Ecologie Solutions
PHOTOVOLTAIQUE PRODUCTION ELECTRICITE PHOTOSOLAIRE

Panneaux solaires et énergie photovoltaïque

Devenez producteur d'électricité photovoltaiqueQui n'a pas rêvé un jour, au delà des motivations écologiques que beaucoup partagent aujourd'hui, d'être autonome en électricité ou de vendre celle qu'il produisait à EDF ?
Les progrès de la technologie photovoltaïque et la baisse de son coût permettent maintenant d'accéder à ce rêve.
Les démarches sont souvent longues et fastidieuses, cela demande un investissement certain, mais le rendement et la fiabilité peuvent-être au rendez-vous, si l'on arrive à mener correctement son projet.
Ce dossier très complet permettra au néophyte de le préparer avec le maximum d'information et aux autres de comparer point par point les offres tant technologiques que financières des installateurs.



Qu'est-ce que l'électricité Photovoltaïque ?
L’effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par Edmond BECQUEREL.
Des cellules de silicium, regroupées sous forme de panneaux convertissent l'énergie reçue du soleil en courant électrique continu.
Cette manière de produire de l'énergie électrique est une des plus propres qui existe puisque cela se fait sans bruit, sans parties mécaniques en mouvement, sans libération de produits toxiques ou gaz à effet de serre…
La puissance obtenue dépend du nombre des cellules photovoltaïques installées, de leur rendement, et de l'exposition au soleil des panneaux installés.



Quelques chiffres
- une surface carrée de 160 km de côté équipée en cellules photovoltaïques permettrait de satisfaire les besoins quotidiens en électricité des Etats-Unis avec seulement 6 heures d'ensoleillement par jour !
- au Japon il n'y avait déjà pas moins de 80.000 toits solaires en 2000,
- pour 2010, 1 million de toits solaires étaient prévus aux USA, 500.000 en Europe et autant dans les pays en voie de développement...

Usages
De nombreuses applications directes du photovoltaïque existent :
- éclairage public ou privé (autoroutes, arrêts de bus, lampadaires de jardin, lampes torche...),
- communications (stations relais de téléphone, bornes d'appel d'urgence sur autoroutes, téléphones mobiles...),
- fourniture d'électricité pour des sites isolés du réseau public (forêts, îles, refuges...),
- instrument de mesure, surveillance et alerte non raccordables (stations météo automatiques, trafic routier, stations sismiques, balises scientifique...),
- bateaux, caravaning...
- petites stations de pompage ou d'irrigation,
- chargeurs nomades pour les téléphones mobiles,
- rechargement des batteries de voitures (normales ou électriques...),
et certaines applications plus inattendues comme la protection contre la corrosion des pipe-lines, cuves et autres tuyaux enfouis ou immergés (la perte d'ions les fait rouiller) en permettant de leur appliquer une différence de potentiel.

électrification de sites isolés
En France, pour bénéficier d'une aide publique à l'électrification photovoltaïque en site isolé, le propriétaire du site doit faire appel à sa commune.
Aucune étude ni aucun travaux ne doivent démarrer sans son accord.
Les aides financières peuvent venir du FACE (fonds d'amortissement des charges d'électricité) en zone d'électrification rurale ou de l'Ademe et ERDF en zone d'électrification urbaine.
La collectivité qui souhaite électrifier un site isolé peut contacter son syndicat ou son distributeur d'électricité et solliciter les conseils techniques de l'Ademe.


Production des cellules solaires
La recherche en ce domaine est en plein développement.
Pour obtenir un meilleur rendement, les fabricants de cellules photovoltaïques :
- tentent d'augmenter la surface utile d'absorption de la lumière et sa concentration, (concentrateurs optiques et capteurs multicouches),
- optimisent les contacts électriques captant le flux des électrons (réduction de leur taille en gravant leurs encoches au laser),
D'autres firmes choisissent d'installer les contacts au dos des cellules…
A base de silicium, leur fabrication est aujourd'hui mieux maîtrisée et moins coûteuse et utilise des technologies diverses :
- cellules de silicium sur galettes de monocristaux par lithographie traditionnelle, remplacée de plus en plus par la gravure au laser.
- semi-conducteurs en couches minces, tellure de cadmium (CdTe) et disélenure d'indium et de cuivre (CIS)…
- silicium utilisé sous d'autres états : silicium amorphe en couches minces, de faible rendement mais moins cher ou silicium poly cristallin qui, malgré ses faibles propriétés d'absorption, peut être également utilisé en films minces.
- cellules à lentille qui vont concentrer la lumière sur une très petite cellule photovoltaïque à haut rendement (le facteur de concentration est de 1000, et la lumière est envoyée sur une cellule d'1mm²).

Certains systèmes piègent la lumière à l'intérieur de la cellule, rendent aléatoire sa direction de propagation et multiplient ainsi par cinquante l'épaisseur optique apparente.
Les montages multicouches capturent différentes longueurs d'onde, ce qui double les rendements par rapport à la limite théorique des jonctions simples (12 %).
Enfin, il existe aujourd'hui des dispositifs photovoltaïques à concentrateur qui s'adaptent à la course du soleil…


Cellules-photovoltaïques


Stockage
Le problème directement associé à toute production d'électricité est celui de son stockage pour une réutilisation nocturne ou différée.
Outre les systèmes d'accus et de batteries conventionnels (voir chapitre sur les piles et accus) une des pistes prometteuse est la conversion directe de l'énergie solaire en hydrogène (double fonction, photovoltaïque / électrolytique).
Ces prototypes présentent une couche supérieure constituée de phosphure d'indium et de gallium qui absorbe la lumière visible et produit de l'hydrogène, tandis que la couche inférieure d'arséniure de gallium absorbe le proche infrarouge et produit de l'oxygène).
Le rendement global affiché est de 12 %, soit presque le double que pour les systèmes traditionnels.

Installation
Les cellules photovoltaïques ont un meilleur rendement dans les régions à fort ensoleillement régulier, mais on peut les utiliser dans le reste du monde.
L'installation doit se faire plein sud avec une pente adaptée.
10 m² de panneaux produisent environ 1.350 kWh par an.


Shéma d'installation

En France, l'électricité produite est revendue à ERDF à un tarif qui jusqu'à présent était supérieur à celui pratiqué en achat particulier, car chaque région a l'obligation réglementaire de produire une certaine quotité d'énergies renouvelables !

Orientation
Le positionnement de vos capteurs solaires selon la course du soleil est évidemment le premier point à prendre en compte pour déterminer le "productible" de votre installation solaire et donc sa rentabilité.
Le site : www.sun-time.org vous permet de connaître exactement le nombre d'heures d'ensoleillement de la toiture ou du support qui accueillera vos panneaux.
Pour 2,90 €, cette application vous permet en 3 clics de :
- repérer l'adresse de votre maison de façon très précise,
- indiquer l'orientation de l'installation que vous projetez,
- le cas échéant, préciser s'il existe des masques (arbres, bâtiments...) sur le parcours du soleil.
Le résultat vous indique :
- la localisation géographique précise de votre maison.
- le nombre annuel d'heures d'ensoleillement,
- la classification de l'orientation envisagée de votre installation solaire (sur une échelle de 1 à 7)
- le pourcentage d'ensoleillement.
Muni de ces renseignements, et au delà de ce que les installateurs vous font miroiter, vous pourrez vérifier vous-même leurs calculs...


Démarche à suivre
- contacter un fournisseur/ installateur de panneaux photovoltaïques, du générateur et de l'onduleur (se chargeant de remettre le courant continu produit par les plaques de silicium en courant compatible avec le réseau ERDF),
- demander un devis, (compter une moyenne 1.000 € par m² de panneaux installés),
- consulter sa délégation régionale de l'ADEME pour connaître les critères et les modalités des aides et subventions disponibles,
- monter le ou les dossiers,
- faire effectuer l'installation par un professionnel agréé (aucune vente possible autrement !)
voir le document : instructions de la DRIRE sur l'achat d'ELECTRICITE d'ORIGINE PHOTOVOLTAIQUE


Puissance et productivité
La puissance d'un module ou d'un système photovoltaïque est mesurée en Watts crête (Wc) ou kiloWatts crête (kWc).
La "puissance crête" (*) caractérise la puissance d'un panneau ou d'un système photovoltaïque dans les conditions d'ensoleillement optimales.
(*) Puissance électrique maximum que peut fournir une cellule dans les conditions standards : à 25°C et sous une puissance lumineuse de 1000 W/ m².


La production annuelle d'un système photovoltaïque bien orienté, avec une puissance de 1.000 Wc (de 8 à 10 m² de modules) peut varier entre 900 kWh au Nord de la France à 1100 kWh au Sud.
La productivité globale pendant l'année va varier suivant l'inclinaison et l'orientation des modules.
Comme l'ensoleillement est plus fort en été, il vaut mieux favoriser le captage en été si l'objet est de fournir (et vendre) un maximum d'électricité au réseau. Mais pour satisfaire les besoins pendant toute l'année dans un site isolé, il pourrait être préférable de favoriser le captage en hiver.

Productivité annuelle suivant l'inclinaison et l'orientation des panneaux
Exemple :
une installation photovoltaïque de 1 kWc, orientée au Sud et inclinée à 30° par rapport à l'horizontal dans le Sud de la France, pourrait produire 1.100 kWh/ an ; mais, une installation avec des panneaux verticaux en façade Sud dans le Nord de la France ne pourrait produire que 612 kWh/ an (68 % de 900 kWh).

Puissance crête* (Wc)

Nb modules

Puisance Onduleur (W)

Surface active (m²)

1100

20

850

9,6

1320

24

1100

11,5

1650

30

1700

14,3

1980

36

1700

17,2

2200

40

2100

19,1

2640

48

2500

23

3300

60

2500

28,7

9000

36 x 250 W

3 x 3000

45


* Tolérance de puissance + ou - 9 %

Raccordement du générateur au réseau ERDF
- pour vendre la totalité de l'électricité produite, le générateur se raccorde sur une ligne spécifique (compter environ 1950 € en 2013).
- pour vendre uniquement le surplus d'énergie, le générateur se raccorde sur l'installation existante.

Rapport entre chaleur et productivité
Il faut prendre en compte les pertes de rendement des panneaux photovoltaïques suite à l'élévation de leur température.
En effet, la puissance crête est indiquée pour une température de 25°C, alors que lors des heures les plus chaudes de l'été, cette température atteint couramment 60-70 °C ; or la perte constatée sur la puissance délivrée étant de -0,4 % par °C (au dessus de 25°C) pour des modules photovoltaïque au silicium cristallin, atteint 10 à 15 %.
Par exemple malgré 25 % d'ensoleillement en moins par rapport à Lyon, des panneaux photovoltaïques installés à Lille seront plus performants au printemps et en été; la tendance s'inverse en automne et en hiver.

Prix d'achat de l'électricité en France
Depuis son lancement le ministère de l'écologie a réajusté à la baisse les tarifs de rachat de la production photovoltaïque.
En effet, dopée par toutes les aides accordées par l'état, la filière a connu un tel développement que le parc photovoltaïque français a décuplé en seulement 2 ans, passant de 81 MégaWatts en 2008 à 850 MW en 2010.
Ceci place donc la France légêrement au-dessus des prévisions alors que l'objectif est de 1.100 MW installés en 2012 et 5.400 MW en 2020.
La baisse des tarifs de rachat de la production vise les professionnels et les particuliers.
Un dispositif mis en place en mars 2011 prévoit une révision des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque tous les trois mois.
La CRE (Commission de régulation de l'énergie) publie régulièrement les nouveaux tarifs fixés par le calcul des coefficients S4 et V4.

Contraintes
Les équipements doivent appartenir à cette la liste exhaustive :
– toitures, ardoises ou tuiles conçues industriellement avec ou sans supports,
– brise-soleil,
– allèges,
– verrière sans protection arrière,
– garde-corps de fenêtre, de balcon ou de terrasse,
– bardages, mur rideau.
Dans le cas d'une vente de sa production, le producteur fournit à l'acheteur une attestation sur l'honneur certifiant la réalisation de l'intégration au bâti des équipements de production d'électricité photovoltaïques.
Le producteur tient cette attestation ainsi que les justificatifs correspondants à la disposition du préfet (directeur régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement).

Procédure pour le raccordement au réseau
Il faut suivre une procédure complexe pour raccorder votre centrale photovoltaïque au réseau public de distribution de l'électricité.
2 contrats sont à nouer pour vendre votre électricité photovoltaïque :
- contrat de raccordement technique au réseau national de distribution de l'électricité,
- contrat d'achat de l'électricité par votre distributeur habituel (ERDF ou un concurrent spécialisé, comme Enercoop).
Aux dernières nouvelles, Enercoop ne bénéficiant pas des mêmes aides qu'ERDF pour racheter au même tarif le kWh, ils ont renoncé pour l'instant - faute de situation concurrentielle égalitaire- à racheter l'énergie photovoltaïque des particuliers.
Enercoop
11, rue des réglises
75020 - PARIS
Métro : porte de Montreuil
Tel : 01 73 02 69 25
Fax : 01 44 64 02 20
http://www.enercoop.fr

Si votre distributeur d'électricité est ERDF, 2 interlocuteurs sont à contacter indépendamment pour chaque contrat :
- l'agence ERDF Accès au Réseau de Distribution de votre région pour tout ce qui concerne le contrat de raccordement.
ERDF Grand Centre (anciennement ARD)
8, rue Boutteville - BP 442
37204 - TOURS - Cedex 03

ou
ERDF Rhône-Alpes-Bourgogne
26, rue de la Villette
69398 - LYON

Si vous êtes situé dans ces régions.

C'est là où vous devez adresser votre demande de contrat de raccordement, les éléments administratifs et techniques requis et vos questions éventuelles.
Il sert d'interface entre vous et votre centre local, qui sera l'exécutant des travaux à effectuer.
Une fois votre contrat de raccordement signé, c'est :
- l'agence ERDF régionale qui sera votre interlocuteur lors de la phase d'exploitation (les coordonnées utiles vous seront données dans le contrat de raccordement).
- l'agence ERDF Administration des Obligations d'Achat correspondant à votre région pour tout ce qui concerne le contrat d'achat.
Prenez votre mal en patience car il y a des cas où il a fallu attendre près d'un an pour la signature du contrat de raccordement par l'ERDF.

Options de raccordement
Lors de la connexion de votre centrale photovoltaïque au réseau, vous pouvez choisir librement entre 2 options différentes de branchement :
- vente de la totalité de la production : dans ce cas, l'intégralité de votre production sera injectée sur le réseau et vendue au tarif fixé par la loi. Un point de branchement spécifique à la production sera alors créé par le gestionnaire de réseau (ERDF ou régie).
Vos consommations transiteront par ailleurs intégralement par votre compteur de consommation existant comme habituellement.
Cette option de branchement est en général un peu plus onéreuse que l'option vente du surplus.
- vente du surplus : dans ce cas, votre production électrique est prioritairement consommée sur place par les appareils en cours de fonctionnement (autoconsommation).
Seul le surplus de votre production par rapport à vos consommations instantanées sera injecté sur le réseau et vendu. Cette option demande une intervention plus simple sur le réseau puisque seul un compteur de production est ajouté.

La conformité de l'installation photovoltaïque
Depuis le 22 mars 2010, toute nouvelle installation de production d'électricité d'une puissance inférieure à 250 kVA - et, d'une manière générale, toute nouvelle installation raccordée au réseau public de distribution d'électricité - doit faire l'objet d'une attestation de conformité aux règles de sécurité, visée par le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité).
En effet, sur 2.341 installations photovoltaïques contrôlées, plus d'un tiers n'étaient pas conformes et présentaient potentiellement un danger. Ces anomalies s'expliquent notamment par "la diversité de qualification des entreprises installatrices". Il est à craindre que la situation soit plus grave encore puisque le Consuel n'avait contrôlé que des intallations dont les artisans étaient volontaires (donc se pensant en règle), laissant présager un nombre d'installations non conformes beaucoup plus important.
En pratique, cette "Attestation de Conformité" est fournie et remplie par l'installateur, qui "atteste avoir respecté les rêges de sécurité en vigueur relatives à l'installation en aval du point de livraison (pour les installations à puissance limitée : après le disjoncteur de branchement). Elle est ensuite envoyée au Consuel, qui l'étudie et la valide, après un contrôle éventuel sur site, dans les 20 jours après réception du dossier.
L'attestation est enfin remise au gestionnaire du réseau public pour que le raccordement puisse s'effectuer.

informations supplémentaires
L'Association HESPUL
www.hespul.org
Propose une série de guides et de dossiers pour vous assister dans vos démarches.

L'association GPPEP
Le Groupement des Particuliers Producteurs d'Electricité Photovoltaïque GPPEP est une association, reconnue d'intérêt général, créée par des particuliers ayant des panneaux photovoltaïques, pour des particuliers ayant déjà une installation ou désirant en posséder une.
www.gppep.org


Le photovoltaïque est-il économiquement intéressant pour la collectivité ?
En 2012, la Cour des comptes avait estimé le coût réel du kWh nucléaire entre 50 et 58 centimes si on intègre la recherche, ce qui est beaucoup plus que le prix facturé par EDF mais en France le prix de l'électricité est moins cher qu'en Europe, parce qu'il est fixé par l'Etat.
Le rapport confirme que ce prix ne couvre donc pas les coûts réels de la filière nucléaire.
En outre, si, comme le souhaitent EDF et le gouvernement, on renouvelle le parc nucléaire avec des réacteurs du type EPR (European Pressurized Reactor), les magistrats estiment que cela va presque doubler le prix de l'électricité en France, pour atteindre 90 centimes du kWh, un coût supérieur à l'électricité éolienne aujourd'hui et solaire.


Aides financières
Actuellement, il n'y a plus d'aide financière principale pour l'installation de générateurs photovoltaïques connectés au réseau électrique français.

Certaines collectivités territoriales proposaient quelquefois des aides supplémentaires - mais cela est de moins en moins vrai - à vous de vous renseigner auprès de leurs services.

Constitution du dossier de demande :
- Fiche d'installation PHOTOVOLTAIQUE particulier
Le dossier doit aussi contenir :
- déclaration de travaux (maison existante) ou demande de permis de construire (maison neuve, extension…) incluant les capteurs solaires photovoltaïques. Le numéro justifiant le dépôt en mairie sera exigé,
- un RIB,
- devis signé par le demandeur et l'installateur photovoltaïque,
- copie de la demande de certificat ouvrant droit à l'obligation d'achat (délivré par la DRIRE Bourgogne),
- copie de la demande de déclaration d'exploiter de l'énergie (délivré par la DIDEME : Direction de la Demande et des Marchés Energétiques, Ministère de l'énergie),
- plan de masse avec l'implantation prévisionnelle des panneaux photovoltaïques et jeu de photographies (une photographie avant implantation des panneaux et une simulation avec implantation des pannaux),
- plan de cadastre permettant de vérifier l'orientation des panneaux.
Selon la bienveillance des responsables de service, ce dossier pourra différer de 2 mois le démarrage de votre chantier (il manque toujours un papier, ou ce n'est jamais le bon !)

A se demander, si l'objectif n'est pas de dissuader toute initiative de s'équiper en photovoltaïque !


Utilisations et appareils électriques
Dans le cas de la vente totale :
Les appareils électriques sont alimentés par le réseau électrique public. L'électricité produite par votre générateur photovoltaïque est réinjectée en totalité dans le réseau et alimente vos voisins.

Dans le cas de la revente du surplus :
Les appareils électriques sont alimentés par l'électricité solaire et /ou le réseau électrique public.
Si le générateur produit plus d'énergie que celle demandée dans l'habitation, l'excédent part dans le réseau et alimente les voisins.
La commutation réseau électrique /générateur solaire est instantanée et automatique; elle ne nécessite aucune intervention de l'usager.
En cas d'absence de tension (coupure ERDF par exemple), le générateur se coupe automatiquement, ce qui permet d'intervenir sur le réseau en toute sécurité.

Dans le cas de l'utilisation sur site :
Vous êtes autonome.
Dans tous les cas, l'utilisation d'appareils économes en énergie est recommandée.


Intérêt financier
Le prix de vente d'électricité photovoltaïque étant maintenant inférieur au prix de l'achat de l'électricité du réseau (pour une installation de plus de 9 kWc, il convient d'étudier sérieusement l'option d'utiliser sa propre production PV.

La notion d'autonomie énergétique personnelle disparaît, car le réseau est utilisé comme lieu d'échange et de stockage.
Mais vous pouvez aussi choisir de consommer votre production tout en l'injectant sur le réseau et en vendant seulement le surplus de votre production par rapport à vos consommations instantanées.
On ne peut estimer aujourd'hui le tarif de l'électricité dans 10 ou 20 ans, mais la tendance générale est à une augmentation d'au moins 20 % dans les 5 prochaines années.
exemple simplifié
(pour les particuliers)
- un logement (pour une maison récente isolée suivant normes actuelles) de 95 m² habitables en tout électrique (y compris chauffage) induit une dépense annuelle en électricité de l’ordre de 1000 à 1500 euros par an.
- la pose en toiture de panneaux photovoltaiques (environ 15 m² pour une puissance de 2 kW) permet une production vendue (dans le grand sud-ouest) de l’ordre de 2400 kWh et la recette ERDF prévue est d’environ 624 € annuels (fin 2014).
- la recette annuelle (vente à ERDF) est donc loin decouvrir la dépense annuelle du ménage en électricité.

impact fiscal
La loi de finance 2014 continuait de permettre de ne pas déclarer (pour les particuliers et une installation de moins de 3 kWc) le montant des revenus issus de la vente d'électricité produite par son installation (à vérifier au moment de votre projet auprês des services fiscaux)...


Les coûts
Globalement, une installation photovoltaïque en intégré avec vente à EDF revient à environ 650 € TTC au m² posé (avec onduleur et accessoires).
Les prix ont heureusement baissé, grâce à une concurrence accrue, mais restent plus chers que dans les pays voisins.

coût d'un module photovoltaïque :
En cherchant un peu, on peut trouver des modules photovoltaïques vendus dans le commerce entre 0,5 à 1,5 € HT/ Wc, suivant les dimensions du module.
Les modules de faible puissance sont comparativement plus chers.

coût d'un système photovoltaïque :

Type d'installation Fournitures Pose Total Coût/ Wc
2000 Wc en "posé" 13.583 € HT 2.057 € HT 15.640 € HT 7,80 €/ Wc
2000 Wc en "intégré" 14.676 € HT 2.446 € HT 17.122 € HT 8,60 €/ Wc
Ces tarifs remontant à 2006 prouvent la baisse significative des prix actuellement pratiqués.
Ils se rapportaient à une installation raccordée au réseau.
2 cas de figure y sont présentés : un système avec les modules photovoltaïques "posés" en toiture et un système avec les modules "intégrés" dans la construction.

A noter :
- les coûts moyens cités couvrent tous les accessoires nécessaires pour un système photovoltaïque installé, raccordé au réseau électrique.
- les systèmes photovoltaïques avec des modules "intégrés" en toiture coûtent environ 10 % de plus que les systèmes avec des modules PV "posés" sur toiture. Ce surcoût est dû aux accessoires et à la main d'œuvre supplémentaire pour assurer l'étanchéité du toit.
- les "coûts/ Wc" ne sont pas nécessairement transposables aux systèmes plus ou moins grands mais le coût au Wc diminue forcément avec l'augmentation de la taille de l'installation.
- un contrat d'entretien est quelquefois proposé au propriétaire de l'installation, et certains professionnels offrent un système de gestion et de télésurveillance par Internet.




Electricité produite
La production annuelle d'un système photovoltaïque bien orienté, avec une puissance de 2000 Wc est estimée à 1800 kWh au Nord de la France et à 2200 kWh au Sud.

*** Nous ne pouvons qu'attirer votre attention sur les nouvelles modalités d'achat de l'électricité photovoltaïque (voir page vendre son électricité)


COMPARATIF de DEVIS
(actualisés mai 2009)

Concernant une installation intégrée au toit d'une l'habitation de plus de 2 ans.
Pour une surface utile de 13 m² sur base CLIPSOL.
Vente de l'électricité à ERDF.
1 générateur photovoltaïque (12.285 € H.T)
Type PV-Clips TGD de 1430 Wc comprenant :
- 26 modules PV photowatt PW X 500-55WC,
- raccordement par connecteurs rapides isolés,
- 1 onduleur SMA Sunny Box 1700,
- 40 m de câble 1 x 4 mm² (distance module onduleur 20 m maxi),
- 30 m de câble 3G4 (distance onduleur tableau 20 m maxi),
- 1 coffret électrique CA avec compteur et parafoudre.
main d'oeuvre : 1.100 € HT
petites fournitures : 80 € HT.

Devis pour panneaux solaires photovoltaïques TRYBA SOLAR
pose verticale intégré en toiture
les démarches administratives sont comprises ainsi que les frais ERDF pour compteur de vente
Puissance 2,25 kW
- 18 panneaux surface totale 17,92 m²,
- 1 sectionneur,
- 1 onduleur SM 2000C,
- 100 m de câbles,
Prix fourniture : 18.910 € HT
Pose : 2.500 € HT.
Total : 21.410 € + TVA 5,5 % 1.177,55 € = 22.587,55 € TTC

Puissance 3 kW
- 24 panneaux surface totale 23,89 m²,
- 1 sectionneur,
- 1 onduleur SM 3000C,
- 200 m de câbles,
Prix fournitures : 24.653 € HT
Pose : 3000 € HT.
Total : 21.410,00 + TVA 5,5 % 1.520,91 TTC : 29.173,91 €


Devis pour panneaux solaires photovoltaïques avec vente EDF d'une marque qui n'assume pas publiquement ses devis.
pose verticale intégrée en toiture
les frais ERDF pour compteur de revente ne sont pas compris.
Puissance 2,24 kWc
- 16 panneaux SLMI140 surface totale 16,96 m²,
- 1 onduleur SLOS 2000 de 1800 W qui transforme directement le courant continu en alternatif 220V/ 50 Hz
- câbles,
- démarches administratives comprises.
Prix fournitures : 16.143,24 € TTC
Pose : 2.110 € TTC.
Total : 17.301,54 + TVA 5,5 % 951,70 - TTC 18.253,24 €
Estimation vente annuelle à ERDF : 2327 kWh.


Devis pour panneaux solaires photovoltaïques UBBINK avec vente EDF
pose horizontale ou verticale intégrée en toiture.
Les frais ERDF l'installation des compteurs de vente et de non consommation ne sont pas compris.
Puissance 2,331 kWc
- 14 panneaux SLP180 (185 Wc unitaire) surface totale 19 m²,
- 1 onduleur PS 3000 qui transforme directement le courant continu en alternatif 220 V/ 50 Hz
- câbles,
- démarches administratives comprises.
Prix fournitures : 16.325,37 € TTC.
Pose : 1.198 € TTC.
Total : 17.523,37 + TVA 5,5 % 963,79 - TTC 18.487,16 €
Estimation revente annuelle à ERDF : 2331 kWh.
Une installation de 3 kWc avec 16 panneaux (21,7 m²) de la même marque revient à environ 20.500 €.


Devis pour panneaux solaires photovoltaïques IMERYS avec vente EDF
pose horizontale intégrée en toiture ; les démarches administratives ne sont pas comprises ainsi que les frais ERDF d'installation pour compteur de vente
Puissance 2,6 kWc
- 50 tuiles photovoltaïques FOG 10 surface totale 25 m²,
- 1 onduleur SMA SB 2500 qui transforme directement le courant continu en alternatif 220 V/ 50 hz
- câbles, parafoudre et différentiel 30 mA.
Prix fournitures : 22.468 € HT
Pose : 1.100 € HT.
Total : 23.558 € + TVA 19,6 % 4.617,37 - TTC 28.175,37 € (pourquoi pas de TVA à 5,5 % ?)


Devis pour panneaux solaires photovoltaïques TENESOL (groupe TOTAL & EDF)
Pose verticale intégrée en toiture.
Les démarches administratives sont comprises ainsi que les frais ERDF pour compteur de revente.
Générateur photovoltaïque raccordé au réseau public
- supports de capteurs pour toitures en pente (pose intégrée ou à plat), sur toiture-terrasses ou en façade (brise-soleil).
- capteurs photovoltaïques au silicium cristallin (80 à 175 Wc) en panneaux, dimensions capteurs (l x h x ép) : 123,1 x 55,6 x 4,5 cm (TE 850) et 123,8 x 108,6 x 4,5 cm (TE 1 500),
- interconnexions électriques du fabricant Tyco,
- onduleur de connexion réseau type SP-400/ 450/ 600,
- disjoncteur,
- compteur raccordé au réseau,
- centrale de visualisation et contrôle de la production et consommation sur site (écran Visi'Sol ou ordinateur) ou via Internet (logiciel PV-Ingrid),
- batteries de secours : 7,25 à 21,7 kWh (puissance de sécurisation des batteries de 1,5 à 3 kWh).
- options : contrat de maintenance et garantie de résultats solaires. 2 versions : avec capteurs seuls (version Connectis standard) entraînant la déconnection du générateur en cas de coupure sur le réseau public, ou avec capteurs et batteries (version Connectis safe) permettant de continuer à alimenter les usages personnels même en cas de coupure.
- garantie : 2 ans (onduleurs et accessoires), 10 ans (supports) et 25 ans (capteurs).
- aucune précision n'est fournie par le distributeur ENERGIA... il a fallu aller chercher le descriptif sur Internet.
- on ne vous donne accès aux coordonnées de chantiers réalisés qu'après avoir signé le contrat ?
- PRIX TTC : 27.000 € pour une surface totale 15 m².

Notre Avis : méthodes de commercialisation douteuses et d'un autre âge, prix prohibitif !


Devis pour panneaux solaires photovoltaïques HELIOS PV 2000
Pose verticale (portrait) par vos soins
Les démarches administratives ne sont pas comprises ainsi que les frais ERDF pour installation du compteur de vente
Puissance 2 kW
- 10 panneaux surface totale 14,40 m²,
- 1 onduleur Sunny Boy SB 2100 TL,
- estimation production électrique annuelle : 2.800 kWh,
- garantie : 5 ans.
Prix du kit panneaux + onduleur : 11.000 € HT
Total : 11.000 € + TVA 19,6 % soit 1.760 € = TTC 12.760 € TTC.
Notre avis : plutôt réservé aux bricoleurs qui ne peuvent prétendre aux aides prévues, et souhaitent obtenir une petite autonomie électrique.
Ne bénéficie pas de la TVA à taux réduit de 5,5 %.

onduleur photovoltaîque
Installation d'un onduleur pour du photovoltaïque

Contraintes de la revente à ERDF
- installation 2 compteurs jumeaux électroniques supplémentaires et d'un disjoncteur,
- installation d'un éclateur,
- fourniture et pose d'un kit production,
- pose d'un coffret de sectionnement sur le poteau situé à proximité de la maison de l'abonné,
- fourniture et pose d'un boitier de téléreport à l'extérieur de la maison.

Voir la page "vendre son électricité" pour visualiser les détails de ce type d'installation.

Tout cela pour la modique somme de 902,40 € TTC au minimum et selon les cas (un technicien d'ERDF viendra sur place, fera des photos et vous fournira un devis).
- ne pas utiliser l'énergie produite (en direct sur ses appareils, par exemple) avant le raccordement au réseau effectué par ERDF (entre l'installation des panneaux et ce raccordement, il peut s'écouler plusieurs mois !)
- paiement d'une location pour ces compteurs supplémentaires de 46 €/ an,
- arrêt de votre fourniture en cas de coupure de courant réseau (ne comptez pas sur votre production pour prendre la relève !)


Les tuiles photovoltaïques
La société IMERYS a développé depuis déjà de nombreuses années un système de panneaux photovoltaïques appelés "tuiles photovoltaïques" qui correspondent à l'équivalent de 5 tuiles mécaniques en largeur, sur une en hauteur développant une surface de 0,5 m² utile de capteurs).
- chaque capteur à un rendement de : 50 Wc,
- la mise en oeuvre est facilitée par une conception modulaire, s'appuyant sur un double emboitement et sans gros travail d'étanchéité pour le couvreur,
- la pose se fait pose sur liteaux par tenons vissés,
- les capteurs ne sont pas obligés d'être installés en continu.
Les tuiles photovoltaïques Imerys sont compatibles (sans aménagement particulier) avec les tuiles suivantes :
ALPHA 10
AQUITAINE Poudenx
CANAL 230-50 Poudenx
CANAL Gélis
CANAL GIRONDE 50 Poudenx
CANAL RESTAURATION Gélis
HP10 Huguenot
JURA 10 Jacob
MARSEILLE Poudenx
MEDIANE Gélis
MERIDIONALE Poudenx
OCEANE Poudenx
OMEGA 10 Ste Foy
OMEGA 13 Ste Foy
PLEIN SUD Gélis
PV10 Huguenot
RHONA 10
ROMANE Sans
STANDARD 9 Jacob
Tuiles photovoltaîques Imerys
Exemple d'intégration de tuiles photovoltaïques sur tuiles plates

Notre avis :
Le système Iméris, même s'il est futé dans sa conception n'est absolument pas compétitif en terme de rapport productible/ prix !
La facilité et la vitesse de pose, n'influent pas à la baisse sur les devis demandés, puisque le Wc TTC revient à 10,45 €.


Ardoises photovoltaïques Eternit Et pour les toits en ardoise ?
Il existe évidemment des panneaux photovoltaïques en neuf comme en rénovation pour les toits en ardoises.
Le système Solesia Ardoise d'Eternit, par exemple, est une solution adaptée à une production photovoltaïque sur ce type de couverture.
L'étanchéité de la couverture constituée avec ces ardoises photovoltaïques a été testée en soufflerie CTMNC.
Conforme aux critères d'éligibilité cette solution permet de bénéficier de la prime d'intégration au bâti et du tarif préférentiel d'achat de l'électricité.

Mise en oeuvre
Il s'adapte aux bâtiments : Agricole / Commerce & hôtellerie / Equipement Public / Industriel / Logement collectif / Maison Individuelle / Tertiaire... et se pose sur liteaux et écran de sous-toiture.
Permet la rénovation de couverture en ardoises de format 45 x 30 cm sans re-liteaunage de l'ensemble du versant de toiture (sauf état de vétusté constaté).
Les modules Solesia se fixent par vissage dans la continuité des ardoises 45 x 30 cm sans accessoires d'étanchéité complémentaire ni modification de charpente.

rendement
• Puissance photovoltaïque : 33 Wc par ardoise Solesia, soit 127 Wc par m² de couverture,
• 90 % minimum de puissance nominale au bout de 10 ans
• 80 % minimum de puissance nominale au bout de 25 ans.

Exemple en chiffres
(Installation en Bretagne - Exposition plein sud - Inclinaison 31°)
- 90 ardoises Solesia soit 23,3 m²,
- Puissance installée : 2970 Wc,
- Production estimée annuelle : 2673 kWh/ an
- Quantité équivalente de CO² évitée : 848 kg/ an.

Notre avis :
Le système Solesia d'Eternit est une des solutions à envisager lorsque sa couverture est en ardoise.
Cependant, la baisse de rendement nous semble trop importante sur 10 ans et au-delà, par rapport à d'autres produits.


La nouvelle génération des capteurs souples
On trouve maintenant des capteurs photovoltaïques intégrés à des nappes souples constituant une sorte de moquette solaire.
C'est un énorme avantage en terme de coût de production et de facilité de mise en oeuvre.

Capteurs solaires membrane

Les chercheurs de l’IPVF (Institut photovoltaïque d'Ile-de-France) travaillent sur des dispositifs permettant de superposer plusieurs couches minces sur un même support, de manière à capter davantage de photons. Ils espèrent ainsi approcher des rendements records de 30 % en 2025, et même 50 % vers 2050.
Certains scientifiques français, vont plus loin encore en imaginant pouvoir se rapprocher un jour des 85 %.
Le soleil, source inépuisable de lumière et de chaleur, pourrait alors satisfaire à lui seul la quasi-totalité des besoins énergétiques de la planète.

Souples et légers, ces panneaux solaires de demain :
- seraient constitués de cellules photovoltaïques déposées par électrolyse sur des films plastique, et seraient vendus au mètre comme de la moquette.
- en 2015, une trentaine de mètres carrés sont suffisants pour couvrir les besoins de quatre personnes vivant en maison individuelle dans le sud de la France ; complétée de batteries performantes, l'installation permettant une quasi-autarcie électrique à cette famille.
- à environ 400 euros le m2 posé, l’investissement ne dépasserait pas 20.000 euros, ce qui même en comptant l’amortissement du matériel, assurerait un prix de revient du kWh inférieur au tarif actuel d’EDF.

Exemples concret
Les capteurs solaires intégrés à une membrane d'étanchéité fabriqués par la société allemande FDT et proposés par :
Evalon Solar (3T France)
Membrane synthétique intégrant des capteurs photovoltaïques constitués de cellules de silicium de 4,6 mm d'épaisseur protégées par un film en polymère fluoré autonettoyant. Sous-face en feutre polyester. Assure l'étanchéité de toitures inclinées ou courbes et la production d'électricité. Application sur support acier, bois ou béton cellulaire.
caractéristiques
Dimensions (L x l) : 336 ou 600 x 105 ou 155 cm en 4,6 mm d'épaisseur.
Poids : 3,4 à 4 kg/ m².
Puissance nominale : 64 W.
Tension de service : 16,5 V.
Classement de réaction au feu : m3 (PV n° RA02-0307 délivré par le CSTB).
Classement FIT : F4 I4 T4.
Conditionnement : 3,6 à 9,3 m²/ rouleau.
Mise en œuvre
pose des lés à recouvrement, fixation mécanique puis soudage des joints.
Accessoires
Onduleur et kit de raccordement.

De même, les chercheurs travaillent sur des panneaux photovoltaïques flexibles constitués de couches microscopiques de CIGS (alliage de cuivre, d’indium, de gallium et de sélénium) déposées sur des films plastique.
Le principal intérêt de ces matériaux n’est pas le rendement - puisqu'il ne devrait pas dépasser 15 % - mais un coût de fabrication très faible.
Nexcis, une start-up française travaille sur le projet sur son site de Rousset (Bouches-du-Rhône) pour faire aboutir ce procédé très bon marché basé sur le principe de l’électrolyse. En 2015, elle doit passer le relais à un industriel capable de construire une unité de production de grande capacité, un fabricant de moquette, par exemple. Un peu en avance sur nous, l’américain Uni-Solar a déjà présenté ce type de panneaux à couches minces sous la forme de rouleaux, comme du linoléum.


La dernière génération de panneaux photovoltaïques
Trina Solar vient de lancer deux nouveaux modules à haut rendement, le Honey Plus (PC05A (II)), un module poly-cristallin, et le Honey M Plus (DC05A (II)), un module mono-cristallin, qui offrent des puissances moyennes respectives de 275 W et 285 W. Par ailleurs, le Honey Plus (PC05A (II)) offre un rendement moyen de 18,7 % tandis que le Honey M Plus (DC05A (II)) offre un rendement moyen de 20,4 %.
A suivre...


Attention aux arnaques !
Avec 3.000 nouvelles demandes de raccordement enregistrées par mois et 75.000 installations recensées à ce jour contre 22.000 en 2008, les particuliers sont de plus en plus nombreux à vouloir s’équiper de panneaux photovoltaïques pour vendre l’électricité produite à EDF.
Malheureusement, mal renseignés sur les équipements et leur mise en œuvre, ainsi que sur les possibilités de financement, ils sont devenus des proies faciles pour les installateurs peu scrupuleux...
Ces derniers se présentent à eux comme des experts du photovoltaïque alors qu’ils ne sont pas qualifiés et qu’ils sous-traitent l’installation des panneaux à une autre société.
Ils emploient des méthodes unanimement décriées par les associations de consommateurs : spams intensifs par Internet, démarchage téléphonique insistant, porte à porte, matraquage publicitaire... pour approcher les clients et arriver à leurs fins.
Déjà plus de 500 clients lésés dans le Sud de la France avec autant de litiges les opposant aux installateurs.
Viennent ensuite le cortège des plaintes pour :
- installations non conformes aux normes,
- promesses de financement non tenues,
- toitures détériorées,
- panneaux vendus trop chers et mal posés entraînant quelquefois des dégât des eaux,
- travaux non terminés...
La loi française oblige en effet les installateurs à intégrer les panneaux dans la toiture ce qui comporte des risques, puisque lorsque le système mis en place pour la remplacer n’est pas étanche ou mal positionné, cela peut engendrer des fuites à l’intérieur de l’habitation.
Résultat : des particuliers désemparés et parfois surendettés.


Nos conseils : Ne pas signer de contrats immédiatement, même si l'on vous propose des promotions mirobolantes... Faire réaliser au moins 2 ou 3 devis... Demander l'adresse de quelques chantiers réalisés et prendre le temps d'aller vérifier sur place le bon achèvement et la réaliité des conditions mises en avant avant de vous décider... Privilégier les PME ou PMI bien établies sur votre secteur, ayant déjà une spécialité de couverture et d'électricité, puis ayant évolué vers le photovoltaïque... et enfin, ne faire affaire qu'avec une entreprise ayant les qualifications "QualiPV" et couvertes par une garantie décennale.


Les petites centrales photovoltaïques
En 2007, c'est déjà 45 MW (MegaWatts) qui sont issus du photovoltaïque en France.
En 2020, l'objectif de production est de 7.000 MW.

La première plus grande centrale photovoltaïque au monde a été construite en Saxe.
Sa surface de près de 200 terrains de foot produit 40 millions de kWh/ an.
L'investissement a été de 130 millions d'euros et sa mise en service remonte à 2010.
Cette centrale solaire permet d'éviter l'émission d'environ 25.000 tonnes de CO² chaque année...

Une des plus grandes en France est installée sur le toit d'un entrepôt Carrefour à Laudun.
Elle est constituée d'un ensemble de 2.560 panneaux solaires posés sur 30.000 m², capables de produire 1,6 MegaWatts par an ce qui correspond à la consommation annuelle d'environ 500 familles.
L'investiisement de 8 millions d'euros sera amorti par la revente à ERDF qui assure au producteur un contrat rachat de 20 ans.


Une opportunité de diversification pour les agriculteurs
Ils ont de grandes surfaces de toits pour leurs bâtiments d'élevage ou d'exploitation.
Les équiper en photovoltaïque intégré aux toits pour devenir producteur d'énergie solaire et bénéficier du contrat de vente (limité à 12 kWh à une époque) à prix garanti pendant 20 ans, correspondait à un placement entre 8 à 12 % (selon les modèles installés et les aides des collectivités territoriales accordées).
Ils bénéficaient quelquefois aussi de prêts "à taux Zéro" pour ce type d'investissement.
Beaucoup d'entre eux ont sauté sur l'occasion de diversifier sans risque leurs activités.


Le placement solaire
Quelques sociétés ont compris tout l'intérêt d'installer des mini centrales solaires.
Le principe est simple : vous investissez un capital dans une installation photovoltaïque sur un côteau bien exposé dans le sud de la France, par exemple.
L'énergie produite est vendue à ERDF par la structure intermédiaire dont vous êtes actionnaire, et elle vous reverse la partie qui vous revient des bénéfices réalisés chaque année.
Le rendement annoncé est de l'ordre de 8 % sur 20 ans.
Attention cependant avant de vous lancer dans de telles opérations, car les escrocs ou les fantaisistes sont à l'affût sur ce créneau porteur et semblant apporter toutes les garanties théoriques... C'est le cas uniquement lorsqu'une gestion rigoureuse et le sérieux sont au rendez-vous !


Location de votre toit
Si vous êtes propriétaire d'une toiture dans le SUD de la FRANCE (départements 04, 06, 30, 34, 83, 84) CORSE ou DOM TOM exposée SUD avec une pente de préférence entre 17 et 30° avec une surface supérieure à 300 m²...
Quelques sociétés proposaient :
- la perception d'un loyer pendant 20 ans en contrepartie de la location de la toiture pour y installer des panneaux photovoltaïques,
- une prime de départ intéressante,
- au bout de 20 ans, les panneaux installés deviennent votre propriété.
- vous pouvez profiter pendant encore environ 5 ans de l'électricité produite par l'installation.
Attention : depuis le 1er octobre 2010, la donne a changé pour les aides et les prix de rachat, il convient donc d'être très vigilant sur les termes des contrats proposés, forcément beaucoup moins intéressants.


Store photovoltaïque
La firme Dickson, fabricant français de textiles techniques et de plein air, en partenariat avec Somfy, spécialisé dans les moteurs et automatismes pour les ouvertures de la maison a présenté en avant-première la première toile de store photovoltaïque à l'occasion du Salon de Stuttgart 2009.
C'est à partir de 2005 que le département "Recherche et Développement" de Dickson commence à travailler sur l'idée de créer un store générant une énergie renouvelable et surtout facilement intégrable aux bâtiments existants.
Il s'allie avec l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries textiles (ENSAIT) pour mener ce projet, mobilisant pas moins de dix personnes.
Un prototype est mis au point en 2008, avec l'aide de Somfy.

Principe
Des cellules photovoltaïques légères (900 g/ m²) et ultrafines (à couche mince inférieure à 1 mm par pulvérisation de silicium) sont intégrées directement à la toile de store.
Le type silicium amorphe (ASI), leur assure la souplesse nécessaire à l'enroulement.

Equipement
La toile photovoltaïque est complété par un moteur d'enroulement, un onduleur servant à réinjecter l'énergie au réseau, la télécommande et un système de transmission.
Il est également prévu une station météo permettant d'optimiser la production d'énergie et d'allonger la durée de vie des cellules : le moteur qui y est relié "actionne le store lors d'éclaircies, explique Dickson, et l'enroule lors d'épisodes de vent (ceci lorsque la température est supérieure à 2°C, pour éviter l'actionnement par conditions givrantes)." A noter que la durée de vie des cellules photovoltaïques utilisées par Dickson est annoncée de 20 ans.

Rendement
L'estimation de production du store, fondée sur un ensoleillement de 1000 W/ m², est de 40 Wc/ m² (Watt crête par m²), soit 4 %.
Sa commercialisation était programmée pour 2010, Dickson tablant sur un prix de vente public d'environ deux fois le prix d'un store classique moyen de gamme.
La généralisation de cette toile technologique sera favorisé, selon les pays, par une incitation fiscale et un prix de vente attractif du kWh produit à ERDF permettant un retour sur investissement dès 7 ans.


Autres pistes à suivre...
De futures générations de capteurs (souples biodégradables sur le principe des feuilles ; ou en micro-particules dans les peintures...) sont à l'étude.


Impact écologique
L'impact environnemental du photovoltaïque, c'est avant... et après.
Avant, car l'énergie grise nécessaire à la fabrication des panneaux en silicium est trés importante...
Après, car le recyclage propre de ces mêmes panneaux en silicium ne permet pas de recycler tous leurs composants !
Heureusement, entre ces 2 limites de vie, il y a environ 25 annnées de production d'énergie électrique sans aucun impact sur l'environnement et le bilan environnemental reste une fois encore à établir en rapport avec le mode de production électrique remplacé (nucléaire, éolienne, hydroélectrique, biomasse, charbon, gaz, pétrole...)
Un calcul difficile à mener, donc...


Voici une étude argumentaire détaillée pour ceux qui souhaitent plus de précisions :
- comme pour tout produit industriel la fabrication de panneaux photovoltaïques a forcément un impact du à la consommation d’énergie et à l’utilisation de produits chimiques toxiques.
- en fonctionnement en revanche, le photovoltaïque n’a plus aucun impact sur l’environnement.
- une fois démontés en fin de vie, les matériaux de base (cadre d’aluminium, verre, silicium, supports et composants électroniques) peuvent presque tous être réutilisés ou recyclés sans inconvénient.
Pour donner un ordre de valeur, une cellule solaire rembourse l’énergie nécessaire à sa fabrication en 3 à 5 ans, y compris les cadres, supports et câbles nécessaires à son utilisation, et les usines de fabrication des composants photovoltaïques se sont généralement engagées à récupérer et recycler tous leurs effluents sous contrôle sévère (normes ISO 14 000).

Impact sur les sols, la faune et la flore du photovoltaïque
L'énergie solaire photovoltaïque reste peu nuisible pour l'environnement, car son fonctionnement ne produit ni pollutions atmosphériques gazeuze, ni CO², ni résidus poussières, etc. Là encore examinons ces impacts en détail :
- Climat : la production d'énergie électrique directement à partir de la lumière solaire ne requiert aucun type de combustion, et donc aucune émissions de gaz a effet de serre.
- Géologie : les cellules photovoltaïques sont fabriquées avec du silicium, élément dérivé du sable, très abondant dans la nature et dont on ne prélève pas de quantités significatives.
- Sol : pas de polluants, ni déchets, ni mouvements de terre produits ; aucune incidence sur les caractéristiques physico-chimiques du sol ou son facteur d’érosion.
- Eaux superficielles et souterraines : Aucun impact sur les nappes phréatiques ou les eaux superficielles ; un fonctionnement qui n'en consomme pas.
- Flore et faune : aucune répercussion sur la végétation, et, en éliminant la pose de poteaux électriques, on évite les possibles effets nuisibles pour les oiseaux.
- Paysages : les panneaux solaires photovoltaïques peuvent s’intégrer de différentes façons dans l'environnement destiné à les recevoir. Il est possible d’harmoniser leur intégration dans différents types de structures afin de diminuer l’impact visuel de leur présence. De plus, s'agissant de systèmes autonomes, le paysage n’est pas altéré par l’installation de postes et de lignes électriques.
Nous insistons cependant sur le fait qu'utiliser de la terre cultivable ou une zone naturelle est se priver à la fois de ressources alimentaire et de bio-diversité.
La solution à privilégier nous semble donc l'intégration à du bâti existant.

- Bruits : la technologie photovoltaïque est totalement silencieuse.
- Lieux isolés : l'énergie solaire photovoltaïque reste la meilleure solution pour les lieux que l'on souhaite approvisionner en énergie électrique tout en préservant les conditions environnementales ; c'est le cas par exemple des espaces naturels protégés.


Recyclage des panneaux photovoltaïques
Pour rendre l'industrie photovoltaïque "doublement verte", l'association européenne PV Cycle (créée en juillet 2007) a lancé depuis 2008 un programme volontaire de reprise et de recyclage des déchets de panneaux en fin de vie.

85 % de recyclage minimum
Les sociétés membres de PV Cycles qui représentent, selon l'association, environ 70 % du marché photovoltaïque européen se sont fixé un objectif : "Un minimum de 65 % des panneaux photovoltaïques mis sur le marché seront collectés et le taux de recyclage projeté sera au minimum de 85 %", indiquent-elles dans leur charte.
Ce nombre est appelé à augmenter dans le futur où le taux de recyclage croîtra progressivement en vertu de la réduction de l'impact environnemental et de la prise en compte de la faisabilité technique et économique.

Le financement
Les sociétés membres apporteront chacune leur contribution pour financer ce programme : "Sur la base d'une durée de vie minimale des panneaux photovoltaïques de 25 années et du fait que les premières installations significatives de panneaux ont eu lieu à partir de 1990, les sociétés membres de PV Cycle travaillent actuellement à la détermination du niveau de leur responsabilité financière".


Les questions que vous vous posez...
Q - Combien de temps entre ma commande et le raccordement par ERDF ?
R - Entre le moment où vous passez la commande, et celui où vous serez raccordé effectivement au réseau ERDF, il est prudent de compter au moins 7 mois.
Là encore, on peut se demander si tout cela n'est pas fait pour décourager les éventuels postulants...

Q - Quelle durée de vie pour mon installation ?
R - La durée de vie estimée des panneaux photovoltaïques est d'environ 30 ans et les constructeurs annoncent un rendement minimum de 80 % sur 25 ans.
Pour les onduleurs, la durée de vie moyenne est d'une dizaine d'année et les batteries sont à changer au moins tous les 8 ans.

Q - En cas de grèle, mes panneaux vont-ils résister ?
R - Les panneaux photovoltaïques sont conçus pour résister dans la plupart des cas à la grèle.
Ils sont d'ailleurs testés par rapport à ce type d'impact.
Il est cependant obligatoire de déclarer à votre assureur votre installation, afin d'obtenir le remboursement d'éventuelles dégradations dues à des conditions d'intempérie exceptionnelles (le dossier administratif pour toute demande de vente à EDF exige d'ailleurs une attestation de votre assureur.)

Q - Mon installation photovoltaïque me permet-elle d'avoir de l'électricité en cas de coupure d'EDF ?
R - Il faut distinguer le cas ou vous vendez votre électricité photovoltaïque produite à EDF de celui où vous l'utilisez directement :
Dans le premier cas, votre circuit de production est interconnecté avec celui d'ERDF, et il est indispensable pour la sécurité des agents travaillant sur les lignes, qu'il ne débite aucune tension en cas de coupure. Ce dispositif fait que vous n'avez donc pas d'électricité...
Dans le second cas, les 2 circuits étant distincts, votre système de production peut prendre le relais comme le ferait un groupe électrogène classique.

Q - Quel est l'entretien à prévoir pour ce type d'installation ?
R - Le seul entretien nécessaire au bon fonctionnement de vos panneaux photovoltaïques est de maintenir propre le vitrage de protection, pour permettre le meilleur échange lumineux possible (captage des photons) et optimiser le rendement.

Q - Quand vais-je bénéficier de mon crédit d'impôt ?
R - La question ne se pose plus maintenant, mais auparavant l'année suivant votre installation photovoltaïque, vous pouviez faire valoir votre crédit d'impôt qui venait en déduction de la somme dont vous étiez redevable auprès des services fiscaux ou vous était remboursé si le solde restait positif.

Q - J'ai droit à une prime de ma région ou d'une autre collectivité territoriale, quand vais-je la toucher ?
R - La encore, la question ne se pose plus mais auparavant, il fallait compter environ 3 mois (après la réception officielle de l'installation) pour que la prime à l'équipement solaire votée par certaines collectivités territoriales soit versée sur votre compte.
Votre dossier devait être complet et avoir reçu auparavant un avis favorable dans le cadre d'une commission se réunissant généralement tous les mois.
Vous ne pouviez commencer les travaux avant l'obtention du récépissé de la demande de subvention.

Q - Comment m'est payée l'électricité que je vends à EDF ?
R - Au moment de l'installation, ERDF pose 2 autres compteurs tête-bèche appelés "compteur de production" et "compteur de soutirage".
Chaque année - et cela pendant 20 ans - à la date anniversaire du contrat d'achat, c'est vous qui établissez une facture à EDF-OA correspondante à la production lue sur votre compteur. Deux fois par an EDF fait son propre relévé et vérifie si la production que déclarez est cohérente avec leurs relevés.

Modèle de facture de vente de courant photovoltaïque à EDF-OA

Q - Combien de temps entre ma commande des travaux et mon raccordement à ERDF ?
R - Il faut généralement compter entre 6 à 7 mois entre votre commande et la mise en production de votre installation.
Le dossier à monter est complexe et les administrations concernées, nombreuses et peu réactives...

Que se passe-t-il en cas de feu électrique d'origine photovoltaïque...
Les pompiers font quelques recommandations aux propriétaires de centrales solaires :
- équiper l’installation d’un système accessible de coupure d’urgence,
- laisser un cheminement d’au moins 90 cm de large autour des modules,
- installer le pictogramme jaune et noir d’alerte au risque photovoltaïque à l’extérieur du bâtiment. Et surtout ne pas oublier de prévenir les pompiers de l’existence de panneaux photovoltaïques avant leur intervention.

De plus, même en coupant le compteur l’électricité continue à circuler en courant continu (bien plus dangereux que le courant alternatif du réseau EDF) entre les panneaux et l’onduleur, d’où un risque majeur d’électrisation.

Si le bâtiment sinistré n’est pas équipé du dispositif normalisé de coupure en sortie de panneaux, il n’y a alors aucun moyen de couper le réseau.

Les pompiers ne pourront que sécuriser la zone sans jamais s’attaquer au feu principal.
« S’il y a des personnes ou des biens sous les toits, les pompiers sauveront les personnes en premier lieu et les biens, notamment des voitures, voire des animaux. Leur rôle consistera ensuite à appliquer les mesures conservatoires pour éviter la propagation du feu, en mettant plusieurs lances en batterie pour arroser les biens alentour.
Par contre, à aucun moment ils ne s’attaqueront au feu.


LEXIQUE du PHOTOVOLTAIQUE
Vous allez retrouver régulièrement ces termes dans les descriptions des notices techniques des constructeurs.
Apprenez à les décoder :

Azimut
Angle entre la direction d'un objet et le Nord géographique ; cet angle est mesuré en degrés de 0° à 359° dans le sens des aiguilles d'une montre.
L'Est étant à 90° et l'Ouest à 270°.

Cellule photovoltaïque
Dispositif fabriqué à base de silice qui permet de transformer des photons en neutrons.
De façon plus simple, ces cellules sont capables de produire de l'électricité à partir de la lumière.

Cellules polycristallines
Type de cellules photovoltaïques présentant la particularité d'avoir un rendement inférieur à celui des cellules monocristalines, compensé par un gain de surface dû à leur forme.

Classe de protection ou IP
Indique le niveau d'étanchéité d'un matériel électrique.

Coefficient de température
Plus sa température augmente, plus une cellule photovoltaïque perd en rendement.
Ce coefficient exprimé en %/ K indique en pourcentage la perte de rendement du panneau pour une variation de 1 degré Kelvin (1° K).

Connexion réseau
Les systèmes photovoltaïques de connexion réseau produisent de l'électricité dans les habitations raccordées au réseau électrique public (ERDF).
Si la puissance solaire est supérieure à la puissance consommée, l'excédent repart dans le réseau électrique.
Si la puissance solaire ne couvre pas la totalité des besoins, le complément d'énergie est fourni par le réseau électrique traditionnel.

Courant continu
Contrairement au courant alternatif qui change de sens régulièrement (50 fois par seconde sur le réseau français, soit 50 Hertz) le courant électrique continu circule toujours dans le même sens à savoir du pôle plus au pôle moins.

Courant de court-circuit ou ICC
Niveau d'intensité du courant exprimé en Ampères obtenu en reliant les 2 pôles d'un générateur photovoltaïque.

Crédit d'impôt
Depuis le 1er octobre 2010 toute habitation principale (quelle que soit son année d'achèvement) qui s'équipait avec une source d'énergie renouvelable bénéficiait d'un crédit d'impôt de 25 %.
Il s'appliquait sur le coût d'achat de l'équipement TTC qui figurait sur la facture de l'entreprise qui avait réalisé les travaux, déduction faite des subventions et primes des collectivités. Il n'incluait pas le coût de la main d'oeuvre.
Depuis plusieurs années maintenant, cet avantage a été supprimé.

C.S.T.B
(Centre Scientifique et Technique du Bâtiment)
Ce centre vérifie et atteste la conformité des conditions de fabrication et le maintien des performances dans le temps.

Diode By-pass
Elément semi-conducteur qui redirige le courant électrique en cas d'ombrage ou de dommages sur les modules photovoltaïques.

Effet de masque
Ces masques sont les ombres qui peuvent porter sur le capteur : bâtiments voisins, reliefs, végétation…
Ils ne devront pas faire un angle supérieur à 20° par rapport à l'horizontale.

Inclinaison des capteurs
Pour les panneaux photovoltaïques, l'inclinaison optimum se situe à environ 35° en orientation Sud.
Pour des questions d'intégration architecturale, la solution verticale peut également être retenue.
De même, les derniers modèles de panneaux supportent très bien une orientation Est/Ouest.

Onduleur
Appareil électrique transformant le courant continu fourni par les modules photovoltaïques en courant alternatif sinusoïdal à 50 Hz
Dans les applications de connexion réseau, il est synchrone au réseau ERDF, c'est à dire qu'il se déconnecte automatiquement en cas d'absence du réseau.
Dans les applications sites isolés, il est alimenté par le parc de batteries et fourni l'énergie alternative à l'habitation.

Onduleur photovoltaîque UBINK


Panneau photovoltaïque
Ensemble de cellules photovoltaïques interconnectées et montées sur un même support.

Photovoltaïque
Découvert par le physicien Becquerel en 1839, l'effet photovoltaïque permet la conversion directe du rayonnement solaire en électricité : des cellules photovoltaïques (photopiles) produisent un courant continu lorsqu'elles sont éclairées par la lumière du soleil. Elles font appel à des matériaux semi conducteurs tels que le silicium.
Utilisée pour la technologie spatiale et dans de nombreuses applications terrestres, cette technique est aujourd'hui fiable et performante.
Les modules photovoltaïques transforment l'énergie solaire (les photons) en courant électrique (les électrons).
La puissance issue du capteur est proportionnelle à l'intensité lumineuse solaire et à son rendement.

Site isolé
Les sites isolés sont des habitations ou des applications non reliées au réseau électrique.
Dans ce cas, le générateur photovoltaïque apporte l'énergie nécessaire à l'alimentation des besoins électriques.
Un parc de batteries est nécessaire pour les périodes sans soleil (nuits et jours de brouillard intense ou de pluie).

String
Lorsque l'on branche en série des modules pour constituer une installation photovoltaïque, ce nom emprunté à l'anglais (rangée) désigne l'ensemble de ces modules.

Tension nominale ou Umpp
Différence de potentiel entre les 2 pôles du module photovoltaïque lorsque celui-ci fonctionne à puissance maximale.

Watt ou W
Unité de mesure de puissance, consommée ou produite.

Watt crête ou Wc
Unité exprimant la puissance électrique maximum que peut délivrer un panneau photovoltaïque.


Forum
Depuis plus de deux ans, nous dénonçons l’inaction de nos gouvernants et des assurances face aux défaillances des boîtiers de connexion de panneaux photovoltaïques de marque SCHEUTEN.
Seules certaines compagnies, COVEA, Allianz et SMA BTP, ont fini par assumer leurs responsabilités en prenant en charge le remplacement des panneaux défaillants, mais cette situation évolue malheureusement dans le mauvais sens.
Notre alerte, relayée par une infime partie de la filière, n’a jamais reçu de réponses concrètes de nos dirigeants.
Aujourd’hui, nous apprenons qu’une nouvelle société allemande, SOLAR FABRIK, annonce des risques d’incendie réels sur des boîtiers de connexion équipant ses panneaux construits entre avril 2011 et octobre 2012. La société recommande aux propriétaires concernés de couper immédiatement leur production, ce qui limitera mais n’empêchera pas tous les risques.
Que va faire l’État français ? Que vont faire les assurances ? Que vont faire les principaux représentants de la filière photovoltaïque bien discrets jusqu’à présent ? Attendre qu’il y ait des morts chez les producteurs et les pompiers ?...
Nous demandons donc une suppression immédiate du système absurde, onéreux et dangereux de l’intégration au bâti, et une remise à plat avant la fin de l’année 2015 du dispositif de soutien au photovoltaïque en concertation avec les membres de la filière concernés.
Nous exigeons une réunion de sécurité immédiate avec les acteurs concernés sur les problèmes spécifiques aux panneaux SCHEUTEN et SOLAR FABRIK sous l’égide d’une entité adaptée.

GPPEP

... Pour l'instant, les panneaux solaires disponibles ne génèrent (quasi) pas d'électricité à partir des IR (infra-rouge - Ndlr), mais des gens y travaillent... pour que les panneaux convertissent le rayonnement visible et au delà en électricité.
Trouver un matériau qui libèrerait des électrons avec des photons de "basse énergie" comme les IR serait un gros atout, par exemple, l'été, ils fonctionneraient un peu la nuit avec la chaleur accumulée dans les matériaux environnants...

G.R
Réponse :
L'échauffement des cellules photovoltaïques, comme vous le savez certainement, est un facteur important de leur baisse de rendement.
Alors, à notre humble avis, le simple fait de surmonter ce problème serait déjà un progrès majeur, avant de récupérer l'énergie IR extérieure.

Pourquoi tant de haine contre le photovoltaïque ?
Il ne passe plus une semaine sans que l'on apprenne de nouvelles mesures destinées à limiter l'accompagnement économique du développement durable en France. Le photovoltaique, par exemple, mettrait en péril la balance commerciale, les déficits publics, le pouvoir d'achat des Français, la production agricole et les comptes d'EDF... Ce dernier vient de déclarer, après l'annonce d'une seconde augmentation de ses tarifs pour 2010, que c'est "à cause du photovoltaïque"...
De qui se moque-t-on ?
Le même EDF rachète pourtant très régulièrement ses principaux concurrents mondiaux, prouvant que sa santé financière n'est pas si exsangue que cela.
Rappelons tout de même, que pour contre-exemple, le parc photovoltaïque allemand est 10 fois plus important que le nôtre alors que l'Allemagne est le pays d'Europe qui s'est le plus vite et le mieux sorti de la crise économique mondiale actuelle.

Cherchez l'erreur.
P. de Haut.

Je suis lycéenne et j'aime beaucoup votre site ! Il m'aide car actuellement mes amies et moi sommes en pleine période de création de TPE ( = exposés ). Nous avons choisi un sujet qui nous tient beaucoup à coeur : l'écologie. Cependant, une question subsiste. J'aimerais avoir des précisions sur les énergies renouvelables (= ecologiques ?) mais plus particulierement sur les panneaux solaires. Peut on dire que les panneaux solaires sont écologiques sachant que, certes, ils utilisent le soleil , mais aussi il faut les renouveler tous les 10 ans et qu'ils ne sont pas réutilisables ni recyclables...
Réponse
Tout d'abord, vos données sur la durée de vie des panneaux photovoltaïques sont erronnées : elle n'est pas de 10 ans, mais de 25 ans ! (c'est d'ailleurs ce qui est constaté actuellement sur les installations les plus anciennes).
Ensuite, vous posez mal le problème :
Pour comparer correctement les choses, il faut :
1) Prendre en compte la quantité de courant fournie par une centrale photovoltaïque pendant 25 ans (exprimé en kWh) par rapport aux autres modes de production électrique traditionnels : nucléaire, hydroélectrique, gaz, fioul, charbon...
2) Quantifier sur la même période la quantité et le prix des ressources utilisées pour obtenir cette énergie : extraction, transformation et transport des minerais ou autres énergies fossiles (dans le cas du solaire ou de l'éolien, c'est zéro !)
3) Appliquer aux chiffres obtenus un coefficient d'impact environnemental (CO², pollutions diverses) des différentes unités de production : installation + fonctionnement (énergie grise = energie nécessaire à la fabrication, le transport et à l'installation, puis au recyclage)...
Vous pourrez alors constater l'intérêt écologique de chacun.
Pour ma part, j'ajouterais volontiers un coefficient d'impact sur la santé humaine, ce qui n'est actuellement absolument pas pris en compte dans la plupart des calculs existants.
(A cet égard, on peut considérer que les panneaux photovoltaïques sont parmi les déchets les plus inertes, puisque les composants sont noyés dans une plaque de silice vitrifiée.)
P.H

Un litige s'est exprimé ici sur la société qui refuse la divulgation de ses devis.
Vend-elle ou non des produits exclusifs ?
Il semblerait qu'en tout cas elle ne les fabrique pas elle-même.
Nous attendons vos informations, photos et témoignages à ce sujet et poursuivons notre enquête.
En attendant, et sur la demande du directeur de cette entreprise, nous avons supprimé la contribution de Joël. D

Petit point légal sur la confidentialité du devis imposé par cette société :
Un devis adressé à un particulier par une société oblige en effet celle-ci à une confidentialité totale sur l'identité et les éléments fournis par le demandeur pour établir ledit-devis...
Par contre, les lois encadrant la consommation et les jurisprudences associées, n'imposent en aucun cas au client une obligation à la confidentialité sur le devis fourni.
Bien au contraire, l'affichage obligatoire des prix qui est la loi générale s'appliquant au commerce, et la possibilité de comparer les prix prévue par le législateur pour éclairer le consommateur devrait mettre la DGCCRF en droit de sanctionner ladite société.

Charles B.

Habitat
Construire et aménager une maison écologique : les différents modes de construction, les maisons en bois, les maisons à ossature bois, le chauffage, le chauffe-eau, l'isolation, la ventilation, les polluants domestiques, les ondes, l'assainissement, la décoration, les aides...
Chauffage
Calcul du coût de votre chauffage, bilan énergétique de son logements, diagnostic thermique, pompes à chaleur, climatiqation réversibles, géothermie, plancher chauffant, chauffage au bois et aux céréales, puits canadien, chaudières à condensation, cheminée au bio-éthanol, recyclage du bois
Eau
Usage éco-responsable de l'eau : eau en bouteille, filtration de l'eau, polluants de l'eau, récupération et réemploi de l'eau, systèmes anti-calcaires, le bélier hydraulique, lavage des voitures, l'eutrophysation, les pluies acides...
Mobilité
Transports propres et carburants écologiques : conduite écologique, limites du pétrole, bio-carburants, vélos et scooters électriques, coursiers écologiques, voitures propres électriques et hybrides, covoiturage, moteurs pantome hybride électrique pneumatiques... recyclage des voitures, trains hybrides, croisières écologiques et cargos écolos
Planète
Enjeux de la qualité de l'air, de la climatologie et du réchauffement climatique, Impacts de la Déforestation et des Feux de Forêt, Taxe Carbone, Bilan Carbone et éco-citoyenneté, les inondations, les Marées Noires, Les Jachères Fleuries, Eco-villes et pollutions lumineuses Pacte écologique et Développement Durable, Green-Washing et Commerce Equitable, Charte pour l'Environnement et Natura 2000
Divers
Nouveautés Ecolos
Les SCIC et SCOP
Eco formations
Le Wwoofing
Ours & Loups
Associations
Prêts Solidaires
Enquête Publique
Ecologie au féminin
Ecologie & Santé
Ecologie Profonde
Ecologie & Religion
Humour & Ecologie

Médias
Forum
Eco-emplois
Liens
Soutien/ Publicité

Contact
Page Facebook de l'Ecologique Appliquée

Vous avez apprécié nos dossiers, nos conseils, notre indépendance ? Merci de le manifester et de vous faire notre ambassadeur sur les réseaux sociaux.




Follow EcologieA on Twitter
Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.



Partenaires :