Accueil

Traduire le site :

Innovations
La Plaisance EcologiqueConsommer moins de carburant
La Plaisance EcologiqueBulbe d'étrave
L'éco-navigationInitiatives Ecologiques
Comment caréner écolo son bateau de plaisanceCarénage Ecologique
Protection écologique des bateaux de plaisanceProtection Metagrip
La Plaisance EcologiqueVoiles & cerfs-volants tracteurs
La Navigation EcologiqueGestion électrique à bord
La Green PlaisanceBatteries marines
Plaisance Econo-logiqueEclairage à bord
Gestion du froid à bordGestion du Froid à bord
La Plaisance EcologiqueLa propulsion électrique
Une plaisance plus écologiqueBateaux promenade électriques

Préserver le milieu
La Plaisance EcologiqueGuide navigation éconologique
Cargos EcologiquesImpact fioul lourd
Le gasoil EcologiqueLe gasoil non routier (GNR)
Préservation du milieu aquatiqueDraguage et fauchage durables
La Plaisance EcologiqueGestion de l'eau à bord
Plaisance écoloTraitement des eaux noires
Plaisance éco-responsableGestion des eaux grises
Pratiquer une plaisance plus écologiqueGestion des déchets de bord
La Plaisance EcologiqueEcluses & environnement
La Plaisance EcologiqueL'Eutrophisation de l'eau
Une plaisance plus EcologiqueBonne pratique du Mouillage
Une plaisance plus EcologiqueCroisières maritimes écologiques
La Plaisance EcologiqueLe Grenelle de la mer
Le Pavillon BleuLe Pavillon Bleu
Manifeste pour une navigation plus eco responsableTourisme fluvial écologique
Promotion d'une plaisance plus écologiqueImpact CO² & NO² sur océans
La Plaisance EcologiqueMarées Noires

Trucs & astuces
Trucs de plaisanciersTrucs et astuces pour bateaux
Bateaux électriquesRemotorisation électrique
Antidérapants pour bateauxAntidérapant pour ponts
Entretien des bois d'un bateauEntretien et réfection bois
Peinture écologique des bateaux de plaisancePeintures marines
Double vitrage bateauxIsolation et double-vitrage
Acheter un bateau neuf ou d'occasion ?Acheter neuf ou d'occasion ?
Monter une voile sur un trawlerAdaptation voile sur vedette
Osmose des coquesOsmose des coques
Rouille des coquesDossier rouille
Electrolyse des coquesL'électrolyse des coques
Entretien du moteur bateauEntretien du moteur
Rendre son bateau autonome en eauAutonomie en eau
Passer sous pavillon belgePavillon belge
Le club des possesseurs de bateaux NicolsClub "Nicols"

Comprendre
Dictionnaire de la Plaisance écologiquePetit lexique de la batellerie
Lexique de la marine à voile écologiquePetit lexique de la marine
La Plaisance EcologiqueHélices et propulsion
La météo et les vents marinsVents & Météo marine
La Plaisance EcologiqueTout savoir sur la VHF
Code maritime des pavillonsCode des pavillons
Classement des bateaux de PlaisanceCatégories plaisance
Classement des bateaux de commerceClassement commerces
Comment participer à la gestion de son portGestion des ports
La sortie NMEA 183La sortie « NMEA 183 »
La Plaisance EcologiqueCalcul taxe passeport maritime
La Plaisance EcologiqueBibliographie
La Plaisance EcologiqueCanal du Nivernais
La perle des canaux de BourgogneCanal de Givry

Vivre
Comment bien choisir son assurance bateauAssurance Plaisance
Comment concilier plaisance et handicapPlaisance & handicap
Carnets de bord croisièreCarnets de croisière
Paroles et radios de Chants de marinsChants de marins
Comment passer les écluses en toute sécuritéPassage des écluses
Les camps nautiques pour jeunes à bord des Mandarines sur le Canal du NivernaisLes Bateaux-colo
Le rendez-vous bisannuel des vieux gréements à SèteEscale à Sète 2012
Produits d'entretien naturelsProduits d'entretien
Forums nautiques pour plaisanciersForums nautiques
Vivre à bord d'une pénichePéniches-Logements
Comment faire du pain à bord en croisièreFaire son pain à bord
Comment participer à la gestion de son port de résidentAssoces plaisance
Evénements PlaisanceAgenda Plaisance
Les coups de gueule des navigateursCoups de corne !
Scènes nautiques étonnantesScènes étonnantes

Services
Tarifs et conditions de la vignette plaisanceVignette 2013
La co-navigationLa co-navigation
Calcul d'itinéraire plaisance fluvialeCalcul d'itinéraires
Calcul des marées et des courantsCalendier marées
Entretien moteur de son bateauEntretien moteur
Comment bien hiverner son bateauHiverner son bateau
Trouver les coordonnées des marques nautiquesCoordonnées des marques
Jeu de simulation navigationShip Simulator
La Plaisance EcologiqueLiens
La Plaisance EcologiqueAgenda écologique
La Plaisance EcologiqueImmobilier écologique
La Plaisance EcologiqueContact

Page Facebook de Plaisance Ecologique

Nous aider ?

Chantier nautique alternatif du Centre


Les bateaux promenade ou de croisière à propulsion électrique.

Les bateaux promenade électriquesQuelques pionniers avaient tenté le pari, testé les techniques des premiers bateaux à propulsion électrique.
Aujourd'hui, s'impose une nouvelle génération de ces bâtiments à passagers propres qui ont recours - pour certains d'entre eux - à la technologie des piles au lithium de grande puissance et capacité, issues des dernières recherches engagées par les constructeurs de voitures électriques.



Les bateaux à passagers : L'éconocano d'ODC Marine
Mis en service en septembre 2009 à Sète pour "Azur Croisières", il s'agit d'une vedette en aluminiume de 10,80 mètres sur 4 mètres de large, offrant une capacité passagers de 52 places.
C'est le premier bateau à passagers au monde à être équipé de batterie au lithium (fer - phosphate).
Une propulsion électrique qui offre des atouts environnementaux mais aussi techniques (absence de vibrations, simplicité d'utilisation, coûts d'exploitation réduits, maniabilité).

Les batteries au lithium
Très légère par rapport au plomb, la batterie lithium - fer - phosphate est prévue pour 3000 cycles de charges et décharges, soit environ 10 ans d'exploitation.
Contrairement aux premiers modèles mal sécurisés, en cas de court-circuit, de surcharge ou de choc, elle ne prend pas feu ou n'explose pas.
Son principal inconvénient, mais il est majeur, reste un prix très dissuasif, mais sa généralisation (notamment pour les voitures électriques), aboutira à une production en série et une baisse significative dans le temps.
A titre d'indication, une batterie au Lithium de 200 Ah, revenait à environ 4500 € HT... mais ce sera certainement le prix d'un pack complet dans les années à venir.

ODC Marine
C'est la société conceptrice et constructrice de "l'Ecocano" dont la particularité est d'avoir son chantier en Chine avec des capitaux 100 % français.
Gildas Olivier, Stéphane Gonnetand et Laurent Fourré, en sont les uniques actionnaires.
Elle s'est lancé sur le segment des bateaux propres, avec pour objectif que l'adoption de cette technologie n'impose pas de limitation d'utilisation aux propriétaires car les bateaux électriques actuels manquent de puissance et d'autonomie, ou alors coûtent excessivement cher.
C'est Laurent Fourré, et son cabinet d'architecture FTM, basé en Vendée qui dessine les bateaux, fournit aux clients et au chantier de Chine, les plans.
Les études de réalisations techniques sont, traitées en interne, ce qui permet, grâce à des coûts de main d'oeuvre et de fournitures moins importants en Chine.



Le choix des batteries lithium et de moteurs à courant continu permet dans ce contexte d'une construction en Chine, de garder des coûts comparables à ceux d'un bateau diesel. L'éconocano a un tirant d'air qui lui permet de passer sous les ponts des canaux de Sète, mais il est aussi homologué en 4ème catégorie pour naviguer sur l'étang de Thau.
Le suivi de construction a été effectué par le bureau Veritas et a été validé par les Affaires maritimes.



Le coût d'exploitation
La vedette, propulsé par deux moteurs de 20 kW chacun, peut atteindre la vitesse de 8 noeuds (6 noeuds en croisière). Outre ses batteries au lithium, elle est également équipée d'un groupe électrogène pouvant assurer 5 noeuds de vitesse ou recharger les batteries, en cas de besoin.
Après une journée d'exploitation normale, les batteries ne sont déchargées qu'à moitié et faire « le plein » ne revient qu'à moins de 5 euros par jour (sur une base de 8 centimes d'euro par kWh - tarif pro EDF au moment de la rédaction de cet article - sur une consommation de 30 kWh par jour et par moteur).
Du coup, le prix du billet payé par un seul passager suffit à couvrir le coût énergétique quotidien.


Le compartiment moteurs de l'Ecocano

Des projets ambitieux
Après ce premier stade, ODC Marine travaille sur la réalisation de navires électriques plus rapides : bus de mers de 50 places, 100 places et 150 places pouvant monter à 15 noeuds, ainsi que des petites vedettes de 12 places pour les ports, catamarans ou trimarans à coque fine, bateaux avec cabine, sous-marins de poche...
Grâce aux progrès technologiques et aux politiques en faveur du développement durable, le chantier va multiplier les projets de bateaux propres.
ODC Marine propose de rendre ses bateaux encore plus autonomes en y ajoutant panneaux solaires et éoliennes pour recharger les batteries.


L'Art du Temps
Un bateau électro-solaire de 50 places, circule actuellement sur le Canal du Nivernais, à partir de la base de Baye (Nièvre) vers Port Brûlé, en passant sous les célèbres Voûtes de la Colancelle, pour un usage de :
Le bateau promenade electrosolaire l'Art du Temps - croisière promenade,
- croisière repas-promenade;
Il a été construit par le "Chantier Franco-Suisse", à Villers-le-Lac, et homologué par la Commission de surveillance des voies navigables.
Ses 10 panneaux solaires, installés sur le roof, complétés par une recharge à quai puissante assurent une autonomie suffisante à ses 2 moteurs électriques de 10 kW en l'absence de toute nuisance de bruit et de pollution.


La péniche solaire « Soleil d'Oc » rebaptisée « Kevin »
Ce bateau écologique de tourisme fluvial a sillonné le Canal du Midi dans l'Aude (et le Lot depuis 2010) en commercialisant des croisières d'une semaine.
Le bateau d'handi-croisière sur le canal du Midi Soleil d'Oc Sans bruit ni pollution, il offre la particularité d'être accessible aux personnes handicapées.
L'originalité du concept « Naviratous », créé par Dominique Renouf (*), est de proposer un bateau qui fonctionne uniquement à l'énergie électrique, à partir de batteries de traction classiques alimentées par des panneaux solaires qui assurent une autonomie totale en été, et partielle le reste du temps.
La productivité des panneaux solaires est même supérieure à celle prévue dans le projet initial.
Le "Soleil d'Oc" a ainsi pu traverser la France en 2006, durant 33 jours, du nord (à Givet dans les Ardennes), au sud (à Carcassonne dans l'Aude), parcourant ainsi 1400 km et 250 écluses, avec l'aide d'un groupe électrogène ou en rechargeant ses batteries à quai lorsque c'était possible.
Ce mode de propulsion permet une réduction de 10 tonnes de CO²/ an par rapport à une motorisation classique équivalente.

Particularités
Il s'agit d'un catamaran fluvial en acier de 29,50 m sur 5 de large, propulsé à l'énergie électrique, qui peut accueillir 12 passagers et 3 membres d'équipage.
Le pont principal, à hauteur des berges des canaux, autorise l'embarquement et le débarquement des passagers, sans dénivelé.
Il regroupe l'ensemble des services nécessaires à une croisière de plusieurs jours, avec des aménagements spécifiques : 4 douches, 1 WC et 6 cabines doubles adaptées : portes coulissantes, barres d'appui, aire de rotation pour les fauteuils, accessibilité des commandes (électricité, vasistas.).
Revêtement des murs et parois muni de relief afin de permettre une meilleure orientation des personnes malvoyantes.
Tous les espaces sont accessibles de plain-pied.
Les séjours sont vendus de 650 à 900 euros la semaine et par personne selon les saisons. Le concept même et les plans du bateau peuvent être achetés, à qui voudrait développer cette même activité ou celle de bateau électrique de location sans permis (Projet Phébus).

(*) Domique Renouf à publié en 2013 un ouvrage dans lequel elle retrace l'aventure de la réalisation du Soleil d'Oc (voir page bibliographie).
En juin 2016, le "Kevin" a fêté ses 10 ans de navigation.

Limites
Le "Kevin" ne circule qu'à une vitesse maximum de 3 km/h.
Par temps "bâché", il reste à l'amarrage.

Caractéristiques techniques
- type : catamaran,
- poids : structure 38 tonnes et 51 tonnes en exploitation,
- 55 panneaux solaires de 180 W en 24 V
- 72 batteries de 2 V
- armoire électrique BT 48 V
- Onduleur chargeur 3 kW Victron
- 4 moteurs électriques de 10 kW en 48 V Fisher Panda
- chauffe-eau solaire avec 6 m2 de capteurs et ballon de 300 l.


La location de petits bateaux électriques : la gamme "JOY"
Autre exemple de bateau électrique de promenade Partant de la constatation de l'érosion des berges par les vagues (le batillage est un des effets pervers de la plaisance en eaux intérieures) et que le bruit des moteurs thermiques gênait les riverains, une entreprise de Waterloo propose sa solution de tourisme fluvial.

Adapté aux lacs, rivières ou canaux, le "Joy" a été développé par une PME canadienne de Waterloo «Bateaux électriques International».

Confortable et respectueux des berges
Ne créant pas de vagues, silencieux, n'utilisant pas de ressources fossiles pour fonctionner, ne rejetant pas d'huile dans le milieu aquatique... il s'agit d'un bateau écologique.
Même si l'embarcation ressemble à un bateau conventionnel en polyester, elle est profilée comme un voilier pour limiter le sillage derrière elle.
Côté propulsion, le bateau est équipé d'un moteur électrique entièrement immergé (POD), alimenté par des packs de puissantes batteries 6 V procurant une autonomie de 6 à 12 heures selon la vitesse d'utilisation.
La limitation volontaire de la puissance du moteur permet de naviguer quand même à environ 10 kilomètres à l'heure (cinq ou six noeuds), ce qui est confortable si l'on n'a pas en tête de pratiquer le ski nautique !

Economique
Le coût d'utilisation est évidemment sans commune mesure avec son équivalent à moteur thermique...
Quant'au prix d'achat, il faut compter environ 18.000 $ (12.857 Euros) pour le modèle de base (5 places).
Là encore, les coûts d'exploitation sont réduits : de l'ordre de 0,50 € à l'heure.
L'armateur les a conçu auto-videur et insubmersible ; il les fabrique principalement sur place ce qui lui a permis de créer une dizaine d'emplois locaux même si certains modèles sont à base de coques françaises et de moteurs américains.
Voici les modèles actuellement proposés :
- ACE (5 personnes), Longueur : 3,85 m, équipé d'un moteur électrique pod de 650 W,
- SCOOP (7 personnes), Longueur : 4,75 m, équipé d'un moteur électrique pod de 1,6 kW
- JOY ou ZELEC (9 personnes), Longueur : 5,50 m, équipé d'un moteur électrique pod de 2,2 kW
- OASIS ou MOST (11 personnes), Longueur : 5,90 m, équipé d'un moteur électrique pod de 2,2 kW
Ils sont distribués en France par la société Ruban Bleu.

Le "RA 82"
Construit par le chantier allemand "Kopf Solarschiff", ce catamaran électro-solaire est exploité sur la rivière Neckar et peut accueillir 110 personnes.
Son roof transparent intégrant harmonieusement les cellules photovoltaïques en font un modèle d'architecture marine.
Cette société propose également d'autres modèles de taille inférieure dans la gamme "RA" ou "ECOSOL" prévus pour accueillir de 12 à 150 personnes ; ils sont essentiellement destinés à la location de courte durée (passagers, excursions, promenades...).

Bateau promenade électro-solaire RA72

Fiche technique
L : 25 m, l : 5,40 m
TH : 4,45 m
Vitesse maximale : 15 km/h
Autonomie : 80 km
Batteries : 2 packs de 1200 Ah en 96 Volts
Puissance photovoltaïque installée : 5,8 kWc
Moteurs : 2 x 25 kW en triphasé.


Les navettes du canal Saint-Denis
La navette Estrée du Canal Saint Denis "L'Estrée" et "La Montjoie" sont les noms des nouvelles navettes fluviales électriques en service sur le canal Saint-Denis à Paris.
Elles sont alimentées par des accumulateurs "Saft", un des spécialistes mondiaux des batteries de haute technologie.
Ces bateaux, proposent un service de navette gratuit pour les employés des bureaux du Parc du Millénaire d'ICADE EMGP dans le XIXéme arrondissement de Paris.
Cette liaison fluviale entre la station de métro "Corentin-Cariou" et le quai du "Parc du Millénaire", représente une navigation silencieuse sur le canal d'environ 7 minutes.
Elle dessert aussi le "Parc des Portes de Paris".


Les productions Naviwatt
Le chantier naval de Yannick Wileveau s'est lancé avec succès dans des "gabarres" de promenade en aluminium, dotée d'une propulsion tout électrique.
Le "Jeny", livré à la société "Copeyre" de Michel Almar qui navigue sur le Lot amont.
Capacité : 48 passagers
Longueur : 16 mètres
Batteries : au plomb (5 tonnes)
Autonomie : 10 heures
Motorisation : 2 x 20 kWh
Poids à vide : 14 tonnes.

Forum
Pour avoir passé une nuit à côté du bateau promenade "La Billebaude" qui fait la navette entre les 2 extrémités du tunnel de Pouilly-en-Auxois sur le canal de Bourgogne (soit 7 km), nous pouvons vous dire que pendant sa recharge à quai, il produit un vrombissement très important, propre à gêner pendant de nombreuses heures la tranquilité des bateaux riverains.
J.B


Autres liens connexes
- Gestion électrique à bord
- La propulsion électrique
- Batteries marines


[Amis du Canal de Givry] [Aventuriers du Web] [Ecologie au Féminin] [Ecologie Appliquée] [Esotérisme] [France Immo Express] [Immobilier Ecologique] [Santé & Ecologie] [Des Chevaux & des Hommes] [LEDs Distribution] [Voix des Amognes] [Mon Avis] [Musique Passion] [Nièvre Passion] [Ma sécurité] [Les Ferronniers] [E-nigmes] [Dark Dondish]

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.