Accueil

Traduire le site :

Innovations
La Plaisance EcologiqueConsommer moins de carburant
La Plaisance EcologiqueBulbe d'étrave
L'éco-navigationInitiatives Ecologiques
Comment caréner écolo son bateau de plaisanceCarénage Ecologique
Protection écologique des bateaux de plaisanceProtection Metagrip
La Plaisance EcologiqueVoiles & cerfs-volants tracteurs
La Navigation EcologiqueGestion électrique à bord
La Green PlaisanceBatteries marines
Plaisance Econo-logiqueEclairage à bord
Gestion du froid à bordGestion du Froid à bord
La Plaisance EcologiqueLa propulsion électrique
Une plaisance plus écologiqueBateaux promenade électriques

Préserver le milieu
La Plaisance EcologiqueGuide navigation éconologique
Cargos EcologiquesImpact fioul lourd
Le gasoil EcologiqueLe gasoil non routier (GNR)
Préservation du milieu aquatiqueDraguage et fauchage durables
La Plaisance EcologiqueGestion de l'eau à bord
Plaisance écoloTraitement des eaux noires
Plaisance éco-responsableGestion des eaux grises
Pratiquer une plaisance plus écologiqueGestion des déchets de bord
La Plaisance EcologiqueEcluses & environnement
La Plaisance EcologiqueL'Eutrophisation de l'eau
Une plaisance plus EcologiqueBonne pratique du Mouillage
Une plaisance plus EcologiqueCroisières maritimes écologiques
La Plaisance EcologiqueLe Grenelle de la mer
Le Pavillon BleuLe Pavillon Bleu
Manifeste pour une navigation plus eco responsableTourisme fluvial écologique
Promotion d'une plaisance plus écologiqueImpact CO² & NO² sur océans
La Plaisance EcologiqueMarées Noires

Trucs & astuces
Trucs de plaisanciersTrucs et astuces pour bateaux
Bateaux électriquesRemotorisation électrique
Antidérapants pour bateauxAntidérapant pour ponts
Entretien des bois d'un bateauEntretien et réfection bois
Peinture écologique des bateaux de plaisancePeintures marines
Double vitrage bateauxIsolation et double-vitrage
Acheter un bateau neuf ou d'occasion ?Acheter neuf ou d'occasion ?
Monter une voile sur un trawlerAdaptation voile sur vedette
Osmose des coquesOsmose des coques
Rouille des coquesDossier rouille
Electrolyse des coquesL'électrolyse des coques
Entretien du moteur bateauEntretien du moteur
Rendre son bateau autonome en eauAutonomie en eau
Passer sous pavillon belgePavillon belge
Le club des possesseurs de bateaux NicolsClub "Nicols"

Comprendre
Dictionnaire de la Plaisance écologiquePetit lexique de la batellerie
Lexique de la marine à voile écologiquePetit lexique de la marine
La Plaisance EcologiqueHélices et propulsion
La météo et les vents marinsVents & Météo marine
La Plaisance EcologiqueTout savoir sur la VHF
Code maritime des pavillonsCode des pavillons
Classement des bateaux de PlaisanceCatégories plaisance
Classement des bateaux de commerceClassement commerces
Comment participer à la gestion de son portGestion des ports
La sortie NMEA 183La sortie « NMEA 183 »
La Plaisance EcologiqueCalcul taxe passeport maritime
La Plaisance EcologiqueBibliographie
La Plaisance EcologiqueCanal du Nivernais
La perle des canaux de BourgogneCanal de Givry

Vivre
Comment bien choisir son assurance bateauAssurance Plaisance
Comment concilier plaisance et handicapPlaisance & handicap
Carnets de bord croisièreCarnets de croisière
Paroles et radios de Chants de marinsChants de marins
Comment passer les écluses en toute sécuritéPassage des écluses
Les camps nautiques pour jeunes à bord des Mandarines sur le Canal du NivernaisLes Bateaux-colo
Le rendez-vous bisannuel des vieux gréements à SèteEscale à Sète 2012
Produits d'entretien naturelsProduits d'entretien
Forums nautiques pour plaisanciersForums nautiques
Vivre à bord d'une pénichePéniches-Logements
Comment faire du pain à bord en croisièreFaire son pain à bord
Comment participer à la gestion de son port de résidentAssoces plaisance
Evénements PlaisanceAgenda Plaisance
Les coups de gueule des navigateursCoups de corne !
Scènes nautiques étonnantesScènes étonnantes

Services
Tarifs et conditions de la vignette plaisanceVignette 2013
La co-navigationLa co-navigation
Calcul d'itinéraire plaisance fluvialeCalcul d'itinéraires
Calcul des marées et des courantsCalendier marées
Entretien moteur de son bateauEntretien moteur
Comment bien hiverner son bateauHiverner son bateau
Trouver les coordonnées des marques nautiquesCoordonnées des marques
Jeu de simulation navigationShip Simulator
La Plaisance EcologiqueLiens
La Plaisance EcologiqueAgenda écologique
La Plaisance EcologiqueImmobilier écologique
La Plaisance EcologiqueContact

Page Facebook de Plaisance Ecologique

Nous aider ?

Chantier nautique alternatif du Centre



Ship Simulator

Ship simulator pour naviguer virtuellement
En matière de simulation de conduite de bateau, le choix est plutôt limité. Certes, il y a bien la série des Virtual Skipper pour les voiliers (Sail Simulator), mais pas grand-chose d'autre à se mettre sous la souris.
Ship Simulator viendrait donc à point nommé pour combler ce manque et vous permettre de découvrir ou retrouver les joies de la conduite de bateaux que vous n'auriez sans doute jamais eu l'occasion de piloter.
L'avis des utilisateurs de ce logiciel de simulation est pourtant très variable selon le but recherché et la version testée...



Ship Simulator 2006
Ship simulator pour naviguer virtuellement Ne vous attendez pas à avoir une sorte de Flight Simulator des mers. Dans les faits évidemment, c'est un peu plus compliqué, puisqu'il faut constamment anticiper la grande inertie à laquelle on doit faire face, lorsqu'on est aux commandes d'un porte-conteneurs de 17 000 tonnes.
Ces gros bâtiments ne démarrent pas au quart de tour et réclament une distance énorme pour s'arrêter et pour qu'un simple ordre de tourner se traduise dans les faits.
Inutile de dire que dans ces conditions, les manoeuvres sont vraiment délicates à effectuer, surtout dans les ports étroits.

Tests de Ship Simulator 2006 PC
Graphiquement, le jeu s'en sort honorablement... L'eau est jolie et reflète l'environnement, tandis que la modélisation des bateaux est correcte. Mais les défauts sont tout de même nombreux : les textures sont peu détaillées, les effets météo sont ratés et lorsqu'on s'approche des côtes on s'aperçoit que les arbres sont de simples sprites en 2D.
Sur le plan du comportement des bateaux, Ship Simulator semble donc assez fidèle à la réalité et les huit embarcations proposées ne se barrent pas du tout de la même façon. Les plus légers (bateau taxi, hors-bord et vedette portuaire) sont plus simples à diriger que les navires de taille plus conséquente (yacht royal, péniche, remorqueur) quant aux plus gros (porte-conteneurs et Titanic), ils réclament une attention de tous les instants.
Les contrôles se font très simplement en utilisant la souris sur les icônes qui apparaissent en bas de l'écran ou en appuyant sur les touches du clavier.
On regrettera que les postes de contrôle ne permettent aucune interaction en vue interne.
Ainsi, impossible de cliquer sur la barre pour la faire tourner ou d'appuyer sur les différents boutons. Dommage.

Par contre, il faut signaler quelques erreurs dans l'environnement puisque avec plus de 20 noeuds de vent aucune vague n'est formée.

Objet du jeu
40 missions vous attendent : faire le taxi, procéder à des rondes de surveillance, effectuer des manoeuvres à l'aide d'un porte-conteneur, effectuer un remorquage...
Hélas, tous ces objectifs se révèlent n'être qu'un simple emballage pour vous faire aller d'un point A à un point B.
Il faut tout de même essayer de n'occasionner aucun dégât en route. En effet, si vous touchez un autre navire ou un ponton, un compteur apparaîtra pour vous signifier le montant des réparations à effectuer. Mais vous ne subirez aucune pénalité et vous ne verrez jamais la coque de votre navire endommagée puisque celui-ci reste comme neuf même si vous heurtez de plein fouet un autre bateau. Il ne coulera donc pas.
Dans ces conditions, on ne ressent plus aucun challenge à effectuer les missions.

Par contre, il est possible de se promener sur le Titanic.

Limites
L'intelligence artificielle qui gère les autres bateaux ne réagit absolument pas à vos manoeuvres.
Ils vont leur route sans s'occuper de vous, même si vous vous arrêtez au beau milieu de leur trajectoire. Au mieux, ils couperont leur moteur mais ne tenteront pas de vous éviter en virant.
La plupart du temps, cela se termine donc par une collision qui n'a, je vous le rappelle, aucune conséquence notable hormis le fait de faire grimper le petit compteur de dégâts. On peut faire absolument n'importe quoi sans couler et sans être inquiété un seul instant par les patrouilles de police qui ne se manifestent pas.
Il aurait pourtant été intéressant de devoir respecter des limitations de vitesse et des couloirs précis, mais Ship Simulator 2006, ne gère pas ce genre de paramètres pourtant essentiels.

Autre point faible : la bande son qui n'intègre absolument pas le bruit de l'eau.

Fiche
Sortie : 09-06-2006
Taille : 100 Mo.
Langue : anglais
Mode multijoueurs : non
Liens pour le téléchargement : http://www.vstepvideos.com
(démo jouable disponible gratuitement)
Plusieurs patches également disponibles sur le site de développement.

Notre avis : Pourquoi pas s'en contenter au plus fort de l'hiver, bloqué à terre, si l'on a une machine peu évoluée en terme de puissance et d'affichage !


Ship Simulator 2008Ship simulator pour naviguer virtuellement
Deux ans plus tard, Ship Simulator 2008 essaye à nouveau de réveiller le vieux loup de mer qui sommeille en nous pour une expérience qui se veut plus réaliste et plus attractive.

Proposant pour cette nouvelle version pas moins de 15 embarcations (contre 8 auparavant), allant du jet-ski au paquebot en passant par la vedette ou l'hovercraft, cette simulation navale nous propose deux modes de jeu bien distincts :

Le mode Navigation libre
Parfait pour les esprits contemplatifs en mal de navigation, c'est l'opportunité de visiter des îles paradisiaques au large de la Thaïlande ou des complexes portuaires ultra-modernes grouillant de vie comme le port de Rotterdam.
Il suffit de sélectionner un navire et de se lancer sur l'eau sans la moindre contrainte de temps ou d'objectifs.
L'heure, le mois, la météo, l'état de la mer, peuvent tous être paramétrés dans les moindres détails pour offrir des expériences de navigation très variées.

Le mode Mission
Il s'agit alors de relever des défis précis dans des situations déterminées :
- remorquer un cargo en perdition au milieu d'une mer démontée,
- déposer des passagers le plus rapidement possible à l'autre bout de Marseille.
Que l'on ait l'âme d'un capitaine au long cours ou la fougue d'un trompe-la-mort, tous les tempéraments devraient y trouver leur compte.
Une cinquantaine de missions variées dans leur contexte sont proposées : en mer du nord, entre les quais de New York, en pleine tempête, en hiver comme en été, on naviguera dans des situations et sous des latitudes très différentes.

Test Ship Simulator 2008 PC
Certains défauts de la version 2006 sont corrigés :
- la qualité graphique a été nettement revue à la hausse, en particulier au niveau des environnements portuaires. Ces derniers sont détaillés et réalistes. Le trafic y est parfois intense et la modélisation des bateaux est honnête si l'on ferme les yeux sur quelques bugs de collisions. A noter qu'ils se déforment maintenant suite à un choc. Les paysages sont parfois magnifiques et certains joueurs passeront autant de temps à admirer un soleil couchant sur la mer qu'à perfectionner leur technique de barre. La mer justement, autrefois désespérément plate, s'agite désormais dans tous les sens, présentant des creux pouvant aller jusqu'à quatre mètres en plein océan. En vue intérieure, on en aurait presque le mal de mer (la cabine roule et tangue dans un fracas assourdissant tandis que l'horizon noyé de pluie disparaît et revient à hauteur des yeux au gré de la houle). La réalisation de cet opus 2008 est donc vraiment plus immersive que celle de Ship Simulator 2006 et il convient de le saluer.
- Les missions de remorquages sont faciles mais longues.

Limites
Le pilotage ultra-basique n'a pratiquement pas changé même si l'on peut maintenant utiliser la souris pour manipuler les commandes sur le tableau de bord.
Le joueur contrôle la puissance des moteurs et la barre, tandis que 4 ou 5 touches suffisent pour prendre en main les plus gros bâtiments ce qui déçoit inévitablement pour un jeu qui se veut être « la référence de la simulation navale ».
Les conditions extérieures n'influent toujours pas sur la course des navires : ni la force du vent, ni les courants, ni les vagues. Dommage, cela nuit beaucoup au réalisme.
Quant'à la gestion des dégats, elle laisse rêver : une collision frontale à pleine vitesse avec un immense porte conteneur n'a d'autre effet que de déformer un peu la proue de sa vedette, avec à la clé 1% de dommages !!!
A noter également les embarcations très rapides, de type jet-ski et powerboat, qui rebondissent sur les obstacles de manière parfaitement chaotique et se remettent à flot comme des culbutos.
Enfin, les poids lourds de la mer qui sont arrétés net dans leur élan par un simple ponton en bois...

A noter la possibilité de se retrouver à la barre du mythique "Titanic" même si le scénario ne propose pas d'éviter le fameux naufrage.

En fait, comme la version précédente, les tâches consistent le plus souvent à se rendre d'un point à un autre pour accomplir une action et repartir. Ces actions sont toujours automatisées : pour récupérer un homme à la mer, il suffit de s'arrêter près de lui et le sauvetage s'effectue tout seul ; aucune cinématique ou séquence audio ne vient récompenser son travail.
Les missions ne sont d'ailleurs pas notées et l'on peut accumuler les dommages et prendre tout son temps pour s'en acquitter.
Il en résulte une répétitivité et un manque de challenge, heureusement compensés en partie par un éditeur de mission disponible en téléchargement gratuit sur le site officiel du jeu.

Fiche
Sortie : 06-10-2007
Taille : 150 Mo
Version : française intégrale
Mode multijoueurs : non
Liens pour le téléchargement : http://www.vstepvideos.com
(démo jouable disponible gratuitement)
Plusieurs patches également disponibles sur le site de développement.

Notre avis : Malgré les points faibles évoqués, cette version est déjà plus sympa à jouer que la version 2006. Par ailleurs, si votre ordinateur n'est pas une bête technique, elle passera à peu près.
Ce jeu se trouve facilement en occasion à moins de 10 €, alors pourquoi s'en priver !


Ship Simulator 2010 "Extremes"Ship simulator pour naviguer virtuellement
Cette récente évolution de Ship Simulator va mettre à l'épreuve vos compétences en matière de navigation. Le principe de ce nouveau volet est effectivement de vous placer dans des conditions extrêmes. A la barre d'un super tanker, d'une vedette des garde-côtes ou d'un bateau de ligne, vous devez faire preuve de vigilance pour atteindre vos objectifs et préserver la vie de votre équipage.

Test Ship Simulator Extremes PC
Commençons par le positif
- près de 60 embarcations disponibles, de la coquille de noix au supertanker, et c'est bien.
- la mer est agréable à regarder, certains paysages sont plutôt réussis et les effets sonores sont convaincants.
- la modélisation externe des nombreux navires à piloter est réaliste et les environnements à parcourir sont variés (Groenland, USA, Australie...).
- la campagne "Greenpeace" sort vraiment de l'ordinaire ; à bord des bateaux de l'organisation écologiste, on doit prendre en flagrant délit de braconnage des baleiniers ou empêcher des capitaines indélicats de déverser des tonnes de déchets toxiques dans l'océan. Ca change des sempiternelles missions de remorquage ou de transport de passagers.
- de nouvelles missions sont également basées sur de véritables événements et certaines d'entre elles se déroulent désormais dans des conditions climatiques particulièrement extrèmes (tempête, neige...) mais en se servant du radar et de la carte correctement (mais c'est aussi le but), on ne risque pratiquement rien.
- d'autres missions nous bombardent capitaine d'un supertanker ou d'un paquebot.
Là encore, pas de soucis, quelques touches suffisent à diriger avec facilité les milliers de tonnes de ces bâtiments hors du commun une fois qu'on a compris comment gérer leur énorme inertie (il faut des kilomètres pour changer de cap).
- enfin, quelques autres nous obligent par exemple à intervenir sur des incendies ou à traquer des trafiquants ; ce sont sans doute les moments les plus intéressants que l'on passera dans ce Ship Simulator Extremes.

Les habituels points faibles...
Malheureusement, la longueur des trajets est insupportable en comparaison des quelques minutes d'action auxquelles on aura finalement accés.
Etait-il techniquement si difficile de permettre aux joueurs d'accélérer le temps durant ces interminables transits ?

Les vues intérieures sont peu convainquantes, mais ce qui gène encore plus ce sont les bugs (erreurs de collision, effets aquatiques inadaptés, bateaux qui s'enfoncent sous la surface de l'eau ou qui s'envolent dans les airs !)
La gestion des dommages reçus par les embarcations et les naufrages sont une fois de plus entièrement à revoir.

Enfin, à moins d'avoir un PC de compétition, attendez-vous à subir des ralentissements dès que vous rentrerez dans un port ou que vous longerez des côtes un peu fréquentées.

Notre avis
Des patches sont mis en ligne régulièrement par VSTEP pour corriger petit à petit les problèmes rencontrés par les joueurs, mais c'est quand même gonflé de commercialiser un jeu aussi mal abouti que "Ship Simulator : Extremes".

Fiche
Sortie : 23-09-2010
Version : française intégrale
Mode multijoueurs : non
Configuration minimum : Win XP/Vista/7, CPU 3.0 GHz, 2 Go RAM, 3.5 Go DD, Nvidia Geforce 8800GT
Liens pour le téléchargement : http://www.vstepvideos.com
(démo jouable disponible gratuitement)
Plusieurs patches également disponibles sur le site de développement.


Autres liens connexes



[Amis du Canal de Givry] [Aventuriers du Web] [Ecologie au Féminin] [Ecologie Appliquée] [Esotérisme] [France Immo Express] [Immobilier Ecologique] [Santé & Ecologie] [Des Chevaux & des Hommes] [LEDs Distribution] [Voix des Amognes] [Mon Avis] [Musique Passion] [Nièvre Passion] [Ma sécurité] [Les Ferronniers] [E-nigmes] [Dark Dondish]

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.