Accueil

Traduire le site :

Innovations
La Plaisance EcologiqueConsommer moins de carburant
La Plaisance EcologiqueBulbe d'étrave
L'éco-navigationInitiatives Ecologiques
Comment caréner écolo son bateau de plaisanceCarénage Ecologique
Protection écologique des bateaux de plaisanceProtection Metagrip
La Plaisance EcologiqueVoiles & cerfs-volants tracteurs
La Navigation EcologiqueGestion électrique à bord
La Green PlaisanceBatteries marines
Plaisance Econo-logiqueEclairage à bord
Gestion du froid à bordGestion du Froid à bord
La Plaisance EcologiqueLa propulsion électrique
Une plaisance plus écologiqueBateaux promenade électriques

Préserver le milieu
La Plaisance EcologiqueGuide navigation éconologique
Cargos EcologiquesImpact fioul lourd
Le gasoil EcologiqueLe gasoil non routier (GNR)
Préservation du milieu aquatiqueDraguage et fauchage durables
La Plaisance EcologiqueGestion de l'eau à bord
Plaisance écoloTraitement des eaux noires
Plaisance éco-responsableGestion des eaux grises
Pratiquer une plaisance plus écologiqueGestion des déchets de bord
La Plaisance EcologiqueEcluses & environnement
La Plaisance EcologiqueL'Eutrophisation de l'eau
Une plaisance plus EcologiqueBonne pratique du Mouillage
Une plaisance plus EcologiqueCroisières maritimes écologiques
La Plaisance EcologiqueLe Grenelle de la mer
Le Pavillon BleuLe Pavillon Bleu
Manifeste pour une navigation plus eco responsableTourisme fluvial écologique
Promotion d'une plaisance plus écologiqueImpact CO² & NO² sur océans
La Plaisance EcologiqueMarées Noires

Trucs & astuces
Trucs de plaisanciersTrucs et astuces pour bateaux
Antidérapants pour bateauxAntidérapant pour ponts
Entretien des bois d'un bateauEntretien et réfection bois
Peinture écologique des bateaux de plaisancePeintures marines
Double vitrage bateauxIsolation et double-vitrage
Acheter un bateau neuf ou d'occasion ?Acheter neuf ou d'occasion ?
Monter une voile sur un trawlerAdaptation voile sur vedette
Osmose des coquesOsmose des coques
Rouille des coquesDossier rouille
Electrolyse des coquesL'électrolyse des coques
Entretien du moteur bateauEntretien du moteur
Rendre son bateau autonome en eauAutonomie en eau
Passer sous pavillon belgePavillon belge
Le club des possesseurs de bateaux NicolsClub "Nicols"

Comprendre
Dictionnaire de la Plaisance écologiquePetit lexique de la batellerie
Lexique de la marine à voile écologiquePetit lexique de la marine
La Plaisance EcologiqueHélices et propulsion
La météo et les vents marinsVents & Météo marine
La Plaisance EcologiqueTout savoir sur la VHF
Code maritime des pavillonsCode des pavillons
Classement des bateaux de PlaisanceCatégories plaisance
Classement des bateaux de commerceClassement commerces
Comment participer à la gestion de son portGestion des ports
La sortie NMEA 183La sortie « NMEA 183 »
La Plaisance EcologiqueCalcul taxe passeport maritime
La Plaisance EcologiqueBibliographie
La Plaisance EcologiqueCanal du Nivernais
La perle des canaux de BourgogneCanal de Givry

Vivre
Comment bien choisir son assurance bateauAssurance Plaisance
Comment concilier plaisance et handicapPlaisance & handicap
Carnets de bord croisièreCarnets de croisière
Paroles et radios de Chants de marinsChants de marins
Comment passer les écluses en toute sécuritéPassage des écluses
Les camps nautiques pour jeunes à bord des Mandarines sur le Canal du NivernaisLes Bateaux-colo
Le rendez-vous bisannuel des vieux gréements à SèteEscale à Sète 2012
Produits d'entretien naturelsProduits d'entretien
Forums nautiques pour plaisanciersForums nautiques
Vivre à bord d'une pénichePéniches-Logements
Comment faire du pain à bord en croisièreFaire son pain à bord
Comment participer à la gestion de son port de résidentAssoces plaisance
Evénements PlaisanceAgenda Plaisance
Les coups de gueule des navigateursCoups de corne !
Scènes nautiques étonnantesScènes étonnantes

Services
Tarifs et conditions de la vignette plaisanceVignette 2013
La co-navigationLa co-navigation
Calcul d'itinéraire plaisance fluvialeCalcul d'itinéraires
Calcul des marées et des courantsCalendier marées
Entretien moteur de son bateauEntretien moteur
Comment bien hiverner son bateauHiverner son bateau
Trouver les coordonnées des marques nautiquesCoordonnées des marques
Jeu de simulation navigationShip Simulator
La Plaisance EcologiqueLiens
La Plaisance EcologiqueAgenda écologique
La Plaisance EcologiqueImmobilier écologique
La Plaisance EcologiqueContact

Page Facebook de Plaisance Ecologique

Nous aider ?

Chantier nautique alternatif du Centre



Petit lexique de la batellerie

La batellerie par les mots
Voici les termes les plus utilisés par la batellerie pour parler des bateaux et de la navigation en eaux intérieures :

Alternat : Sens de navigation alterné (régi par des feux rouge et vert) pour le franchissement d'un passage rétréci, d'une tranchée ou d'un souterrain.

Amarre : Corde tressée dont au moins une extrémité est munie d'une large boucle, utilisée pour maintenir le bateau dans les écluses, ou pendant une escale.

Amarrer : Action de maintienir un bateau, le plus souvent par l'usage d'une amarre avant et arrière, lors d'un passage d'écluse, d'un appontement ou contre un autre bateau.

Arbouvier (ou mâtereau ou mât de halage) : Petit mât fixé au tiers avant d'un bateau relié à un câble destiné - avant la motorisation des bateaux - à le haler de la berge au moyen d'hommes ou d'animaux bâtés (chevaux, ânes ou bovins).

Arche marinière (ou batelière) : Typiquement plus large et haute que les autres arches d'un pont, la profondeur du chenal y est garantie et elle est généralement équipée d'un signal de priorité simple ou à double sens.

Atterrissements : Matériaux solides déposés par la rivière, le plus souvent sous forme d'îlots ou de plages.

Automoteur : Bateau fluvial autopropulsé au moyen d'un moteur.

Avis à la batellerie : Informations données par le Service de la Navigation sur les conditions de navigation, dérogeant, à titre temporaire aux dispositions du Règlement Particulier de Police.

Bâche de sauvetage (ou prélart) : Carré de toile destiné en cas d'avarie du bateau à être placé à l'extérieur sur une voie d'eau.

Bachot (ou annexe) : Canot de service obligatoire sur les bateaux de commerce.

Balise : Matériel employé pour délimiter un chenal ou signaler les zones dangereuses pour la navigation.

Ballast (ou lest) : Compartiment d'un bateau où l'on stocke l'eau servant de lest. Indispensable sur les péniches lorsqu'elles voyagent à vide afin que l'hélice reste suffisamment immergée.

Barge : Embarcation sommaire de charge dépourvue de moyen de propulsion, généralement poussée seule ou en convoi.

Barrage mobile : Barrage (à aiguilles, à clapet...) qui présente la propriété de pouvoir s'effacer tout ou partie en cas de crue.

Barre : Désigne à la fois le système de gouverne d'un bateau à roue (mécanique ou hydraulique) ou le timon solidaire du safran (barre franche).

Barrots (ou baux) : pièces transversales allant d'un bord à l'autre d'un bateau destinées à renforcer le bordé et soutenant le(s) pont(s).

Bâtardeau (ou batardeau) : Dispositif d'étanchification d'un ouvrage d'art, d'une partie de bief, pour l'assécher en partie ou totalement pour pouvoir y exécuter des travaux de réparation.

Battre arrière : Inverser le sens de rotation de(s) l'hélice(s), pour casser l'ère du bateau, le freiner ou le stopper.

Batillage : Vagues formées par l'avancement de toute coque à déplacement ; c'est la principale cause de dégradation des berges des canaux.

Bief : Section d'une voie de navigation délimitée par deux écluses, alimentée par le bief amont (bief supérieur), et se vidant dans le bief aval (bief inférieur).

Bief de partage : Sur un canal franchissant un sommet topographique délimitant généralement deux bassins versants, c'est le bief situé à la ligne de partage des eaux, alimenté forcément de façon artificielle.

Boite à sardines : Nom donné par les mariniers aux yachts et autres bateaux de plaisance.

Bollard (ou pieu, baulard ou boulard, bitte d'amarrage) : pièce de bois ou d'acier cylindrique servant à s'amarrer, fixée verticalement sur les quais, les écluses ou les bateaux ; sur les commerces, ce dispositif est généralement doublé.

Bordaille : Structure formant les parties latérales de la coque.

Bouchain : Partie basse (immergée à vide) de la bordaille.

Bouteur : Gouvernail auxiliaire placé à l'avant des bateaux de commerce et permettant de manœuvrer plus facilement.

Cajolage : Action de laisser reculer le bateau en maintenant l'amarre avant sur un point fixe.

Cale sèche : Bassin communiquant avec une voie d'eau, capable d'accueillir au sec des bateaux en vue de leur entretien, réparation ou construction.

Carénage : Opération consistant à nettoyaer puis repeindre et/ou passer un anti-fouling sur la partie immergée de la coque d’un bateau.

Chômage : Période d'interruption de la navigation sur les voies navigables intérieures pour raisons techniques ou administratives ; cette période est généralement mise à profit pour entretenir et réparer les ouvrages.

Couple : Membrure qui prolonge la varangue sur les bordailles.

Culer : Reculer sous l'effet du courant.

Déchirage : Destruction légale d'un bateau en fin de vie avec l'obligation de traiter les matériaux recyclables.

Défense (ou pare-battage) : Tout dispositif (pneus, pièces de bois ou en résine) servant à protéger la coque du bateau contre les chocs, dans les écluses et contre les quais.

Déhaler : Déplacer un bateau uniquement par manoeuvre de ses amarres.

Denbord(ou hiloire) : Surélévation des bords verticaux de la cale afin d’en augmenter le volume.

Déversoir : Ouvrage placé sur un barrage ou une berge de canal pour évacuer les eaux excédentaires.

Devise : Nom de baptème d'un bateau, faisant partie intégrante de son identification officielle ; certains sont originaux, d'autres à vocation symbolique se répètent à l'infini, d'autres encore sont constituées d'un assemblage de partie des prénoms des propriétaites ou de leur famille.

Drague : Embarcation autonome ou poussée, destiné à entretenir la profondeur d'un chenal de navigation.

Droite et gauche : Se dit des rives ; la rive droite est à main droite lorsqu'on est dans le sens du courant.

Duc d'Albe : Pilotis d'amarrage sur une voie navigable ou dans un port.

Ecoire (ou équarre) : Pièce de bois ou de métal servant à écarter un bateau d'une berge lorsqu'il n'y a pas suffisamment de fond.

Ecoutilles : Panneaux de bois ou de métal légèrement bombés qui recouvrent la cale, une fois la péniche chargée.

Erre : Energie cinétique en parlant d'un bateau, en rapport avec son poids et sa vitesse.

Etambot : Pièce d'arrière de la quille qui supporte le safran du gouvernail.

Étiage : Niveau des plus basses eaux d'un cours d'eau.

Epi : Digue, jetée ou brise-lame perpendiculaire au sens du courant, servant à le freiner.

Espars : Perche ou tourelle, placée dans le lit d'une voie navigable pour servir de balisage.

Epissure : Boucle tressée à l'extrémité d'une corde (ou bout).

Estacade : Jetée en charpente servant à prolonger un bajoyer pour guider les bateaux à l'entrée d'une écluse.

Etablissement flottant : Installation flottante non déplaçable.

Faucardeur : Embarcation autonome ou poussée, destinée à faucher les algues ou herbes gênant la navigation d'un chenal.

Freycinet (ou gabarit Freycinet) : Se dit d'une péniche qui a le gabarit des écluses de certains canaux, mis en place par la loi du programme de Charles de Freycinet du 5 août 1879. Elle portait la dimension des sas d'écluse à 39 m de long sur 5,20 m de large, afin qu'elles soient utimisables par des péniches de 300 à 350 t avec 1,80 à 2,20 m de tirant d'eau. De fait elle limite leur taille à 38,5 m sur 5,05 m.

Grappin : Pièce métallique à plusieurs branches et son câblot, servant d'ancre secondaire ou de point d'ancrage provisoire sur la berge lors d'une manœuvre.

Guindeau : Treuil manuel ou électrique destiné à relever ou laisser filer les ancres.

Haï : Tourbillon d'eau causé par un courant à proximité d'un obstacle émergé ou immergé.

Hiloire (ou Denbord) : Partie dépassante des cales pour en augmenter le volume, servant de support aux écoutilles.

Levée : Digue artificielle d'un cours d'eau, construite pour limiter ses débordements.

Liston : Long cordage tressé (ou profil de caoutchouc) positionné sur la partie haute de la coque afin de la protéger contre les petits chocs et les erraflures.

Luxemotor (ou luxmotor) : Bateau de transport d'origine hollandaise, de forme plus effilée que la péniche.

Macaron : Nom donné à la barre sur les bateaux de commerces.

Maître-bau : Plus grande largeur de la coque d'un navire.

Marquise : Habitacle en bois qui abrite la timonerie d'une péniche.

Mascaret : Vague déferlante produite dans certains estuaires par la rencontre de la marée et du courant de la rivière.

Menue embarcation : Bâtiment de moins de 20 tonnes.

Mettre à couple : Accouplement latéral de deux ou plusieurs bateaux.

Oeuvres mortes : Parties émergées d'un bateau (situées au-dessus de l'eau), par opposition aux « œuvres vives »

Oeuvres vives : Partie immergée de la coque, par opposition aux « œuvres mortes ».

Palplanche : Profilés métalliques assemblés entre eux, qui servent à maintenir et renforcer les berges.

Pare-battage (ou défense) : Dispositif (pneus, pièces de bois ou en résine) servant à protéger la coque du bateau contre les chocs, dans les écluses et contre les quais.
Peack : Réservoir de rétention d'eau en cas d'avarie, situé entre l'avant ou l'arrière de la péniche et la première cloison étanche.

Passe (ou détroit, chenal) : à l'origine, terme maritime pour un bras de mer entre deux terres ; par extension désigne certains points caractéristiques de la rivière.

PK (ou Point Kilométrique) : Bornes installées sur la berge des voies navigables permettant de se repèrer en distance ; le nombre indiqué (en km) va croissant, de l'amont vers l'aval.

Pente d'eau : Ouvrage d'art, permettant le franchissement d'un dénivelé entre deux biefs navigables, par le moyen d'un mécanisme qui pousse un bateau sur une pente.

P.H.E.N (Plus Hautes Eaux Navigables) : En période de crue, limite au-delà de laquelle la navigation est interdite ou aux risques et périls des bateliers ou plaisanciers.

Plan incliné : Système de transbordement de bateau entre deux biefs constitués par un bac supporté par des boggies se déplaçant sur un plan incliné.

Plat-bord : Passage latéral extérieur reliant l'avant et l'arrière d'un bateau.

Pont-canal : Ouvrage hydraulique permettant à un canal de franchir une vallée, une route ou un cours d'eau.

Poupe : Partie arrière du bateau.

Prélart : Bâches servant à recouvrir des panneaux de pont, ou éventuellement à obstruer une voie d'eau.

Proue : Partie avant d’un bateau

Râcle : Portion d'une rivière empruntée par le canal.

Radier : Plate-forme maçonnée sur laquelle est édifié un ouvrage hydraulique (écluse, pont, barrage...) pour lutter contre l’érosion de l’eau.

Rampe (de mise à l'eau) : Plan incliné aménagé dans un quai ou une rive pour permettre la mise à l'eau et la sortie de bateaux.

Rapide : Passage rétréci où le courant est plus fort.

Remorque : Filin, câble ou amarre servant à tracter un bateau par un autre.

Retirement : Enlèvement d'un bateau qui a sombré.

Rivet plongeur : Rivet de secours muni d'un filet et d'un écrou (comme un boulon) destiné à remplacer un rivet fuyard ou manquant (on l'installe avec des rondelles d'acier ou caoutchouc pour assurer l'étanchéité).

Rivière canalisée : Rivière aménagée et balisée pour la navigation. Le niveau d'eau y est maintenu au moyen de barrages (fixes ou mobiles) équipés d'écluses, pour les franchir.

Rouf (ou roof, rouffle) : Partie surélevée au-dessus du pont.

Sas : Bassin d'une écluse, délimité par les bajoyers et les portes.

Sassée : Désigne la manoeuvre ou le temps nécessaire au passage d'une écluse.

Tiaume : Ancien nom pour la cabine située à l'arrière abritant le poste de conduite d'un bateau halé.

Tillac : Pont d'un bateau ; par extension, plancher de la cale des péniches.

Timonerie : Structure servant à protéger le pilote et les organes de manoeuvre.

Tirant d'air : Hauteur maximale des superstructures ou des mâts d'un bateau, au-dessus de la ligne de flottaison.

Tirant d'eau (ou mouillage) : Hauteur de la partie immergée du bateau, qui varie en fonction de la charge transportée.

Trémater : Manoeuvre consistant à doubler un autre navire ; il est obligatoire de l'en avertir auparavant.

Vaigrage : Habillage intérieur des bordailles des zones habitées du bateau (le plus souvent en bois ou en vinyle).

Veule : Pont de la péniche (à l'avant et à côté des bollards arrière).

Vignette : Droit d'utilisation des voies navigables intérieures gérées par VNF ; son prix varie selon la période de navigation, la longueur et la largeur du bateau.

Virage (ou virement de bord) : Manoeuvre de demi-tour complet.

VNF (Voies Navigables de France) : Etablissement public créé en 1991, à caractère industriel et commercial sous tutelle du Ministère des Transports et du Tourisme. Il a pour pour mission la gestion, l’exploitation, la modernisation et le développement de 6700 km de rivières et canaux navigables de France.

Yacht (prononcé yak) : Nom donné aux bateaux de plaisance par les éclusiers, par opposition aux commerces.

Zone fluviomaritime : Section de fleuve, rivière ou canal située entre la limite d'inscription maritime et la mer. Les bateaux fluviaux y sont admis sous réserve de se soumettre, ainsi que leur équipage, à des prescriptions de police et de sécurité complémentaires.


Autres liens connexes
- Lexique de la marine à voile


[Amis du Canal de Givry] [Aventuriers du Web] [Ecologie au Féminin] [Ecologie Appliquée] [Esotérisme] [France Immo Express] [Immobilier Ecologique] [Santé & Ecologie] [Des Chevaux & des Hommes] [LEDs Distribution] [Voix des Amognes] [Mon Avis] [Musique Passion] [Nièvre Passion] [Ma sécurité] [Les Ferronniers] [E-nigmes] [Dark Dondish]

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.