Accueil

Traduire le site :

Innovations
La Plaisance EcologiqueConsommer moins de carburant
La Plaisance EcologiqueBulbe d'étrave
L'éco-navigationInitiatives Ecologiques
Comment caréner écolo son bateau de plaisanceCarénage Ecologique
Protection écologique des bateaux de plaisanceProtection Metagrip
La Plaisance EcologiqueVoiles & cerfs-volants tracteurs
La Navigation EcologiqueGestion électrique à bord
La Green PlaisanceBatteries marines
Plaisance Econo-logiqueEclairage à bord
Gestion du froid à bordGestion du Froid à bord
La Plaisance EcologiqueLa propulsion électrique
Une plaisance plus écologiqueBateaux promenade électriques

Préserver le milieu
La Plaisance EcologiqueGuide navigation éconologique
Cargos EcologiquesImpact fioul lourd
Le gasoil EcologiqueLe gasoil non routier (GNR)
Préservation du milieu aquatiqueDraguage et fauchage durables
La Plaisance EcologiqueGestion de l'eau à bord
Plaisance écoloTraitement des eaux noires
Plaisance éco-responsableGestion des eaux grises
Pratiquer une plaisance plus écologiqueGestion des déchets de bord
La Plaisance EcologiqueEcluses & environnement
La Plaisance EcologiqueL'Eutrophisation de l'eau
Une plaisance plus EcologiqueBonne pratique du Mouillage
Une plaisance plus EcologiqueCroisières maritimes écologiques
La Plaisance EcologiqueLe Grenelle de la mer
Le Pavillon BleuLe Pavillon Bleu
Manifeste pour une navigation plus eco responsableTourisme fluvial écologique
Promotion d'une plaisance plus écologiqueImpact CO² & NO² sur océans
La Plaisance EcologiqueMarées Noires

Trucs & astuces
Trucs de plaisanciersTrucs et astuces pour bateaux
Antidérapants pour bateauxAntidérapant pour ponts
Entretien des bois d'un bateauEntretien et réfection bois
Peinture écologique des bateaux de plaisancePeintures marines
Double vitrage bateauxIsolation et double-vitrage
Acheter un bateau neuf ou d'occasion ?Acheter neuf ou d'occasion ?
Monter une voile sur un trawlerAdaptation voile sur vedette
Osmose des coquesOsmose des coques
Rouille des coquesDossier rouille
Electrolyse des coquesL'électrolyse des coques
Entretien du moteur bateauEntretien du moteur
Rendre son bateau autonome en eauAutonomie en eau
Passer sous pavillon belgePavillon belge
Le club des possesseurs de bateaux NicolsClub "Nicols"

Comprendre
Dictionnaire de la Plaisance écologiquePetit lexique de la batellerie
Lexique de la marine à voile écologiquePetit lexique de la marine
La Plaisance EcologiqueHélices et propulsion
La météo et les vents marinsVents & Météo marine
La Plaisance EcologiqueTout savoir sur la VHF
Code maritime des pavillonsCode des pavillons
Classement des bateaux de PlaisanceCatégories plaisance
Classement des bateaux de commerceClassement commerces
Comment participer à la gestion de son portGestion des ports
La sortie NMEA 183La sortie « NMEA 183 »
La Plaisance EcologiqueCalcul taxe passeport maritime
La Plaisance EcologiqueBibliographie
La Plaisance EcologiqueCanal du Nivernais
La perle des canaux de BourgogneCanal de Givry

Vivre
Comment bien choisir son assurance bateauAssurance Plaisance
Comment concilier plaisance et handicapPlaisance & handicap
Carnets de bord croisièreCarnets de croisière
Paroles et radios de Chants de marinsChants de marins
Comment passer les écluses en toute sécuritéPassage des écluses
Les camps nautiques pour jeunes à bord des Mandarines sur le Canal du NivernaisLes Bateaux-colo
Le rendez-vous bisannuel des vieux gréements à SèteEscale à Sète 2012
Produits d'entretien naturelsProduits d'entretien
Forums nautiques pour plaisanciersForums nautiques
Vivre à bord d'une pénichePéniches-Logements
Comment faire du pain à bord en croisièreFaire son pain à bord
Comment participer à la gestion de son port de résidentAssoces plaisance
Evénements PlaisanceAgenda Plaisance
Les coups de gueule des navigateursCoups de corne !
Scènes nautiques étonnantesScènes étonnantes

Services
Tarifs et conditions de la vignette plaisanceVignette 2013
La co-navigationLa co-navigation
Calcul d'itinéraire plaisance fluvialeCalcul d'itinéraires
Calcul des marées et des courantsCalendier marées
Entretien moteur de son bateauEntretien moteur
Comment bien hiverner son bateauHiverner son bateau
Trouver les coordonnées des marques nautiquesCoordonnées des marques
Jeu de simulation navigationShip Simulator
La Plaisance EcologiqueLiens
La Plaisance EcologiqueAgenda écologique
La Plaisance EcologiqueImmobilier écologique
La Plaisance EcologiqueContact

Page Facebook de Plaisance Ecologique

Nous aider ?

Chantier nautique alternatif du Centre



ISOLATION des VITRAGES sur un BATEAU
(concerne surtout les embarcations possédant un vitrage important : trawler, vedette, fluviaux et habitables...)


Fenêtres avant avec et sans double-vitrage La majorité des bateaux circulant actuellement, construit dans les années 1970 où 1980, ont déjà un âge vénérable ; à cette époque, le double vitrage n’était pas d’actualité dans leur aménagement.
Conçus essentiellement pour des croisières estivales, l’accent était mis sur une luminosité et une visibilité maximum, ce qui explique des surfaces vitrées très importantes : une moyenne d’environ 0,65 m2 au mètre linéaire de coque, soit 7 m2 pour une vedette hollandaise de 11 m.



Idée conductrice
Le simple vitrage est un des matériaux les plus fuyards en terme de dissipation thermique, aussi bien en rayonnement entrant que sortant.
Fenêtres sans double-vitrage
Cela aboutit d’une part à des surchauffes estivales peu confortables, à cause de l’effet de serre inhérent à nos embarcations, et d’autre part à des besoins en chauffage en mi-saison, peu en rapport avec les volumes limités de nos habitacles.

Enfin, et ce n’est pas anodin tant en terme de santé que d’esthétique, la condensation intérieure retrouvée le matin sur les vitres et leur châssis, aboutit immanquablement à des moisissures sur le long terme.

La solution, largement utilisée dans les habitats terrestres consiste à installer des vitrages isolants tout en évitant les ponts thermiques ; elle est d’ailleurs maintenant systématiquement appliquée par les chantiers navals pour leurs constructions actuelles.

Faire changer ses châssis
Système de fixation des chassis Ceux qui se seront renseignés auprès des professionnels réalisant des châssis double vitrage sur mesure seront pénalisés par nos arrondis d’angle caractéristiques et les formes irrégulières de nos ouvertures, renonceront forcément à leur remplacement ; en effet chaque fenêtre lui sera facturée, selon les cas, entre 1000 et 1500 Euros par élément … ce qui peut occasionner une facture de l’ordre de 25 000 à 30 000 euros pour un 11 mètres.
Ce débours peut être qualifié de "peu raisonnable" lorsqu'il représente quelquefois la moitié du prix d’achat d'un bateau d'occasion.

Réaliser son double vitrage
Mais par bonheur, la plupart des châssis installés d’origine possèdent une gorge en aluminium d’environ 12 mm d’ouverture, dont les lèvres dépassent de la même hauteur : un support idéal pour installer un nouveau vitrage et son joint en façade intérieure.
Seuls les hublots ouvrants des cabines avant et arrière, le vasistas du roof et la vitre coulissante latérale ne peuvent être équipées de la sorte.

L’option du verre
Pour des raisons de sécurité, vous devrez choisir du verre de qualité "Sécurit" (verre qui part en mille morceaux lors d'un impact ou de contraintes trop importantes) ; attention ce verre est fabriqué sur mesure car il passe au four après découpe.
Pour notre part nous préfèrons le verre "Stadip" (verre feuilleté) car en cas de choc, la vitre reste en place car elle est tenue par la feuille plastique qui est prise en sandwich ; aujourd'hui il existe du Stadip comportant 3 feuilles (type vitre pare balle), vous pouvez vous faire découper vos vitres suivant votre gabarit chez tout bon miroitier bien achalandé.

L’option de l’Altuglas
La même démarche auprès d’un miroitier local région a permis d’acheter de l’Altuglas en 4 mm traité anti UV (ne pas prendre cette précaution vous vaudra de voir votre surface vitrée s’opacifier et devenir jaune…).

Le jointProfil du joint caoutchouc utilisé
Assez naturellement, nous nous sommes rapprochés d’un atelier de pose de pare-brises qui nous a fourni un échantillon de joint caoutchouc de bonne qualité à double lèvre déportée convenant parfaitement ; pour une commande plus importante, vous pouvez passer par le réseau Narbonne Accessoires, qui propose cette référence 40 % moins cher.

Combien ça coûte ?
Prix détail Altuglas au m2 : 69,40 € TTC
Prix détail joint au mètre linéaire : 10,10 € TTC
Ces tarifs sont évidemment négociables à la baisse selon les quantités commandées.
Soit environ 540 € d’Altuglas auxquels il faut ajouter 450 € de joints.
L’économie est impressionnante, puisque le débours est 25 fois moindre en le réalisant soi-même, avec ces éléments.
Si la réalisation du premier montage est souvent laborieuse, sa généralisation à l’ensemble du bateau vous fera assez rapidement devenir un expert de l’opération.


Pas-à-pas de la réalisation du double vitrage
Voici, pas à pas, les différentes étapes de cet équipement.

La préparation
Cela commence par l’achat du joint, qu’il convient d’installer en prévoyant un chevauchement d’1 ou 2 centimètres afin de ne pas se retrouver avec un bâillement lorsque le vitrage sera posé et qu’il aura pris sa place.

Mise en place du joint caoutchouc


réalisation d’un patron en papier
Attention aux formes non régulières des vitrages existants.
Réalisation du patron de découpe du double vitrage


modification pour ajustement des bords à l’intérieur du joint
La gorge ayant une profondeur de 10 mm, prévoir 7 mm tout autour pour le recouvrement ; cela laisse une marge de dilatation suffisante et facilite le montage.

Report du patron modifié sur la partie habitacle du film de protection de l’Altuglas
Report des mesures sur l'Altuglass


Découpe de l’Altuglas à la scie sauteuse
Découpage de l'altuglass à la scie sauteuse

Ajustement à la meuleuse
Il peut être nécessaire de lisser et ébarber la zone de découpe de l'Altuglass.

Présentation de contrôle
Avant la pose définitive, il n'est pas inutile de présenter le vitrage pour s'assurer de sa parfaite adaptation.

Décollement du film de protection intérieur
retrait du fim de protection de l'Altuglass

nettoyage de l’intérieur du profilé
Il semble évident de faire le montage alors que le taux d’humidité est le plus faible possible à l’intérieur de l’habitacle et après avoir soigneusement nettoyé l’intérieur du profilé aluminium, pour ne pas y enfermer saleté ou moisissures.

La mise en place
à la ficelle et à la graisse
Sur les conseils de notre carrossier, nous avons effectué un premier essai à la ficelle et à la graisse à pneu.
Ce procédé ne s'est pas révélé opérationel, (la ficelle n’était pas assez grosse et ressortait sans arrêt de la gorge), mais nous l'illustrons malgré tout, car peut-être se révèlera-t-il adapté avec une épaisseur de vitrage plus important (6 mm).

kit de carrossier pour changement de parebrise Graissage dela corde de carrossier

Plan "B"
Pour notre vitrage en 4 mm, et après quelques tâtonnements, la meilleure technique nous a semblée passer par l'usage d'une spatule en plastique pour ouvrir la lèvre sur l’Altuglass tout en le poussant régulièrement dans sa gorge.

Rappel
Réaliser le montage par temps très sec au risque d'enfermer dans la lame d'air de l'humidité qui se condensera immanquablement entre les vitrages (expérience vécue...).

Mise en place de l'altuglass


Le résultat
Pour pouvoir estimer de façon réaliste les gains en isolation thermique et en condensation, nous avons systématiquement équipé qu'un des 2 châssis situés symétriquement sur le même plan (même hauteur, même orientation) afin d'obtenir une comparaison fiable.

En température
En mi-saison (octobre et mars/ avril) avec chauffage électrique à bain d'huile pour ne pas générer de vapeur d'eau supplémentaire, les mesures réalisée en surface de vitrage avec un thermomètre électronique laser ont permis d'établir que le double vitrage installé permet de gagner 3° par rapport au vitrage témoin non équipé.

Double vitrage terminé

En condensation
Toujours dans les mêmes conditions, les vitrages simples ruisselaient de buée au petit matin alors que ceux équipés étaient exempt de condensation à l'intérieur (le point de rosée avait visiblement migré vers l'extérieur).
Seule la partie de châssis non recouverte par le joint caoutchouc était recouverte de gouttes de condensation.


Variante
Toujours sur la base du même joint, dont la lèvre la plus fine a été supprimée au cutter, Jean-Louis a préféré créé un double vitrage par compression sur son bateau le Baron de l'Ecluse (ex Blue Marlin).

Modification du joint à lèvres en joint de compression

Cette fois-ci, le vitrage additionnel est exactement dimensionné sur la taille du profilé, tandis que sa fixation est réalisée au moyen de vis à tôle tête cylindrique en inox.

Sachet de vis inox

L'Altuglass et le profilé en alu sont pré-percés avant leur fixation définitive.

Attention
Lors de la fixation, ne pas visser au delà de la largeur de la gorge, au risque de faire éclater le verre du vitrage existant (c'est du vécu...) ; prévoir des vis bien plus courtes est une précaution salutaire.

Détail montage avec joint par écrasement et vis inox

Résultat
- la performance d'isolation est la même.
- il n'y a plus du tout de condensation sur la partie plate du profilé intérieur du châssis, puisqu'il est recouvert.
- par contre, l'éventuel démontage est plus compliqué qu'avec la première technique présentée.

Isolation en vitrage sur joint compressé



Autres liens connexes
- Astuces techniques


[Amis du Canal de Givry] [Aventuriers du Web] [Ecologie au Féminin] [Ecologie Appliquée] [Esotérisme] [France Immo Express] [Immobilier Ecologique] [Santé & Ecologie] [Des Chevaux & des Hommes] [LEDs Distribution] [Voix des Amognes] [Mon Avis] [Musique Passion] [Nièvre Passion] [Ma sécurité] [Les Ferronniers] [E-nigmes] [Dark Dondish]

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.