Ecologie Solutions
IMPORTANCE des ABEILLES

L'importance des abeilles...

Les abeilles sont indispensable à la survie de notre espèce Les insectes sauvages et domestiques comme l'abeille contribuent à 80 % de la pollinisation des plantes à fleurs. Le déclin qui les menace est donc un enjeu majeur pour la production agricole et notre alimentation.
En 2007 et 2008, le taux de mortalité des abeilles a atteint presque 30 % en France et beaucoup plus aux Etats-Unis...
Les causes de ce déclin sont multifactorielles, mais pour l'essentiel de la responsabilité humaine.


L'abeille ouvrière
De leur naissance (21 jours après la ponte de l'oeuf), à leur mort, les abeilles ouvrières vont occuper différentes fonctions, dans et hors de la ruche :
- Les six premiers jours, elles sont nettoyeuses des cellules et évacuent les déchets et les abeilles mortes...

Les alvéoles construites par les abeilles ouvrières dans les ruches - Du 7éme au 12éme jour, elles deviennent nourrices.
Des glandes salivaires, les glandes hypopharingiennes, se sont développées et sécrêtent une substance, la gelée royale, qui va servir a nourrir toutes les larves du troisiême au sixiême jour, ainsi que la reine, dont ce sera la seule alimentation tout au cours de sa phase larvaire, puis de sa vie.

- Du 13éme au 20éme jour, elles seront cirières.
Leurs glandes ciriêres, situées sous leur abdomen, sécrêtent de la cire qu'elles prélèvent a l'état de squames, puis se la font passer en s'organisant sous la forme d'une chaîne ciriêre ; cette cire est ramollie et malaxée, pendant ce passage d'une abeille à une autre,et les abeilles en fin de chaîne élaborent les rayons de cire.

- Le 21éme jour, elles deviennent butineuses et sont affectées à la collecte de pollen et de nectar.

Les ruches : la maison des abeilles domestiquesElles viennent donc de passer 21 jours dans la ruche et sont environ à la moitié de leur vie en période estivale.
En effet, en été, l'abeille meurt au 42éme jour après sa naissance, épuisée par ce travail de forçat.
En effet, lors de ces 21 jours, elle aura parcouru 800 km, visité des millions de fleur et fabriqué environ 1/3 de cuillère à café de miel (pour en produire un kilo il faut parcourir 40 000 km, soit... l'équivalent d'un tour de la terre).

Dans des circonstances exceptionnelles, une abeille butineuse peut revenir aux occupations qu'elle avait avant le butinage (nettoyeuse, nourrice, cirière) mais ceci se fait au prix d'un effort physique important et d'une consommation de miel non négligeable puisque l'abeille devenue butineuse a vu ses glandes cirières et hypopharingiennes régresser et il lui faudra dépenser beaucoup d'énergie (et d'aliments) pour les réactiver.

Les abeilles ouvrières qui naissent a la fin de l'été vont vivre plus longtemps (plusieurs mois).

Cela s'explique par le fait que pendant l'hiver la colonie qui est passée en été de 50 a 80 000 individus, va régresser jusqu'à 15 à 20 000 unités. Les abeilles vont se constituer sous la forme d'une boule allongée que l'on appelle la grappe.

L'activité réduite donc peu consommatrice de ressources alimentaires de cette grappe va permettre le redémarrage de la colonie au printemps suivant.

On pense que leurs glandes hypopharingiennes sont restées actives, ce qui est d'une importance capitale pour maintenir la nourriture de la reine et des premières larves ; elles vont de plus transmettre des informations aux jeunes abeilles sur les zones de butinage de la saison précédente.


Les principales races d'abeilles
Outre les races africaines, asiatiques, voici quelques races européennes...

Apis mélliféra intermissa
ou abeille tellienne est d'origine d'Afrique du Nord, d'Algérie, du Maroc et de Tunisie.
C'est une abeille relativement agressive,qui essaime beaucoup et donc très prolifique.

Les sous-variétés de l'intermissa
- Apis mélliféra Major Nova
ou abeille du Rif qui se distingue par des dimensions importantes du corps de la langue et des ailes ; elle a tendance à gaspiller ses provisions au profit du couvain.

- Apis mélliféra Sicula
ou abeille sicilienne, très proche de l'intermissa, se rencontre en Sicile ou le climat présente à peu près les mêmes conditions qu'en Afrique du nord.

- L'abeille ibérienne
Elle a un bon sens de l'épargne et propolise beaucoup.
Ses plus grands défauts sont une agressivité anormale envers la reine ; certaines colonies ne l'acceptant même pas. Elle produit également beaucoup de couvain de mâles.

- Apis melliféra Linné
ou Apis méllifica ou abeille française : elle propolise beaucoup tout en étant certainement la meilleure productrice de miel du groupe INTERMISSA. Douée d'une extrême puissance de vol elle est capable de butiner dans des vent soufflant souvent à plus de 100 km/h.

- La nigra d'Europe centrale
L'abeille noire.

- L'ancienne abeille anglaise
Aujourd'hui disparue alors qu'elle présentait une longévité exceptionnelle, décimée par l'acariose dans les années 30, c'était une abeille qui édifiait comme nulle autre ses rayons de cires en produisant relativement peu de couvain. On retrouve en partie son patrimoine génétique chez l'abeille BUCKFAST bien connue des apiculteurs, puisque cette abeille a été obtenue par le croisement d'une reine italienne avec un faux-bourdon de l'abeille disparue.

D'après Francis Pautrat (APIS - Abeilles Protection Information Sauvegarde).


Sauvegarder les abeilles
Le 12 mars 2015, l'Assemblée nationale adoptait un amendement au projet de loi "Biodiversité", interdisant l'emploi de pesticides "néonicotinoïdes" sur le territoire français au 1er janvier 2016.
Pour tous les citoyens et associations qui militent depuis des années pour l'interdiction de ces pesticides tueurs d'abeilles, l'initiative courageuse de M. Bapt et Mme Batho, les deux députés qui avaient déposé l'amendement représentait un vrai espoir !
Mais sitôt arrivé au Sénat, l'amendement a été immédiatement enterré par une poignée de sénateurs en commission Développement durable (sic).
Grâce à une première vague de mobilisation des membres de POLLINIS (Association Loi 1901 dont le siège se trouve 143 avenue Parmentier – 75010 Paris), près de 180 000 citoyens avaient envoyé une salve de messages-pétitions aux sénateurs de leurs régions, plusieurs sénateurs sont prêts à réintroduire cet amendement en faveur des abeilles et d'une agriculture enfin respectueuse de la nature et des pollinisateurs dont elle dépend.
Mais pour convaincre les autres, et mettre une pression déterminante sur l'ensemble de l'hémicycle pour que, le jour du vote, l'amendement "StopNeonics" - qui nous débarrasserait vraiment de ces pesticides tueurs d'abeilles - soit adopté, il faut faire déborder les boîtes mail des sénateurs de messages de protestation.
http://actions.pollinis.org/stopneonics-senateurs/

Pour info : l"AMENDEMENT N°754 (Rect)
présenté par M. Bapt et Mme Batho

ARTICLE ADDITIONNEL
Après l'article 51 Septies, insérer l'article suivant :
Après le premier alinéa de l’article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« L’usage des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes est interdit à compter du 1er janvier 2016.»
Exposé sommaire
Les molécules insecticides de la famille des néonicotinoïdes agissent sur le système nerveux central des insectes. Leur caractère systémique leur donne la propriété d’être présents dans la totalité de la planté durant toute sa vie.
A la suite de l’action menée par la France pour que l’Union européenne interdise le Cruiser OSR sur le colza, la commission européenne a restreint l’utilisation de trois substances actives de la famille des néonicotinoïdes.
Malgré ces avancées, cinq molécules restent actuellement autorisées en France (imidaclopride, thiaclopride, clothianidine, thiaméthoxame et acétamipride) et présentent une toxicité aigüe, notamment pour les abeilles. La toxicité de l’imidaclopride est ainsi 7297 fois inférieure à celle du DDT. La corrélation est également établie en ce qui concerne l’impact du taux d’imidaclopride sur la population des invertébrés et des oiseaux. De plus, l’agence européenne de sécurité des aliments estime que deux de ces molécules « peuvent avoir une incidence sur le développement du système nerveux humain ».
C’est pourquoi, afin de protéger la santé humaine et la biodiversité, et particulièrement les abeilles, l’environnement et la santé, il est proposé de prolonger l’action de la France par l’interdiction de ces substances dangereuses.


Installer des ruches ?Une ruche appât pour créer l'installation d'un essain
Vous avez un terrain disponible ?
Pourquoi ne pas y installer des ruches, qui seront exploitées en toute sécurité par un professionnel ?

Intérêt
- Les abeilles sont un moyen idéal et gratuit pour la pollinisation de vos potagers et arbres fruitiers... vos rendements en seront nettement améliorés.
- Vous aurez en échange quelques pots de miel (traditionnellement environ 2 kg/ an par ruche installée.

Règles à respecter
L'emplacement doit être :
- accessible en voiture,
- à au moins 100 mètres des propriétés voisines si sur ces dernières est implantée une habitation - à au moins 20 mètres de la voie publique et de la limite de la propriété (cette distance est réduite à au moins 10 mètres si les propriétés voisines sont des bois, des landes ou des friches),
- dans une zone ayant une biodiversité suffisante,
- à proximité d'un point où les abeilles pourront boire,
- à l'abri des vents violents et du plein soleil...

Déroulement
Une première ruche-appât est généralement installée au moment de l'essaimage pour tenter de laisser s'installer naturellement une nouvelle reine et sa colonie.

Une ruche-appât (sans rehausse) est munie d'une seule rangée de cadres dont un est déjà constitué de cire et de miel.

Ce dernier est badigeonné de baume réalisé à partir d'essence de mélisse pour attirer les abeilles.


Le frelon asiatique
Cet envahisseur tueur d'abeille est installé en France depuis plusieurs années et plus aucune région n'est épargnée même au nord de la Loire ; cela va en empirant chaque année, puisque leur progression atteint maintenant la Belgique et les Pays Bas.

Comment différencier le frelon européen et le frelon asiatique

Que pouvons-nous faire ?
En étudiant le cycle de vie du frelon asiatique, on comprend comment agir utilement et individuellement contre le fléau.
En effet, les nids construits dans l'année se vident de leurs habitants en hiver car l'ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l'hiver et meurent.
Seules les reines sont programmées pour se protéger du froid dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc.
Elles n’en sortent que courant février (dans le sud) ou mars (dans le nord) pour recommencer à s'alimenter.
C'est à ce moment qu'il faut agir, en disposant dans nos jardins et en ville (sur les balcons) des pièges pour attraper ces futures fondatrices de nids.
Pour mémoire : une seule reine fournira de 2 000 à 3 000 individus…

Fabriquer un piège à frelons asiatiques
On le constitue simplement à partir d'une bouteille en plastique d'eau minérale dans le haut de laquelle on percera trois trous avant d'y de verser environ 10 centimètres d'un mélange composé de :
- 1/3 de bière brune,
- 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles),
- 1/3 de sirop de cassis.
On accrochera cette bouteille à hauteur d'homme dans un arbre, ou contre un mur, par exemple.
Il est conseillé de laisser en place ces pièges de la mi-février à fin avril.

Plan de montage d'un piège à frelon asiatique

Vous pouvez prolonger le piégeage jusqu'à l'arrivée du froid… en changeant la mixture de temps en temps.
Par contre, brûler les reines, car elles sont très coriaces et même si elles ne bougent plus ne sont pas forcément mortes ; sortis du piège, elles peuvent se réveiller et repartir.
Merci pour nos abeilles car un seul piège peut éliminer une cinquantaine de reines…


Acheter un bon et vrai miel
Halte au miel frelaté !
Les miels sont plus ou moins foncés, plus ou moins liquides Les Français consomment quatre fois plus de miel que n’en produit le pays. Mais cet aliment est souvent l’objet de fraudes qui le dénaturent, notamment par ajout de sucre. Les miels importés d’Asie sont le plus souvent en cause ; pas folle la guêpe !
D’après une série de tests menés par l’Union européenne, et dont les résultats préliminaires ont été livrés en décembre 2015, 32 % des miels analysés présentaient une non-conformité soupçonnée ou avérée. En particulier, 6 % avaient été dilués avec du sirop de sucre, et 11 % avaient possiblement subi le même traitement. Pourtant, dans l’Union européenne, pas d’ambiguïté, le miel désigne un produit issu de la ruche, sans aucun ajout ou retrait de quoi que ce soit. Tout ajout de sirop de sucre est donc bien une fraude.

Comment choisir
- Si vous achetez en magasin, privilégiez les miels ayant une origine florale et géographique précise. Les fraudes ne sont pas absentes de ce type de miels, mais bien plus difficiles à camoufler. Évitez les miels portant la mention « mélange de miels originaires de l’UE et hors UE ».
- Si vous achetez en direct auprès des apiculteurs, cela permet d’avoir un type (miel de lavande, châtaignier, acacia, sapin) et une origine précise, mais attention tout de même : un vendeur qui vous propose trop de miels est louche ! Faire cinq miels différents représente déjà un gros travail pour un apiculteur


Forum
J'avais installé ces dernières années des ruches sur une parcelle m'appartenant. Le but n'était pas spécialement d'en tirer du miel, mais plutôt de maintenir la présence des abeilles, maillon indispensable non seulement à la biodiversité mais surtout essentiel pour la pollinisation et donc toute fructification, tant des céréales que des cultures potagères. Malheureusement, le "paysan" en limite de propriété a planté et traité sévèrement une parcelle importante de maïs. Le résultat ne s'est pas fait attendre : les colonies d'abeilles sont mortes... Je ne suis pas méchante, mais si j'apprends que ce cultivateur irresponsable est atteint de maladies en rapport avec les traitements phyto-sanitaires qu'il inflige à la nature, je dirais que c'est un juste retour des choses...
C.B

Habitat
Construire et aménager une maison écologique : les différents modes de construction, les maisons en bois, les maisons à ossature bois, le chauffage, le chauffe-eau, l'isolation, la ventilation, les polluants domestiques, les ondes, l'assainissement, la décoration, les aides...
Chauffage
Calcul du coût de votre chauffage, bilan énergétique de son logements, diagnostic thermique, pompes à chaleur, climatiqation réversibles, géothermie, plancher chauffant, chauffage au bois et aux céréales, puits canadien, chaudières à condensation, cheminée au bio-éthanol, recyclage du bois
Eau
Usage éco-responsable de l'eau : eau en bouteille, filtration de l'eau, polluants de l'eau, récupération et réemploi de l'eau, systèmes anti-calcaires, le bélier hydraulique, lavage des voitures, l'eutrophysation, les pluies acides...
Mobilité
Transports propres et carburants écologiques : conduite écologique, limites du pétrole, bio-carburants, vélos et scooters électriques, coursiers écologiques, voitures propres électriques et hybrides, covoiturage, moteurs pantome hybride électrique pneumatiques... recyclage des voitures, trains hybrides, croisières écologiques et cargos écolos
Planète
Enjeux de la qualité de l'air, de la climatologie et du réchauffement climatique, Impacts de la Déforestation et des Feux de Forêt, Taxe Carbone, Bilan Carbone et éco-citoyenneté, les inondations, les Marées Noires, Les Jachères Fleuries, Eco-villes et pollutions lumineuses Pacte écologique et Développement Durable, Green-Washing et Commerce Equitable, Charte pour l'Environnement et Natura 2000
Divers
Nouveautés Ecolos
Les SCIC et SCOP
Eco formations
Le Wwoofing
Ours & Loups
Associations
Prêts Solidaires
Enquête Publique
Ecologie au féminin
Ecologie & Santé
Ecologie Profonde
Ecologie & Religion
Humour & Ecologie

Médias
Forum
Eco-emplois
Liens
Soutien/ Publicité

Contact
Page Facebook de l'Ecologique Appliquée

Vous avez apprécié nos dossiers, nos conseils, notre indépendance ? Merci de le manifester et de vous faire notre ambassadeur sur les réseaux sociaux.




Follow EcologieA on Twitter
Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.



Partenaires :