Accueil

Traduire le site :

Innovations
La Plaisance EcologiqueConsommer moins de carburant
La Plaisance EcologiqueBulbe d'étrave
L'éco-navigationInitiatives Ecologiques
Comment caréner écolo son bateau de plaisanceCarénage Ecologique
Protection écologique des bateaux de plaisanceProtection Metagrip
La Plaisance EcologiqueVoiles & cerfs-volants tracteurs
La Navigation EcologiqueGestion électrique à bord
La Green PlaisanceBatteries marines
Plaisance Econo-logiqueEclairage à bord
Gestion du froid à bordGestion du Froid à bord
La Plaisance EcologiqueLa propulsion électrique
Une plaisance plus écologiqueBateaux promenade électriques

Préserver le milieu
La Plaisance EcologiqueGuide navigation éconologique
Cargos EcologiquesImpact fioul lourd
Le gasoil EcologiqueLe gasoil non routier (GNR)
Préservation du milieu aquatiqueDraguage et fauchage durables
La Plaisance EcologiqueGestion de l'eau à bord
Plaisance écoloTraitement des eaux noires
Plaisance éco-responsableGestion des eaux grises
Pratiquer une plaisance plus écologiqueGestion des déchets de bord
La Plaisance EcologiqueEcluses & environnement
La Plaisance EcologiqueL'Eutrophisation de l'eau
Une plaisance plus EcologiqueBonne pratique du Mouillage
Une plaisance plus EcologiqueCroisières maritimes écologiques
La Plaisance EcologiqueLe Grenelle de la mer
Le Pavillon BleuLe Pavillon Bleu
Manifeste pour une navigation plus eco responsableTourisme fluvial écologique
Promotion d'une plaisance plus écologiqueImpact CO² & NO² sur océans
La Plaisance EcologiqueMarées Noires

Trucs & astuces
Trucs de plaisanciersTrucs et astuces pour bateaux
Bateaux électriquesRemotorisation électrique
Antidérapants pour bateauxAntidérapant pour ponts
Entretien des bois d'un bateauEntretien et réfection bois
Peinture écologique des bateaux de plaisancePeintures marines
Double vitrage bateauxIsolation et double-vitrage
Acheter un bateau neuf ou d'occasion ?Acheter neuf ou d'occasion ?
Monter une voile sur un trawlerAdaptation voile sur vedette
Osmose des coquesOsmose des coques
Rouille des coquesDossier rouille
Electrolyse des coquesL'électrolyse des coques
Entretien du moteur bateauEntretien du moteur
Rendre son bateau autonome en eauAutonomie en eau
Passer sous pavillon belgePavillon belge
Le club des possesseurs de bateaux NicolsClub "Nicols"

Comprendre
Dictionnaire de la Plaisance écologiquePetit lexique de la batellerie
Lexique de la marine à voile écologiquePetit lexique de la marine
La Plaisance EcologiqueHélices et propulsion
La météo et les vents marinsVents & Météo marine
La Plaisance EcologiqueTout savoir sur la VHF
Code maritime des pavillonsCode des pavillons
Classement des bateaux de PlaisanceCatégories plaisance
Classement des bateaux de commerceClassement commerces
Comment participer à la gestion de son portGestion des ports
La sortie NMEA 183La sortie « NMEA 183 »
La Plaisance EcologiqueCalcul taxe passeport maritime
La Plaisance EcologiqueBibliographie
La Plaisance EcologiqueCanal du Nivernais
La perle des canaux de BourgogneCanal de Givry

Vivre
Comment bien choisir son assurance bateauAssurance Plaisance
Comment concilier plaisance et handicapPlaisance & handicap
Carnets de bord croisièreCarnets de croisière
Paroles et radios de Chants de marinsChants de marins
Comment passer les écluses en toute sécuritéPassage des écluses
Les camps nautiques pour jeunes à bord des Mandarines sur le Canal du NivernaisLes Bateaux-colo
Le rendez-vous bisannuel des vieux gréements à SèteEscale à Sète 2012
Produits d'entretien naturelsProduits d'entretien
Forums nautiques pour plaisanciersForums nautiques
Vivre à bord d'une pénichePéniches-Logements
Comment faire du pain à bord en croisièreFaire son pain à bord
Comment participer à la gestion de son port de résidentAssoces plaisance
Evénements PlaisanceAgenda Plaisance
Les coups de gueule des navigateursCoups de corne !
Scènes nautiques étonnantesScènes étonnantes

Services
Tarifs et conditions de la vignette plaisanceVignette 2013
La co-navigationLa co-navigation
Calcul d'itinéraire plaisance fluvialeCalcul d'itinéraires
Calcul des marées et des courantsCalendier marées
Entretien moteur de son bateauEntretien moteur
Comment bien hiverner son bateauHiverner son bateau
Trouver les coordonnées des marques nautiquesCoordonnées des marques
Jeu de simulation navigationShip Simulator
La Plaisance EcologiqueLiens
La Plaisance EcologiqueAgenda écologique
La Plaisance EcologiqueImmobilier écologique
La Plaisance EcologiqueContact

Page Facebook de Plaisance Ecologique

Nous aider ?

Chantier nautique alternatif du Centre



L'osmose des coques plastiques...

Apparence d'une coque attaquée par l'osmose L'osmose est la hantise des propriétaires de tout bateau construit en polyester stratifié, un mal endémique risquant de frapper la coque, au même titre que l'électrolyse s'attaque aux coques acier.
Ce phénomène est pourtant considéré comme normal dans le vieillissement d'un bateau polyester même si elle influence parfois exagérément la dévaluation d'un bateau d'occasion.
Entre peur irrationnelle et réalité, que faut-il en penser ?
Peut-on la prévenir et comment la guérir ?



L'osmose
Définition
L'osmose est un phénomène physico-chimique dû au vieillissement du polyester qui constitue la coque de nombreux bateaux dits « plastiques » au bout de 10 à 15 ans.
A noter tout de même qu'il existe des bateaux qui ont passé 30 ans sans souci d'osmose ; ils ont été produits dans "de bons chantiers" ayant employé une excellente qualité de résine, notamment.

L’osmose bénéfique
Si elle existe à l’état naturel dans les corps vivants, la technique de l’osmose ou de l’osmose inverse maîtrisée s’applique bénéfiquement dans de nombreux domaines tels que la filtration de l’eau ou sa dessalinisation pour rester dans le domaine de la plaisance.

Détection
L'osmose se produit lorsque le gelcoat (couche de protection dure servant d’enveloppe au polyester de la coque) perd son étanchéïté ; dans un premier temps, de minuscules cloques apparaissent sur la carène.
Lorsqu’on perce ces cloques, il se dégage une odeur de vinaigre caractéristique de l'acide acétique.

Explication
Dans le cas de l'osmose affectant la coque des bateaux c'est la différence de concentration des liquides en présence (eau et acide acétique issu de l'hydrolyse de la résine) qui entraîne le passage de l'eau à travers le gelcoat dans la première couche de stratification.

Pour préciser un peu plus, ce phénomène est causé par la semi-perméabilité du gel-coat.
L’eau traversant cette paroi va se mélanger avec les composants solubles du stratifié, créant un liquide plus concentré à l’intérieur qu’à l’extérieur du gel-coat.
La nature cherchant à rétablir les équilibres, l’eau extérieure tente de réduire cette concentration en passant à l’intérieur, créant un appel aboutissant à une augmentation du volume de liquide à l’intérieur du gel-coat, donc de la pression, qui provoque le cloquage du gel-coat.
Lorsque la bulle éclate, l’équilibre est rétabli, mais le stratifié est en contact direct avec l’eau qui agit comme un solvant et amorce un phénomène d’hydrolyse.

Mesure de l'osmose
Pour une mesure précise de l'humidité résiduelle, rien ne vaut un hygromètre professionnel On sait déterminer si une coque est atteinte, et mesurer son taux d’humidité qui traduit la porosité des premières couche de tissus.
Mais même avec des mesures ultrasoniques, les plus performantes dans le cas de délaminages, il reste difficile d’annoncer sans risque d’erreur le stade de développement du phénomène car il se développe différemment en fonction des conditions de construction de la coque.
Ainsi, si l’on peut déterminer qu’il est temps de traiter le problème, seul un rabotage du gel-coat offrira une vision précise de l’état du stratifié.
Le sablage, risque de masquer des défauts plus profond dans le stratifié, avec donc la possibilité de les traiter.

Effets
Cette pénétration d'eau dans les tissus de verre détruit leur rigidité et peut entraîner à terme une délamination totale de la coque.

Mais le problème majeur de l'osmose est qu'elle aboutit à un phénomène d'hydrolyse, qui provoque une dégradation lente mais irréversible de la résine et du tissu au contact de l'eau.
Cette dernière, attirée vers les cavités créées dans le stratifié, s'y combine avec les molécules du polyester et se transforme en solvant.
Dans les cas extrêmes, sans sa gaine de résine, même la fibre de verre finit par se désagréger et pourrir.

Particularité
Une fois la barrière étanche du gel coat passée, l'eau douce moins concentrée que l'eau de mer accélère l'attaque osmotique des coques.

Autre source à prendre en compte
Les eaux de cale peuvent également enclencher l’osmose de la coque ; il n’est donc pas inutile de faire une application époxy préventive dans la partie de cale où de l'eau stagne régulièrement. En tout état de cause prenez l’habitude d’assécher vos cales et la précaution de peindre les fonds de cale le plus tôt possible aprés l'achat du bateau.


Prévention de l'osmose
Premier conseil, éviter de faire un traitement préventif, passant par le ponçage d'un gel coat neuf...
De façon plus générale, pour prévenir l'osmose, il faut donc supprimer le contact avec l'eau.
En sortant le bateau la moitié de l'année, le phénomène s'inverse et l'eau qui a pénétré dans la résine peut ainsi s'évacuer.
Autrement, il existe des traitements anti-osmose préventifs, mais cela reste onéreux.
La plupart du temps on vous proposera une résine époxy en phase aqueuse (hydrodiluable) sans solvant présentant une étanchéité sans faille qui s’applique sur le gel-coat afin de le protéger des micro-infiltrations d’humidité.
Il faut compter environ 35 € TTC / m² pour un bateau neuf.


Traitement de l'osmose
Le traitement de l'osmose se réalise en 3 phases :
1 - Sortie d’eau et mise à nu de la coque
Jusqu'à la première couche de fibres polyester, au moyen d’un sablage ou par un rabotage complet du gelcoat (*) afin de faire sécher la coque à l'air libre pendant 3 à 6 mois pendant l'hiver (2 à 3 mois suffiront en été).
Le rabotage du gelcoat ne doit pas affaiblir la couche de résine de la structure... En cas de doute, mieux vaut contrôler l'humidité de la coque avec un testeur (un hygromètre professionnel coûte environ 200 € et se trouve facilement dans les boutiques spécialisées sur Internet).
(*) Attention de ne pas avoir la main trop lourde pour le rabotage, au risque d’affaiblir la solidité de la coque. C'est en fait le rabotage du gel-coat qui est le plus difficile et pénible physiquement.

Conseil du spécialiste :
Les délais de séchage sont donnés au mini dans le cas d'osmose réelle... pour un bon boulot il faut une année : 6 mois d'hiver pour le rincage naturel à l'eau de pluie, puis attendre fin août / début septembre, pour le traitement.

2 – Reconstitution de la barrière étanche
Résine curative de l'osmose développée par International A l'aide de produits époxy spécifiques (** sans solvants), à exécuter dans un hangar ou à l'air libre mais dans un taux d'humidité extérieur inférieur à 65 %.
(on peut également utiliser des résines époxy, faiblement solvantés, mais cela implique un ponçage indispensable entre chaque couche). Même si ce travail est à la portée d’un bricoleur patient et soigneux, il convient de respecter à la lettre les températures, temps de séchage et degrés hygrométriques préconisés pour ne pas rater cette étape cruciale.
Sinon, mieux vaut confier l’affaire à un chantier qualifié, de préférence !
2 ou 3 couches à la brosse, au rouleau ou au pistolet, sont généralement nécessaires avec séchage et ponçage intermédiaire.
(**) L'évaporation des solvants crée des micro-bulles enchâssées dans le stratifié et constituent autant de cavités favorisant une osmose future.

3 - Protection antifouling
Après un nivellement par ponçage de la dernière couche d'époxy, passer l'accroche primaire antifouling (si nécessaire) puis la couche d’antifouling.


Faire ou faire faire ?
Un traitement professionnel coûte cher, ce qui s’explique entre autres par la pénibilité du travail, les charges et la marge bénéficiaire nécessaire pour une garantie commerciale qui de toute façon ne dépasse jamais 5 ans.
Cela amène à se demander si les chantiers doutent de la qualité de leur traitement, et/ ou les fournisseurs de celle de leurs résines.
Quoi qu'il en soit, ce traitement vous sera facturé à partir de 250 € TTC au m².

Pérenité du traitement
Alors faut-il recommencer le traitement anti-osmose tous les cinq ans ?
Dans la majorité des cas, non.
Par contre, il est possible que des zones échappent à toute possibilité de traitement complet, en particulier lorsque la face intérieure du bordé est doublée de mousse isolante emprisonnant l’humidité...

Peut-on acheter un bateau osmosé ?
L’assistance d’un expert peut se révéler nécessaire à ce stade pour évaluer l'état exact de cette dégradation.
Un début d’osmose peut être considéré comme normal pour un bateau de plus de 20 ans, mais être le signe d'un moulage défectueux pour un bateau de moins de 5 ans.
Il est d'usage dans le premier cas de faire baisser le prix de la côte du montant estimé d'un traitement curatif.
Dans le second cas, évitez de vous lancer dans l'aventure...


Une coque en cours de construction selon la technique du strip-planking Cas particulier du "strip-planking"
Les bateaux construits avec cette technique qui consiste à stratifier un bois léger sur les deux faces, limite les effets de l’osmose et assure la bonne protection du bois de structure inclus, même après plusieurs dizaines d'années.
Une autre explication au bon vieillissement de ce type de coque : le strip-planking est réalisé avec de la résine époxy tandis que les autres constructions navales le sont la plupart du temps à base de résines polyester qui sont meilleur marché (voir à ce sujet les précisions d'Alain, dans la partie forum en bas de page).


Pour en savoir plus
Il existe une étude sur l'osmose très complète (78 pages) disponible sur Internet ; son auteur Gérard BOULANT est Ingénieur ICAM (Institut Catholique des Arts et Métiers de Lille) mais surtout Expert Maritime Plaisance voile/moteur, il a toujours travaillé dans des chantiers de construction navale.


Forum
Il existe deux qualités de résines polyester : "orthophtalique et isophtalique" ; seule la 2éme aurait du être employée en usage marine ou eau douce ; c'est pourquoi certains bateaux sont peu attaqués par l'osmose. Donc pour les bricoles, réparations ou autre... faire attention à bien acheter que cette qualité de résines, et si ce n'est pas indiqué sur le pot, allez voir ailleurs (on trouve chez les "ship" sur la côte la mauvaise qualité et ils ne sont pas au courant de la différence) navrant !
De même, ne jamais diluer le gelcoat avec de l'acétone mais avec du styrène monomère (l'acétone a la particularité de stopper la reaction de polymérisation (bien sûr, elle va s'évaporer mais elle aura inihibé les liaisons qui auraient dû se faire dans le matériau). Et pourtant on enseigne cette technique en Bretagne à ceux qui vont faire de la réparation navale !
Pour l'osmose mieux vaut faire les réparations avec une résine époxy qui est vraiment trés adhésive avec un retrait inferieur à 1 % alors que le polyester n'est que peu adhérent avec un retrait de 7 a 8 % ; donc en cas de choc ou tension importante cette réparation va se décoller trés vite.
(Conseil d'un ancien responsable atelier polyester dans l'industrie... mais pas marine).

Alain

Eviter les traitement préventif préconisés par les marchands de peinture... [business] sauf peindre éventuellement avec polyuréthane les parties immergées si nécessaire (bateau neuf).
Ne pas se prendre la tête avec un début d'osmose à la sortie du bateau pour le carénage (meuler fin les plus grosses cloques, assécher la plaie avec un tampon d'acétone, lisser au mastic époxy, puis peindre chaque réparation avec un bi-composant pour finir avec l'antifouling general). La suite sera pour l'année prochaine... Profitez de votre bateau, pas de vos outils...

Jean-Noël G.


[Amis du Canal de Givry] [Aventuriers du Web] [Ecologie au Féminin] [Ecologie Appliquée] [Esotérisme] [France Immo Express] [Immobilier Ecologique] [Santé & Ecologie] [Des Chevaux & des Hommes] [LEDs Distribution] [Voix des Amognes] [Mon Avis] [Musique Passion] [Nièvre Passion] [Ma sécurité] [Les Ferronniers] [E-nigmes]

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.