Ecologie Solutions
ECRANS ORDINATEURS ou E-BOOK ECONOMES

Sites et Ecrans d'ordinateur économes...


Du bon réglage de votre pour rendre moins gourmand en électricité votre écran d'ordinateur Les ordinateurs et autres écrans représentent un poste de consommation électrique non négligeable dans les logements et les bureaux.
Surtout lorsque l'on sait que maintenant plusieurs écrans équipent chaque foyer.
Comment faire baisser cette consommation ?
Les écran plasma consomment-ils plus que les LCD ou les téléviseurs classiques ?
C'est tout l'enjeu de ce dossier.



Les écrans TV
Tout d'abord une règle immuable :
Plus la taille est grande, plus grande sera la consommation quelque-soit la technologie de votre écran.
Mais quel type est le plus écologique ?

Un petit point économique
Les LCD étaient moins chers mais plus petits et que les plasma :
- de 400 € à 1500 € environ pour une diagonale entre 50 à 100 cm.
- de 900 € à 3000 € environ pour une diagonale entre 100 à 110 cm.

La nouvelle génération de dalle OLEDs se développe avec des prix qui continuent à baisser, compensés par une "obsolescence programmée", qui se généralise dans la plupart des marques...


La durée de vie
- Les écrans LCD, dès l'achat compte quelques pixels morts, mais perdent progressivement de la luminosité.
Ce qui fait estimer leur durée de vie entre 10.000 à 30.000 heures).
Par ailleurs, leur angle de visibilité réduit avec le temps et des tâches de lumiêre peuvent même apparaître au fil du temps.
- Les écrans plasma, vieillissent plus régulièrement mais peuvent subir des marquages par brûlures des éléments lumineux si une image fixe reste affichée trop longtemps ; des systèmes électroniques de contrôle préviennent cependant ce pH énomêne.
Au final, la durée de vie est à peu prês similaire, avec une petite supériorité de maintien qualitatif de l'image au crédit des modèles plasma.

La qualité d'image
La course à la qualité est engagée avec la Haute Définition et la 3D.
Si la définition est à peu prês équivalente (WideVGA à WideXGA) entre les deux technologies :
- Les écrans plasma ont une luminosité de 700 à 1100 cd/ m², un contraste de 700 à 4000 pour 1 et un temps de réponse négligeable.
Ce qui lui confêre une nette avance, à considérer les performances de son challenger :
- Les écrans LCD ont une luminosité de 300 à 600 cd/ m², un contraste de 350 à 800 pour 1 annoncés, mais plus souvent 500 à 100 seulement. Enfin, ils ont une rémanence plus ou moins marquée, surtout lors de l'affichage des teintes intermédiaires (passage du gris clair au gris foncé par exemple).


Que consomment-ils vraiment ?
Les mesures doivent être effectuées à quantité de lumiêre et taille d'image égales.

l'écran plasma
Pour une image entièrement blanche (mais ce n'est jamais la réalité de son usage) sa consommation varie de 280 à plus de 500 W (selon les marques). mais rappelons que c'est pour une image d'environ 100 cm de diagonale.

l'écran LCD
Une dalle 30 cm ne dépassent guêre les 150 W constants.
Les plus petites descendent sous les 40 W.

En fait, une étude sur les deux technologies à taille d'écran égale, le plasma consomme entre 10 à 20 % de plus qu'un LCD.
Mais un autre élément est à prendre en compte :
l'écran plasma chauffe et il doit être refroidi grâce un système de ventilateurs intégré tandis que seules les lampes de rétroéclairage des LCD chauffent et très peu.
Or les ventilateurs étant des moteurs, ils font partie des éléments électriques très gourmand en énergie.

Pour mieux comprendre : le même film visualisé sur un téléviseur plasma et LCD, utilisera potentiellement plus d'énergie pendant les scênes claires sur un téléviseur LCD, étant donné que les couleurs les plus lumineuses y consomment plus d'énergie ; tandis que pour les scênes sombres, il utilisera moins d'énergie qu'un LCD qui lui éclaire la dalle de la même façon en permanence.

Leur production et leur recyclage
Les écrans cathodiques sont beaucoup plus polluants à produire et leur durée de vie est moindre, même si les filières actuelles savent les recycler à prês de 85 %.

Les champs électromagnétiques
Alors là, il n'y a pas photo : les dalles cathodiques émettent pendant toute leur vie des champs électromagnétiques (CEM) importants.
Chez leurs homologues LCD ou Plasma ces rayonnements sont largement moindres :
- dalle classique (diagonale de 51 cm) à une distance d'1 mètre : 0,9 mG (milliGauss)
- dalle LCD (diagonale de 36 cm) à une distance d'1 mètre : 0,12 mG
- dalle Plasma (diagonale de 105 cm) à une distance d'1 mètre : 0,05 mG.

* pour plus d'info consulter la page : Les pollutions électriques
ou l'ouvrage suivant :
Pour se renseigner sur ce guide
Il consacre une partie importante aux pollutions électriques, électromagnétiques et hyperfréquences.

En conclusion
C'est avant tout la taille de votre écran qui détermine sa consommation globale. Au final, pour des écrans de grande taille, la consommation pourra atteindre la valeur de 300 Watts soit quatre fois plus que les vieux cathodiques.

L'avenir...
Déjà évoquée plus haut, la technologie OLED (proche du LCD, mais dont la structure de la dalle en cristaux liquide est remplacée par une grille de diodes électroluminescentes ou LED) donne à ces écrans de téléviseur une parfaite fluidité de l'image, un meilleur rendu des couleurs, et un angle de vision plus large.
Les écrans OLED sont maintenant présents dans toutes les enseignes spécialisées et se généralisent sur les téléphones portables…

Et la veille ?
C'est certainement le point ou d'énormes progrès restent possibles puisque les consommations en veille d'un téléviseur peuvent atteindre jusqu'à 100 kWh/ an !
exemple
- soit un téléviseur qui sous tension consomme 250 Watts/ heure, pendant 3 heures par jour sur une moyenne de 250 jours par an ; sa consommation induite se calcule ainsi : 250 W/ h x 3 h x 250 j = 187,5 kWh.
- en mode veille, la consommation du même appareil passe à : 3,38 W/ h x (21 h pendant 250 jours + 24 h pendant 114 jours) soit 27 kWh ; ce qui représente au final prês de 12 % de la facture.

En coût financier, l'électricité étant plutôt bon marché en France, cela ne semble pas avoir un impact important sur un budget familial, mais en multipliant le nombre d'appareils en veille par foyer, on sort de l'anodin. C'est tout de même beaucoup d'énergie et d'argent gaspillé.
Accepterions-nous une telle fuite sur le réservoir de notre voiture ?
Et que dire si l'on multiplie cela par le nombre de foyer, et qu'on y ajoute les consommation de veille d'appareils des bureaux et des industries ?


Les écrans d'ordinateur
Les écrans d'ordinateurs LCD consomment environ 50 % de moins à taille égale que les anciens modèles cathodiques

Ce que consomme votre écran ?
En 2007 un blogueur américain a présenté une théorie selon laquelle le simple changement de couleur de fond de Google du blanc vers le noir permettrait d'économiser pas moins de 750 Mégawatt d'électricité par an.
Il s'est basé sur le fait qu'une page quelconque nécessite environ 74 Watt si elle est blanche et seulement 59 Watt si elle est noire !
Le "US Department for Energy" a développé des recherches et validé cette théorie selon laquelle les couleurs plus sombres utilisent moins d'énergie pour s'afficher sur un écran.
Ce département a même publié un tableau précis sur la question en mesurant la consommtion comparée en énergie pour l'affichage des principales couleurs :

Blanc
74 W
Fuchsia
69 W
Jaune 69 W Turquoise
68 W
Gris-foncé
62 W
Vert-Olive
61 W
Violet
61 W
Bleu-vert
61 W

Argent
67 W
Bleu-roi
65 W
Rouge
65 W
Vert-Clair
63 W
Vert-foncé
60 W
Marron
60 W
Bleu-marine
60 W
Noir
59 W


On constatera que le blanc et les couleurs vives utilisées en fond de page consomment jusqu'à 20 % de plus en courant que le noir et les couleurs sombres.
Malheureusement, les messageries et traitements de textes utilisent des fonds blanc parce que noir-sur-blanc est notre standard familier de visualisation de l'écrit (comme les livres ou le journal).

Donc votre écran utilise une énergie plus importante lorsque vous utilisez ces programmes.
Sachez cependant que vous pouvez changer la configuration de votre bureau et de votre messagerie assez facilement en modifiant leurs paramètres d'affichage.
(Démarrer, Panneau de configuration, Affichage, puis Apparence)


Economiseurs d'écran
A l'origine, ils n'étaient pas prévu pour économiser l'énergie mais plutôt pour sauvegarder l'état de l'écran et éviter son marquage.
Cependant l'utilisation d'un économiseur d'écran sombre ou noir peut économiser jusqu'à 20% en électricité consommée.
Tous ceux proposés par Windows répondent à ces critères, mais si vous créez le vôtre pensez à utiliser les couleurs économes en énergie.
Pour mettre en oeuvre un éconimiseur d'écran, allez dans : "Démarrer", "Panneau de configuration", "Affichage" puis "Economiseur d'écran".
Choisissez-en un qui utilise au mieux les couleurs économes, et réglez sa mise en route au bout de 5 minutes au maximum.
Les économiseurs d'écran suivants sont peu gourmands en énergie :
- 3D Flower Box,
- 3D Flying Objects,
- 3D Text,
- Curves and Colors,
- Flying Through Space,
- Flying Windows,
- Mystify Your Mind,
- Scrolling Marquee...
Vous pouvez mettre un message personnalisé pour le "3D Text" et le "Scrolling Marquee" en cliquant sur "paramètres" après les avoir sélectionnés.
Evitez les économiseurs d'écran suivants plus gourmands en électricité :
- Channel Screen Saver,
- Travel.

Les économiseurs d'écran suivants de Microsoft, car ils utilisent des fonds clairs ou blancs :
- Science,
- Années 60's USA,
- Windows 98,
- Windows XP,
- Vista,
- Windows 7,
- Windows 8...
Vous pouvez améliorer cela pour ceux qui laissent la possibilité de sélectionner la couleur du fond.


Le système "Energy Star"
C'est un des moyens importants et automatisés pour réaliser des économies de courant significatives.
Un mode de veille peut faire diminuer le courant utilisé de plus de 90 %.
Le simple fait de toucher la souris ou une touche du clavier, réactive l'écran.
arrive dans 1-4 secondes en frappant une clef ou poussant une souris.
Ce système n'est pas supporté par tous les systèmes d'exploitation et il faut l'activer :
- Windows 95 - Démarrer, panneau de configuration, Affichage (On peut aussi y acceder par un clic droit sur le bureau et en sélectionnant "Propriétés".)  puis l'économiseur d'écran.
Choisir de préférence un économiseur d'écran à prédominance sombre ou noir et un temps de 5 minutes maximum.
Cliquer sur le choix "Low-Power Standby" et régler sur 10 minutes.
Cliquer sur "Extinction de l'écran" et choisir 20 minutes,
Pour finir, Cliquez sur "Appliquer", puis "OK".

- Windows 98/ME/2000 - Démarrer, panneau de configuration, Affichage (On peut aussi y acceder par un clic droit sur le bureau et en sélectionnant "Propriétés".)  puis l'économiseur d'écran.
Choisir de préférence un économiseur d'écran à prédominance sombre ou noir et un temps de 5 minutes maximum.
Cliquer sur "Réglages" pour ouvrir les réglages d'alimentation. 
Cliquer sur "Extinction de l'écran" et choisir 10 minutes,
Ne modifier aucun autre réglage de l'ordinateur.
Pour finir, Cliquez sur "Appliquer", puis "OK".
Click the Shut Off Monitor box and set for 10 minutes.

- Windows NT ne supporte pas le programme "Energy Star" ; vous ne pouvez donc pas l'activer dans le panneau de configuration.
La seule alternative que vous ayiez est le recours à un fond d'écran sombre et un économiseur d'écran addoc.

- Macintosh - Utilisez le mode "Pending".


Moteurs de recherche
des moteurs de recherche (Google notamment qui se veut partie prenante d'une démarche écologique...) se sont penchés sur ce problème de consommation d'énergie supérieure pour les couleurs claires et proposent des versions de leur moteur à fond noir
(http://www.developpement-gratuit.fr/google-noir.html)


Eteignez-le !
C'est la meilleure façon d'économiser à la fois votre écran et sa consommation électrique : si vous n'avez rien à y regarder, éteignez votre écran immédiatement, même si votre unité doit continuer à travailler en fond de tâche.
Les autres procédures gérées par votre système d'exploitation et l'optimisation de vos choix et réglages peuvent vous faire économiser entre 20 à 90 % d'électricité, alors que le simple fait de l'éteindre vous fait gagner immédiatement 100 % de sa consommation habituelle.

Le même principe s'applique à vos autres périphériques : imprimante, scanner, etc.


Un site plus vert ?
Le business du tout écologique bat son plein et de nombreuses sociétés ou association rivalisent d'idées pour en profiter.

exemple
Watt Value vient de lancer WattImpact.com, un site français qui veut rendre les sites Internet "plus propres".
En partant du principe que tout site Internet induit des consommations électriques notamment pour alimenter l'hébergement des serveurs et les connexions des internautes qui le consultent, ce nouveau service en ligne propose aux entreprises qui ont un site Internet de réduire l'impact sur l'environnement de celui-ci par le choix volontaire de l'électricité verte pour son fonctionnement global.

La méthodologie de calcul des estimations de consommations se base sur plusieurs paramètres dont le nombre de pages vues par mois qui va conditionner le choix du pack WattImpact en fonction du trafic du site (à partir de 2,99 euros HT par mois).
Chaque pack WattImpact va permettre au site Internet de privilégier l'électricité verte pour son fonctionnement en :
- intégrant dans ses consommations web une part d'électricité d'origine renouvelable garantie par certificats verts RECS (Renewable Energy Certificate System, le système européen de certification de l'énergie renouvelable),
- privilégiant le développement de nouveaux projets en faveur des énergies renouvelables électriques à hauteur d'une quote-part réinvestie de 1 cent€ / kWh certifié,
- contribuant à lutter contre le réchauffement climatique,
- affichant son geste avec la pastille « site électriquement vert »,
- suivant l'état de la certification du site et des consommations électriques induites.

Prix
Pour un engagement de 12 mois payable intégralement à la commande, "Packs Watt Impact" vous coûtera de 35,88 € HT (42,91 € TTC) jusqu'à 1.199,88 € HT (1.435,06 € TTC)

Notre avis :
Trop, c'est trop !
Donner des conseils pour aider les internautes et webmasters à consommer moins d'énergie et à mieux gérer écologiquement leur matériel informatique, c'est ce que nous faisons depuis des années BENEVOLEMENT !
Prendre le prétexte des sites verts pour construire un nouveau business ne se justifie pas :
- côté internaute, le coût écologique de la consultation d'Internet est en soi écologique, puisque cela permet de se documenter, d'échanger, et même de consommer sans se déplacer.
- côté webmaster, c'est la liberté pour chacun de faire valoir ses idées et expériences sur la toile, à un coût accessible à chacun.
- côté entreprises, la même densité d'information vis à vis de ses clients, sous une forme non virtuelle, aurait un impact écologique bien plus important.
La défense de l'écologie n'autorise pas toutes les divagations commerciales.
Nous proposons donc à l'entreprise "Watt Value" :
- de diffuser GRATUITEMENT par Internet, toute l'information et les outils en ligne pour que l'économie numérique soit moins consommatrice d'énergie,
- d'intervenir dans les entreprises pour sensibiliser et former les utilisateurs, décideurs ou acheteurs,
- de faire la chasse aux consommations électriques inutiles, car c'est l'électricité que l'on consomme pas qui est la plus vertueuse.
Et les ordinateurs seront plus verts...


Le livre électronique ou E-book
Qu'est-ce que c'est ?
Les liseuses électroniques sont-elles écologiques Les derniers livres électroniques reposent sur l'utilisation d'une encre électronique appelée E-link.
Pour simplifier, cela s'apparente à nos ardoises magiques d'antan.
Cela permet de supprimer le rétro-éclairage, et donc une consommation d'énergie en dehors de l'actualisation des pages, ce qui explique l'autonomie de ce type d'appareil (des semaines, voire quelques mois de lecture).

Un fil à la page...
Par contre, pour charger les livres, les e-books disponibles en France sont tributaires d'un câble USB, servant à la fois à l'alimenter, et au transfert de contenu.
D'autres modèles, dont le "Kindle" distribué par Amazon aux Etats-Unis, disposent d'une connexion sans fil affranchissant leur E-book de l'ordinateur.
Nul doute que les prochaines générations offriront cette possibilité de chargement via la 3G ou le Wi-Fi.

Comment ça marche ?
Une fois raccordé, le lecteur se rend sur les sites proposant les livres édités pour e-book et charge le livre dont il achête le droit de lecture, sur son ordinateur ou son e-book.
Sa capacité de stockage est de plusieurs milliers de pages (soit environ 200 titres).
Le chargement est généralement assez rapide, puis reconnait le livre numérique un peu comme un disque dur externe. Sur PC, on peut en plus bénéficier d'un gestionnaire de contenu pour organiser au mieux sa bibliothêque.
Les E-books permettent également lisent aussi certains documents au format PDF, RTF ou TXT.

Prix :
- de l'E-book reader (lecteur) : de 170 à 300 euros selon les modèles.
- du titre chargé : environ 10 % moins cher que sur support papier.
Compte-tenu de la supression des frais d'impression, de distribution, de gestion de stocks et d'intermédiaires libraires... le prix des titres sous format numérique reste vraiment scandaleux.

Est-ce plus écologique ?
Considérant que le livre est un bien culturel durable qui peut être : annoté, emprunté, prêté, offert, revendu après lecture...
Que le rapport particulier que nous avons depuis des millénaires avec cet objet est sans pareil, tant au niveau de sa possession que tactilement, pendant sa lecture...
L'E-book ne le remplacera jamais.
Il s'agit d'un péripH érique informatique de plus réalisé à partir de matières ayant un coût environnemental certain, demandant de l'énergie et ayant une durée de vie limitée qui impactera la planète, alors qu'un livre correctement traité passera les siêcles.
Bien entendu, l'impression d'un manuscrit fait appel à du papier et à des encres, mais le papier peut être issu de l'exploitation durable des forêts, ou même provenir du recyclage des papiers, tandis que le recours à des encres végétales, qui tend à se généraliser maintenant, diminue sérieusement l'impact environnemental des livres imprimés actuellement.
Paul de Haut.

FORUM
J'aurais voulu savoir s'il existait déjà des études ou observations du coût écologique des fameuses "liseuses" pour le livre électronique/ numérique qu'on pousse actuellement à tout va au niveau commercial...
Merci d'avance de votre réponse et bonne continuation dans votre travail.

Anne L.
Réponse
Nous avons complété notre dossier dans ce sens.

Tout à fait d'accord avec votre réaction sur Watt-Value.
Ils se foutent de nous et pourtant, je suis certaine qu'il vont trouver des clients quand même, poussés par un mélange de culpabilité et de mieux disant "écolo".
A quand un site où on paierait pour compenser le CO² qu'on produit 24h sur 24 en respirant ?
J'en ai un peu assez de tous ces escrocs verts.

Alice

Fouillant de nombreuses archives, articles, dossiers, concernant l'écologie (très vague, je sais...), je suis tombé sur votre site (Génial, vraiment..).
Si je vous écris c'est qu'une question bien précise me préocupe :
Je me demandais si toutes ces économies d'énergie s'appliquaient également aux "Ecran LCD" et "Plasma"?
J'ai vu dans des articles sur Internet (problème : j'ai perdu l'adresse. Mais si demande de votre part, je pourrais approfondir...) que les écrans LCD et PLasma, n'étaient pas concernés par ces économie en fonction des couleurs, car ils sont de toutes manières rétroéclairés.
Je pose la question car je pense que ce serait bien de prendre en compte ces produits qui deviennent "quotidien" aujourd'hui, et qu'un petit complément sur votre site éclairerait les internautes.

Nicolas C.
Réponse
Nous avons complété notre dossier dans ce sens.


Habitat
Construire et aménager une maison écologique : les différents modes de construction, les maisons en bois, les maisons à ossature bois, le chauffage, le chauffe-eau, l'isolation, la ventilation, les polluants domestiques, les ondes, l'assainissement, la décoration, les aides...
Chauffage
Calcul du coût de votre chauffage, bilan énergétique de son logements, diagnostic thermique, pompes à chaleur, climatiqation réversibles, géothermie, plancher chauffant, chauffage au bois et aux céréales, puits canadien, chaudières à condensation, cheminée au bio-éthanol, recyclage du bois
Eau
Usage éco-responsable de l'eau : eau en bouteille, filtration de l'eau, polluants de l'eau, récupération et réemploi de l'eau, systèmes anti-calcaires, le bélier hydraulique, lavage des voitures, l'eutrophysation, les pluies acides...
Mobilité
Transports propres et carburants écologiques : conduite écologique, limites du pétrole, bio-carburants, vélos et scooters électriques, coursiers écologiques, voitures propres électriques et hybrides, covoiturage, moteurs pantome hybride électrique pneumatiques... recyclage des voitures, trains hybrides, croisières écologiques et cargos écolos
Planète
Enjeux de la qualité de l'air, de la climatologie et du réchauffement climatique, Impacts de la Déforestation et des Feux de Forêt, Taxe Carbone, Bilan Carbone et éco-citoyenneté, les inondations, les Marées Noires, Les Jachères Fleuries, Eco-villes et pollutions lumineuses Pacte écologique et Développement Durable, Green-Washing et Commerce Equitable, Charte pour l'Environnement et Natura 2000
Divers
Nouveautés Ecolos
Les SCIC et SCOP
Eco formations
Le Wwoofing
Ours & Loups
Associations
Prêts Solidaires
Enquête Publique
Ecologie au féminin
Ecologie & Santé
Ecologie Profonde
Ecologie & Religion
Humour & Ecologie

Médias
Forum
Eco-emplois
Liens
Soutien/ Publicité

Contact
Page Facebook de l'Ecologique Appliquée

Vous avez apprécié nos dossiers, nos conseils, notre indépendance ? Merci de le manifester et de vous faire notre ambassadeur sur les réseaux sociaux.




Follow EcologieA on Twitter
Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.



Partenaires :