Ecologie Solutions
CRITERES ECOLOGIQUES CHOIX LIEU d'HABITATION

QUEL CHOIX pour son LIEU d'HABITATION


«Contrairement aux animaux, l'homme choisit souvent de construire son nid, non pas objectivement, mais sur un coup de coeur !»
Bêtes et hommes, nous « bénéficions » tous de façon positive ou négative, d'un environnement général dans lequel est aussi inscrits un environnement singulier dont les paramètres sont déterminés par des caractéristiques de situation : constitution du sous-sol, risques naturels et par les installations nocives riveraines : activités de transport, réseaux électriques, réseaux d'épuration, bruit, pratiques industrielles ou agricoles, usines d'incinérations…
…mais aussi par des conditions météorologiques qui concentrent, précipitent ou dispersent un grand nombre de polluants !



Malheureusement, l'achat d'un terrain constructible ou d'un local à usage d'habitation est avant tout dicté par des critères économiques, de praticité d'usage et de desserte, de confort apparent ou de périmêtre professionnel.

Ces éléments ne sont pas forcément à remettre en question, mais il en est d'autres à prendre en compte de façon prioritaire.
Ils sont constitutifs d'un environnement privé durable, dont nous aurons à subir longtemps les conséquences bonnes et mauvaises…

les zones à risques
- les crues
L'inconscience des hommes qui ont cru un instant avoir la maîtrise de la nature, les a amenés à ne plus tenir compte des zones inondables en les lotissant après quelques « aménagements »...
Les dérèglements ou les cycles naturels climatiques nous ont rappelé que nous ne pouvons rien contre les inondations, si ce n'est de ne pas contrarier les « chemins ancestraux de la Nature » et de ne pas installer d'habitations dans ces zones à risques.
Certains biens immobiliers sont aujourd'hui bradés, qui n'ont pas respectés ces précautions élémentaires.

Les notaires et les mairies doivent vous renseigner utilement sur ces zones, et une enquête de voisinage vous alertera vite sur ce point.

Si d'aventure vous vous portez malgré tout sur ce choix, pour bénéficier de la proximité immédiate d'un cours d'eau ou d'une belle décote de prix, n'installez jamais de lieux de vie au dessous de la limite de la plus haute crue constatée et investissez dans une barque bien équipée…

- les terrains instables
Suite aux nombreuses périodes de sécheresse dans plusieurs régions au sous-sol argileux, la dilatation puis la contraction de ce matériau spongieux occasionne toujours de nombreux dommages au parc immobilier particulier.
Pour détecter des fissures, quelquefois promptement camouflées par des vendeurs peu scrupuleux, une visite approfondie du bien et un petit tour du quartier vous renseigneront sur ce risque aussi bien que la consultation d'une carte géologique.

La remédiation de ces désordres sur des constructions existantes est très compliquée et onéreuse.
Par contre, en cas de construction, la simple précaution de faire des fondations allant chercher le sol rocheux à plus d'un mètre de profondeur devrait vous prévenir de ce genre de déboires.

- les sous-sols minés
Beaucoup de cités ouvrières ont été édifiées au dessus d'un sous-sol truffé de galeries miniêres.
Le risque d'affaissement de terrain est à prendre en compte sérieusement car il risque de réduire à néant l'investissement de toute une vie, sans réel recours de dédommagement.
Pire, si un arrêté de péril est pris concernant votre construction, vous aurez à continuer à en assurer le paiement du crédit, tout en ayant à supporter les frais d'une location et il se peut qu'on vous impose de régler en plus les frais de démolition de votre bien !

- les sous-sols contaminés
Méfiez-vous, ô combien, des zones proposées à la construction par certains promoteurs ou municipalités, sur d'anciennes carrières ou décharges mêmes dépolluées.
La stabilité du terrain et l'innocuité du sous-sol sont loin d'y être acquises, et les bouleversements occasionnés par les terrassements et l'installation des réseaux souterrains risquent de « réveiller » les polluants enfouis.

- les glissements de terrain
Les caprices de la météo, et des environnements de plus en plus bousculés par l'activité humaine peuvent entraîner des lessivages du terrain et occasionner des glissements de la couche superficielle du sol sur lequel vous êtes implanté ou bien en amont de celui-ci.
Une fois encore, vous n'aurez guêre de recours pour être dédommagé dans des conditions satisfaisantes dans le cadre de ce genre de risque.

- les zones d'avalanche
Situées en montagne, les zones d'avalanche neigeuses sont maintenant bien connues, mais il est important de se renseigner à ce sujet car elles peuvent se déplacer et les avalanches de pierres, dues au dégel sont moins connues et pourtant particuliêrement dangereuses.

Les zones de montagne peuvent cependant présenter les avantages suivants :
- un ensoleillement plus long,
- une diminution du nombre d'acariens à partir de 1000 mètres d'altitude.

Par contre, l'altitude est plutôt déconseillée aux insuffisants cardiaques et respiratoires.

- l'ensoleillement
Si vous êtes photosensibles et craignez le soleil, ce critère est à prendre en compte avant de choisir votre nouvelle villégiature.

Trop de soleil a tendance à développer les cancers de la peau, mais aussi à favoriser les désordres oculaires : cataracte, presbytie…

Si au contraire, vous êtes sujet à la dépression saisonnière, il est conseillé de vous implanter dans une zone bien ensoleillée et avec une orientation sud.
Sans parler de soleil, les Pièces profitant au maximum d'une lumiêre naturelle procurent à leurs bénéficiaires un équilibre physique et psychologique.

- les zones humides
Les personnes rhumatisantes ou fragiles des voies respiratoires éviteront les cuvettes, zones par essence plus humide et susceptibles de développer des brouillards.

Sachez aussi que :
- les cuvettes ont plutôt tendance à concentrer et retenir les pollutions de l'air.
- les zones boisées sont plus humides,
- la proximité d'étang ou d'une riviêre accentue l'humidité…

- les zones sèches
Si vous rêvez d'habiter dans le sud tout en ayant un jardin verdoyant, pensez aux ressources naturelles en eau et procurer-vous la pluviométrie moyenne auprès de Météo France qui fournit des statistiques propres à chaque station météo locale sur les 30 dernières années.

Le risque de feu de forêt est forcément plus important dans les zones sèches.

Arroser y coûte cher et sera sans doute de plus en plus soumis à rationnement dans les régions les plus sèches ; prenez en compte ces éléments dans le choix de votre nouveau lieu de vie.

Enfin, une région à la faible pluviométrie ne permettra pas de récupérer en quantité satisfaisante l'eau de pluie.

- le radon
Ce gaz radioactif d'origine naturelle inodore et incolore est classé depuis 1987 comme agent cancérigène.
Le radon et ses dérivés solides arrivent dans les poumons avec l'air respiré et émettent des rayonnements alpha, peu pénétrants, qui irradient les cellules les plus sensibles des bronches. C'est donc essentiellement le risque de cancer du poumon qui oblige à se méfier du radon dans les lieux de vie privés comme publics (écoles, ateliers, bureaux…)
Vous trouverez dans cet ouvrage une fiche détaillée et la réglementation actuelle sur ce polluant.

[Carte France radon]

Selon les départements, le taux moyen de radon naturel peut varier entre moins de 50 Bq/ m³
à plus de 150 Bq/ m³.
Mais la Loire, la Corrêze et la Haute-Vienne dépassent les 200 Bq/ m³ et certains comme la Creuse, la Lozère, et la Corse du Sud sont au dessus de 250 Bq/ m³.
Il est donc raisonnable d'éviter les zones où le radon est réputé être présent et de se méfier des constructions semi enterrées sur les terrains à risque.
Si vous êtes dans une zone radon, nous vous proposons dans la partie VI de cet ouvrage comment procéder pour éviter sa concentration dans votre habitat.

- l'arsenic
Poison bien connu, l'arsenic est un métalloïde qui en intoxication aiguë peut provoquer la mort en moins de 48 heures.
après inhalation et ingestion, rapidement assimilé, il s'accumule en particulier dans les muscles et les tissus riches en kératine comme la peau, les ongles ou les cheveux.
En intoxication chronique, il entraîne des problèmes dermatologiques, gastro-intestinaux, neurologiques et hématologiques mais peut entraîner aussi des effets tératogènes (malformations du fœtus) et cancérigènes (cancers de la peau, des bronches, du foie, de la vessie, de la prostate et des reins…).

Certaines régions (notamment le sud-ouest) ont un sous-sol particuliêrement riche en minerai d'arsenic et présentent donc des risques de contamination par inhalation ou ingestion, à travers des poussiêres, la consommation alimentaire ou l'eau…

- les séismes
La France métropolitaine n'est pas vraiment concernée par des risques sismiques importants (quoique les Pyrénées, les Alpes et l'Alsace puissent un jour reproduire des secousses historiques lointaines). La question se pose cependant sérieusement dans les territoires d'Outre-Mer et notamment aux Antilles…


Coup de Gueule
évidemment, on ne peut qu'être catastrophé des conséquences matérielles de cette tempête pourtant annoncée mais conjuguant des paramètres amplificateurs mal évalués par la météo, les pouvoirs publics et la population.
Mais les dommages matériels, aussi importants soient-ils, sont toujours réparables mêmes s'ils mettent des tas de pauvres gens et d'entreprises dans des situations inextricables...
Dans ce cas, il y a au moins 52 personnes qui ont perdu la vie, et sans doute dans des conditions horribles. Rien ne pourra jamais le réparer.
A travers mes livres et mes articles, j'avais tenté en son temps d'attirer l'attention des futurs constructeurs ou acheteurs de biens immobilier autant que des collectivités territoriales sur les risques liés aux zones inondables.
Toujours fidèle à mon approche non intégriste des dossiers, je recommandais d'imposer aux constructions dans ces zones (si l'on ne pouvait pas les éviter) d'avoir obligatoirement au moins un étage abritant les pièces à vivre.
Voire un Vélux suffisamment large permettant, au cas où, de se réfugier sur son toit et d'en être hélitreuillé.
Comment a-t-on pu laisser s'y construire des maisons, risquant de se transformer en piège mortel en cas de rupture ou d'envahissement des digues.
C'est tout de même effarant que nos administrations si liberticides sur des tas de points pas forcément justifiés, le soient si peu sur des dossiers comme celui-ci relevant du simple bon-sens.
Mais en France, c'est du "Tout ou rien".
Combien de victimes, de catastrophes endurées pour que l'Homme devienne enfin raisonnable ?
Paul de Haut

Pour en savoir plus
Nous vous recommandons l'ouvrage suivant qui est consacré à ce sujet :

Comment construire une maison qui ne sera pas toxique pour ses habitants
Editions Eyrolles - prix librairie 9 €

Habitat
Construire et aménager une maison écologique : les différents modes de construction, les maisons en bois, les maisons à ossature bois, le chauffage, le chauffe-eau, l'isolation, la ventilation, les polluants domestiques, les ondes, l'assainissement, la décoration, les aides...
Chauffage
Calcul du coût de votre chauffage, bilan énergétique de son logements, diagnostic thermique, pompes à chaleur, climatiqation réversibles, géothermie, plancher chauffant, chauffage au bois et aux céréales, puits canadien, chaudières à condensation, cheminée au bio-éthanol, recyclage du bois
Eau
Usage éco-responsable de l'eau : eau en bouteille, filtration de l'eau, polluants de l'eau, récupération et réemploi de l'eau, systèmes anti-calcaires, le bélier hydraulique, lavage des voitures, l'eutrophysation, les pluies acides...
Mobilité
Transports propres et carburants écologiques : conduite écologique, limites du pétrole, bio-carburants, vélos et scooters électriques, coursiers écologiques, voitures propres électriques et hybrides, covoiturage, moteurs pantome hybride électrique pneumatiques... recyclage des voitures, trains hybrides, croisières écologiques et cargos écolos
Planète
Enjeux de la qualité de l'air, de la climatologie et du réchauffement climatique, Impacts de la Déforestation et des Feux de Forêt, Taxe Carbone, Bilan Carbone et éco-citoyenneté, les inondations, les Marées Noires, Les Jachères Fleuries, Eco-villes et pollutions lumineuses Pacte écologique et Développement Durable, Green-Washing et Commerce Equitable, Charte pour l'Environnement et Natura 2000
Divers
Nouveautés Ecolos
Les SCIC et SCOP
Eco formations
Le Wwoofing
Ours & Loups
Associations
Prêts Solidaires
Enquête Publique
Ecologie au féminin
Ecologie & Santé
Ecologie Profonde
Ecologie & Religion
Humour & Ecologie

Médias
Forum
Eco-emplois
Liens
Soutien/ Publicité

Contact
Page Facebook de l'Ecologique Appliquée

Vous avez apprécié nos dossiers, nos conseils, notre indépendance ? Merci de le manifester et de vous faire notre ambassadeur sur les réseaux sociaux.




Follow EcologieA on Twitter
Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.



Partenaires :