et SCOP
Eco formations
Le Wwoofing
Ours & Loups
Associations
Prêts Solidaires
Enquête Publique
Ecologie au féminin
Ecologie & Santé
Ecologie Profonde
Ecologie & Religion
Humour & Ecologie

Médias
Forum
Eco-emplois
Liens
Soutien/ Publicité

Contact
Page Facebook de l'Ecologique Appliquée

Vous avez apprécié nos dossiers, nos conseils, notre indépendance ? Merci de le manifester et de vous faire notre ambassadeur sur les réseaux sociaux.




Follow EcologieA on Twitter
Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.



Partenaires :