Accueil

Traduire le site :

Innovations
La Plaisance EcologiqueConsommer moins de carburant
La Plaisance EcologiqueBulbe d'étrave
L'éco-navigationInitiatives Ecologiques
Comment caréner écolo son bateau de plaisanceCarénage Ecologique
Protection écologique des bateaux de plaisanceProtection Metagrip
La Plaisance EcologiqueVoiles & cerfs-volants tracteurs
La Navigation EcologiqueGestion électrique à bord
La Green PlaisanceBatteries marines
Plaisance Econo-logiqueEclairage à bord
Gestion du froid à bordGestion du Froid à bord
La Plaisance EcologiqueLa propulsion électrique
Une plaisance plus écologiqueBateaux promenade électriques

Préserver le milieu
La Plaisance EcologiqueGuide navigation éconologique
Cargos EcologiquesImpact fioul lourd
Le gasoil EcologiqueLe gasoil non routier (GNR)
Préservation du milieu aquatiqueDraguage et fauchage durables
La Plaisance EcologiqueGestion de l'eau à bord
Plaisance écoloTraitement des eaux noires
Plaisance éco-responsableGestion des eaux grises
Pratiquer une plaisance plus écologiqueGestion des déchets de bord
La Plaisance EcologiqueEcluses & environnement
La Plaisance EcologiqueL'Eutrophisation de l'eau
Une plaisance plus EcologiqueBonne pratique du Mouillage
Une plaisance plus EcologiqueCroisières maritimes écologiques
La Plaisance EcologiqueLe Grenelle de la mer
Le Pavillon BleuLe Pavillon Bleu
Manifeste pour une navigation plus eco responsableTourisme fluvial écologique
Promotion d'une plaisance plus écologiqueImpact CO² & NO² sur océans
La Plaisance EcologiqueMarées Noires

Trucs & astuces
Trucs de plaisanciersTrucs et astuces pour bateaux
Bateaux électriquesRemotorisation électrique
Antidérapants pour bateauxAntidérapant pour ponts
Entretien des bois d'un bateauEntretien et réfection bois
Peinture écologique des bateaux de plaisancePeintures marines
Double vitrage bateauxIsolation et double-vitrage
Acheter un bateau neuf ou d'occasion ?Acheter neuf ou d'occasion ?
Monter une voile sur un trawlerAdaptation voile sur vedette
Osmose des coquesOsmose des coques
Rouille des coquesDossier rouille
Electrolyse des coquesL'électrolyse des coques
Entretien du moteur bateauEntretien du moteur
Rendre son bateau autonome en eauAutonomie en eau
Passer sous pavillon belgePavillon belge
Le club des possesseurs de bateaux NicolsClub "Nicols"

Comprendre
Dictionnaire de la Plaisance écologiquePetit lexique de la batellerie
Lexique de la marine à voile écologiquePetit lexique de la marine
La Plaisance EcologiqueHélices et propulsion
La météo et les vents marinsVents & Météo marine
La Plaisance EcologiqueTout savoir sur la VHF
Code maritime des pavillonsCode des pavillons
Classement des bateaux de PlaisanceCatégories plaisance
Classement des bateaux de commerceClassement commerces
Comment participer à la gestion de son portGestion des ports
La sortie NMEA 183La sortie « NMEA 183 »
La Plaisance EcologiqueCalcul taxe passeport maritime
La Plaisance EcologiqueBibliographie
La Plaisance EcologiqueCanal du Nivernais
La perle des canaux de BourgogneCanal de Givry

Vivre
Comment bien choisir son assurance bateauAssurance Plaisance
Comment concilier plaisance et handicapPlaisance & handicap
Carnets de bord croisièreCarnets de croisière
Paroles et radios de Chants de marinsChants de marins
Comment passer les écluses en toute sécuritéPassage des écluses
Les camps nautiques pour jeunes à bord des Mandarines sur le Canal du NivernaisLes Bateaux-colo
Le rendez-vous bisannuel des vieux gréements à SèteEscale à Sète 2012
Produits d'entretien naturelsProduits d'entretien
Forums nautiques pour plaisanciersForums nautiques
Vivre à bord d'une pénichePéniches-Logements
Comment faire du pain à bord en croisièreFaire son pain à bord
Comment participer à la gestion de son port de résidentAssoces plaisance
Evénements PlaisanceAgenda Plaisance
Les coups de gueule des navigateursCoups de corne !
Scènes nautiques étonnantesScènes étonnantes

Services
Tarifs et conditions de la vignette plaisanceVignette 2013
La co-navigationLa co-navigation
Calcul d'itinéraire plaisance fluvialeCalcul d'itinéraires
Calcul des marées et des courantsCalendier marées
Entretien moteur de son bateauEntretien moteur
Comment bien hiverner son bateauHiverner son bateau
Trouver les coordonnées des marques nautiquesCoordonnées des marques
Jeu de simulation navigationShip Simulator
La Plaisance EcologiqueLiens
La Plaisance EcologiqueAgenda écologique
La Plaisance EcologiqueImmobilier écologique
La Plaisance EcologiqueContact

Page Facebook de Plaisance Ecologique

Nous aider ?

Chantier nautique alternatif du Centre



La gestion des déchets à bord

Pour ne plus voir ce genre de paysage...La plaisance génère des impacts écologiques non négligeables : construction des ports et des bateaux, rejets d'eaux usées et de déchets, matériaux polluants, démantèlement des navires hors d'usage...
La pollution des eaux tant intérieures que côtières finit immanquablement dans "la grande bleue" !
Elle peut être visible lorsqu'il s'agit de macro déchets occasionnés par le trafic maritime et la navigation de plaisance, ou - ce qui est pire - invisible...
Curieusement, le plaisancier qui quelquefois trie et se comporte de façon éco-responsable à terre (contraint et forcé par les nouvelles réglementations collectives), perd ses réflexes à bord de son bateau, si l'on se fie à ce que l'on trouve encore au fil de l'eau.
Faisons le point sur le sujet.



Les actes de négligence individuels sont à cet égard trop souvent considérés comme minimes face aux pollutions accidentelles massives (agriculture, accidents industriels, marées noires).


Qu'est-ce qu'un macro déchet ?
Ils se répartissent ainsi :
- plastiques, qui constituent l'essentiel (de 60 à 95 % selon les sites) des macro déchets ; iI s'agit principalement d’emballages (sachets plastiques, bouteilles...),
- contenants en verre (bouteilles, flacons),
- contenants en métal (canettes de boissons...),
- mais également, tissus, objets en cuir ou en caoutchouc...
Les déchets collectés tant en eaux intérieures qu'en mer ou sur le littoral ne sont pas tous déposés sur place.
- une mention spéciale pour les les mégots de cigarette (un seul mégot pollue 500 litres d’eau, la rendant impropre à la consommation).

Ils ont des provenances multiples :
Déchets au fil de l'eau... - abandon sur le littoral par des touristes irresponsables,
- rejets dans ports (eaux usées, huiles...),
- décharges sauvages,
- activités domestiques, agricoles et industrielles,
- navires de passage et de plaisance,
- résidus de matériel de pêche (filets et lignes...)
- origine naturelle (algues, bois...).


Une pollution durable
La biodégradabilité des déchets est beaucoup plus longue qu'on l'imagine ; voici quelques repères :
- un simple mouchoir en papier : 2 mois,
- un mégot de cigarette : 6 mois,
- l'huile de vidange : 5 à 10 ans,
- les canettes en aluminium : 100 ans,
- les sacs et bouteilles plastiques : 100 à 500 ans.


La migration des macro-déchets
Les macro déchets se concentrent aux écluses, aux embouchures des estuaires des fleuves et des rivières, le long des berges ou sur les littoraux.
Puis les fortes houles et les grandes marées les redistribuent sur les plages au gré des courants et des marées, les souillant chaque année un peu plus.

Mais ne croyez pas qu'ils entraînent seulement une pollution côtière.
En effet, une grande partie de ces déchets sont transportés par les courants marins et terminent leur dérive dans des zones où ils finissent par s'accumuler en constituant de véritables décharges sous-marines.
L'existence de ces zones d'accumulation en profondeur (jusqu'à 2000 m de fond), a pu être observée par des submersibles habités (Cyana et Nautile - campagnes CYATOX, OBSERVHAL, CYLICE / IFREMER).


Conséquences sur la faune et la flore
Les nuisances écologiques qui en résultent sont énormes, tant sur la flore et la faune maritimes que sur celles du littoral, allant jusqu'à modifier de façon importante les écosystèmes :
- les animaux marins sont victimes d'étouffement à cause de résidus de matériel de pêche (filets et lignes), ou d'ingestion d'emballages plastiques (qui peuvent être confondus avec des méduses notamment par les tortues marines), occasionnant la mort par occlusion intestinale.

- les déchets organiques en se décomposant aboutissent à une nuisance chimique et olfactive.

Ces pollutions s'ajoutent malheureusement aux rejets en aval des communes et des industries ainsi qu'à ceux issus du trafic maritime.


Changer le comportement des plaisanciers
Les éco-gestes pour rendre la plaisance plus éco-responsable sont donc plus que jamais à l'ordre du jour.
Les loueurs se mettent à sensibiliser leurs clients, et s'engagent également sur des chartes de bonnes pratiques.

Les surfeurs et les plongeurs, ont déjà créé des fondations et mis en place des chartes pour la sauvegarde du milieu aquatique comme Surfrider Foundation Europe, une association dont l’objectif est la défense, la sauvegarde et la mise en valeur des vagues, de l'océan et des plages, par l’éducation, la recherche et l’action locale. Forte de plus de 3 500 adhérents et 17 antennes locales, elle développe des programmes de travail en France, en Espagne et dans plusieurs pays d'Europe. A titre d’exemple, son opération de nettoyage des plages au début du printemps réunit chaque année plus de 150 initiatives dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique.

Des Pavillons noirs sont d'ailleurs attribués chaque année à des sites littoraux pollués.

L'eau n'est pas un cendrier !
Les plaisanciers fumeurs - et cela reste leur libre arbitre - ont trop tendance à jeter leurs mégots à l'eau, tant en navigation qu'à terre, sur les pontons.
Ils ont l'impression que leur geste est une forme de prudence, mais ne sont pas conscient de la pollution aquatique cumulée que cela finit par induire.

La gestion du tri sélectif des ordures
Consignes de tri le long du canal de Roanne. Au même titre que pour la marine marchande, le tri sélectif des déchets à bord, doit s'imposer à tous les plaisanciers...

Les navires génèrent de gros volumes de déchets pendant leur navigation : déchets de type « ménager », déchets de cuisine, eaux noires non traitées, eaux de cale contaminées et huiles usées.

Afin de prévenir le rejet en mer des déchets des navires, la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL) de l'Organisation maritime internationale (OMI) exige que les pays signataires acceptent de recevoir les déchets de tous les navires qui font escale dans leurs ports. Cette disposition permet de lutter efficacement contre la pollution marine.


L'aménagement des ports et des haltes fluvialesConsignes de tri le long du canal de Roanne.
Même si les bateaux qui font escale dans les ports français sont bien moins nombreux que ceux qui croisent au large de nos côtes, il reste encore beaucoup à faire pour que tous les ports français mènent des actions de promotion de leur installations de réception par les navires.
Tout devrait être organisé pour faciliter aux plaisanciers la dépose intelligente de leurs détritus, et éviter leur passage par-dessus bord.
Un équipage peut produire jusqu'à deux kilos de déchets par jour.
Gageons aussi qu'à la vue de ce collecteur tout plaisancier prendra conscience de la nécessité de ramener ses déchets à terre au lieu polluer le milieu marin.
Bien souvent une seule et même benne accueille les déchets à quai alors qu'un tri a pourtant été effectué à bord.
Toutefois on note de plus en plus d'aménagements spécifiques pour la collecte des eaux usées dans les principaux ports... un pas en avant donc mais on est encore loin d'une généralisation systématiques sur nos côtes...

Des poubelles flottantes pour les plaisanciers...
Consignes de tri le long du canal de Roanne. Certains ports commencent à s'équiper de conteneurs flottants (type bouées Obell) destinés à collecter les déchets ménagers des plaisanciers sur les mouillages forains, dans les chenaux ou aux entrées des ports.

Ces équipements sont prévus pour résister à des conditions météorologiques difficiles (vents de 150 km/h, courant de 4 nœuds et houle de 2 mètres), grâce à un système d'amarrage constitué d'une chaîne de 100 kg arrimée à un corps mort de 1,5 tonne.
Ces équipement permettent aux plaisanciers d'y déposer leurs détritus sans avoir à accoster au port, ce qui est l'idéal.


Transport des déchets par voie d'eau
Depuis le temps que les voies d'eaux servent au transport de toutes sortes de produits, le fait de les utiliser pour transporter des déchets n'est pas nouveau.
Ce qui l'est déjà plus, c'est l'instauration d'un dispositif de déchetterie fluviale au service des collectivités.
Des automoteurs affrétés par le groupe Sita à travers sa filiale "Sit'Alternatif" créée en 2007 spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets, assurent la collecte sur les quais grâce à des grues d'une portée de 16 m pour une charge maximum de 1,5 tonnes.
Leur capacité d'embarquement, avec ses 700 m3, n'est pas négligeable comparé à ce qu'un camion classique peut transporter.
Un d'eux, le "Sitafil" dessert le Syndicat Mixte des Hauts de Seine (SYELOM)pour le traitement de ses ordures ménagères vers le centre de tri de Gennevilliers.
Les produits chargés vont des gravats en passant par les encombrants, les déchets électriques, les déchets verts et les déchets dangereux.
En 2010, ce ne sont pas moins de 300 000 tonnes de déchets qui ont déjà profité de cette filière de collecte par voie d'eau.
Ce type d'évolution transférant du fret traditionnellement routier vers le transport fluvial s'inscrit complètement dans les objectifs du Grenelle de l'Environnement.
Une initiative à développer durablement.


Gestion des déchets sur les paquebots de croisière
le programme SQM environnement "Save the waves"
Protéger les océans et la diversité de la vie marine qu'ils abritent est à la fois une façon de vivre et une approche compatible avec les affaires, selon la Royal Caribbean International. D'où la création en 1992 de la fondation "Save the Waves" (Sauver les vagues), un véritable programme de protection de l'environnement maritime.

Le programme "Save the Waves" s'appuie sur 3 principes :
- la réduction de la création et de la production de déchets matériels,
- le recyclage à chaque fois que c'est possible,
- Ensure the proper disposal of any remaining waste.

La réduction des déchets
La base de la gestion des déchets est d'élaborer dans un premier temps les moyens de réduire en amont les sources de déchets matériels.
C'est ainsi que la Royal Caribbean International a pris des mesures significatives depuis plusieurs années pour reduire le volume des déchets à traiter sur leurs navires.
Des conventions ont été mises en place avec ses fournisseurs pour limiter les volumes des éléments consommables embarqués à bord, compte-tenu des conséquences en matière de déchets à traiter.
Par exemple tous les contenants en plastique ou assimilés utilisés à bord par les passagers (shampoing, bouteilles, assiettes ou couverts) ont été éliminés.
Enfin, la Royal Caribbean a imposé à l'équipage que rien ne se retrouve à être jeté par dessus bord.

Déchets spéciaux
Plusieurs déchets générés à bord des navires doivent être maniés avec précaution !
Ces déchets spéciaux sont : les peintures et vernis, les déchets médicaux, les liquides de nettoyage à sec, aérosols, recharge de butane et les batteries usagées...
Ils ne sont jamais mélangés avec les déchets courants ou les eaux grises ou noires.

Dispositifs de traitement des déchets courants
Des équipements adaptés et modernes ainsi que la stricte observance de ces règles permettent à la flotte de la Royal Caribbean de ne rejeter dans l'environnement aucun déchet solide.
Ces derniers sont stockés à bord jusqu'à leur incinération ou traités à terre dans les dispositifs adaptés.
Les déchets liquides sont relâchés en mer dans le respect des règles maritimes.
Les déchets alimentaires sont broyés et relâchés en mer à au moins 12 miles nautiques des côtes, c'est à dire au delà de la distance minimum imposée par les règles maritimes.

Formation à l'environnement à bord
Un officier environnemental est désigné à bord de chaque navire pour veiller à la bonne application de ce programme environnemental.
Ces officiers reçoivent une formation spéciale pour être capable de superviser et de vérifier tous les aspects environnementaux de la vie à bord (systèmes, procédures...) ainsi que la formation de l'équipage.
En plus, tous les membres d'équipage recoivent des instructions dans les premières heures à bord des navires de la compagnie pour les responsabiliser dans le respect du programme "Save the Waves"
A la fin de cette formation initiale, les nouveaux membres d'équipage doivent signer un contrat dans lequel ils s'engagent à protéger l'environnement.
On les entraîne aussi à expliquer le programme " Save the Waves" aux passagers.


Forum
Je n'ai jamais vu de ramassage organisé dans les mouillages payants ; probablement des économies d'échelle demandées par les gestionnaires portuaires ?
Henri (Bar du Port)

Réponse
Pour la collecte des déchets banaux, il existe des bouées poubelles accessibles au mouillage et qu'il faudrait généraliser, et c'est une première piste ; pour ceux qui n'en ont jamais croisées et qui se demandent à quoi cela ressemble : voir photo plus haut sur cette page.
D'autre part, en saison estivale, il existe des tournées de bateaux pour fournir aux plaisanciers au mouillage du pain, des croissants, de l'épicerie de dépannage...
Pourquoi ne pas envisager, qu'ils en profitent pour faire le collecte des déchets de bord, quitte à en être dédommagés par les collectivités gestionnaires ?
Ou alors, pourquoi ne pas exiger un service ayant cette fonction, à partir du moment où le mouillage est payant ; ici intervient l'action des instances sensées représenter les plaisanciers ; ne devraient-elles pas en effet être un peu plus présentes et actives à mettre en face de nos devoirs, des droits écoutés et respectés.


Autres liens connexes
- Charte des plaisanciers
- La gestion des déchets à bord
- Traitement des eaux noires
- Croisières écologiques


[Amis du Canal de Givry] [Aventuriers du Web] [Ecologie au Féminin] [Ecologie Appliquée] [Esotérisme] [France Immo Express] [Immobilier Ecologique] [Santé & Ecologie] [Des Chevaux & des Hommes] [LEDs Distribution] [Voix des Amognes] [Mon Avis] [Musique Passion] [Nièvre Passion] [Ma sécurité] [Les Ferronniers] [E-nigmes]

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.