Santé et ecologie : les polluants domestiques
Accueil l'eau L'alimentation L'air Les ondes Les poussières Matériaux
Les pollutions intérieures de l'habitat Pollutions intérieures
principaux polluants domestiques Polluant domestique
Risques des courants et champs magnétiques Pollutions électriques
Risques des téléphones portbles Téléphone portable
Les dangers d'un éclairage mal adapté Eclairage
Choisir une décoration non toxique Décoration
Comment choisir un ameublement sain Ameublement
produits d'entretien de la maison non toxiques Produits entretien
Les Cosmetiques non toxiques Produits beauté
Les aliments qui nous empoisonnent Alimentation
Conséquences des OGM dans notre alimentation OGM & santé
Ces médicaments qui nous rendent malades Médicaments
Comment pratiquer une cuisine non toxique La cuisine
La filière bio Les produits bio
insecticides naturels et bios Les insecticides
Chauffage pour un habitat sain Le chauffage
Une ventilation non toxique La ventilation
Construire un habitat sain Maisons écolos
Responsabilités des artisans du bâtiment Artisan Responsable
Les vêtements non toxiques les vêtements
Comment choisir les jouets de vos enfants Les jouets
Systéme d'alerte de la Communauté Européenne pour la consommation d'objets manufacturés Le RAPEX
Une question, un renseignement sur l'habitat sain Les Nanoparticules
Actualité habitat sain La géobiologie
Expertise habitat et vie sains Bibliographie
Annonces immmobilières écologiques Achat Immo Ecolo
Liens et partenaires en écologie et santé Liens


Nous sommes sur Facebook,
Alors rejoignez-nous et partagez...

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.

NETTOYAGE non TOXIQUE


Produits ménagers écologiques
De plus en plus de grandes surfaces proposent, en plus des rayons bio consacrés à la nourriture, des produits écologiques.
Ces produits ne sont d'ailleurs pas forcément plus cher que les autres :
- dégraissants,
- nettoyants vitres,
- nettoyants multi usages,
- nettoyants salle de bain,
- produits vaisselle, crémes récurrantes,
- produits lave main,
- produits lessive,
- produits lave vaisselle,
- insecticides domestiques.
Ils ont tous en commun de ne contenir ni phosphate, ni phtalate, ni esther de glycol. et d'être fabriqués avec des bases lavantes 100 % végétales, des parfums naturels et des emballages 100 % recyclables.
Même le papier toilette, en papier recyclé et sans additifs sont proposés aujourd'hui à la vente !

Où en sont les grandes surfaces
Confirmant cette tendance lourde, les distributeurs développent maintenant ces produits écolos souvent moins chers que les leaders « verts », en créant leur propre gamme sous leur marque.

Quelques-unes étaient en rayon depuis plusieurs années (Rainett et plus récemment L'Arbre Vert), mais dans un coin de linéaire, sans grand enthousiasme.
Les magasins spécialisés et bio récupéraient donc la clientèle en recherche de produits moins toxiques à des prix souvent bien supérieurs au produits de grandes surfaces.
Les choses ont donc évolué : mais chaque enseigne a sa propre politique :
- Leclerc fait une place de choix aux produits d'entretien écologiques, l'Arbre Vert est en tête de gondole.
- chez Carrefour, Casino, Super-U, on les trouve proposés, à côté de leurs concurrents.
- Intermarché ne semble pas encore avoir pris ce train-là !

De semaine en semaine, les gammes s'élargissent et les produits sont de plus en plus nombreux.

Nouveaux produits
Il existe des formulations de produits de nettoyage à base d'algues, ainsi que des déboucheurs de canalisations biologiques, des activateurs et engrais également à base d'algues et de vinasse de betteraves (tout à fait naturel).


Lavage du linge
Laver sain et économique
Les noix de lavage (sapindus mukorossi) sont connues depuis longtemps en Inde, au Pakistan et au Népal comme lessive végétale !
Elles offrent une véritable alternative à l'usage de produits polluants, car leur coquille contient de la saponine, au fort pouvoir de lavage.
En effet, le savonnier (arbre à savon pouvant atteindre 15 m) produit naturellement cette substance pour se protéger contre les insectes.
On récolte ses noix en septembre et octobre ; séchées puis coupées en deux et dénoyautées, elles libèrent leur saponine, qui entre en émulsion avec l'eau comme le ferait une lessive classique et présentent en plus l'avantage d'éviter l'usage complémentaire d'adoucissant et de respecter les couleurs…
Ces noix peuvent être utilisées en machine à laver.
Ce produit naturel est complètement compostables, ne provoque pas d'allergie et convient particulièrement au lavage du linge des enfants.


sac d'1 Kg de noix de lavage


Utilisation
Les noix sont vendues coupées en deux, sans leur noyau, le plus souvent en sac d'1 kilo.
Comme lessive
Placer entre 4 et 6 demi coques dans un petit sac en coton, mis dans le tambour de la machine au milieu du linge.
A noter que cette dose est réutilisable entre 2 et 3 fois si le cycle est à moins de 40°, une seule fois au dessus de 60°, car plus la température est élevée, plus la saponine se libère !
Si votre eau est très dure, il faut doubler la dose.
Dans le cas d'un linge très sale, utiliser en complément un sel détachant de type percarbonate de sodium, ou imbiber les taches avec votre lessive liquide habituelle.
[astuce : pour parfumer son linge, on peut ajouter sur le sac quelques gouttes de l'huile essentielle de votre choix.]


Détail des coques de noix de lavage


Comme shampooing
En faisant bouillir les noix dans l'eau, on obtient une décoction, non allergique pouvant servir de shampooing, de savon liquide ou de nettoyant ménager naturel.

Comme insecticide
Une fois vos coques utilisées en machine, vous pouvez leur offrir un second usage en les faisant bouillir. La décoction obtenue est un insecticide complètement naturel !
(photo coques).

Economies
Un kilo de coques de noix de lavage permet d'assurer la majorité des lessives d'une famille de 5 personnes pendant un an pour environ 17 €, ce qui représente une économie équivalente d'au moins 60 %.
En cherchant un peu, on peut même trouver le kilo de noix de lavage importé du Népal à partir de 11 €, jusqu'à 8,50 € le kilo par 10 kilos !

En bonus : l'économie sur les adoucissants, et sur l'insecticide produit gratuitement !

Disponible sur Internet et dans les magasins bio.



Les microfibres pour un nettoyage écologiqueLe ménage avec les microfibres
Apparues dans les années 1980, elles peuvent être artificielles ou synthétiques (polyester, polyamide, acrylique...).
A l'origine, ces fibres étaient destinés aux vêtements de sport et de montagne pour améliorer leur résistance à la lumière et à l'humidité.
Mais grâce à ses caractéristiques, ce nouveau type de textiles permet également le dépoussiérage et le nettoyage de toutes les surfaces.
Il s'agit d'une fibre textile très fine puisque 10 km de microfilaments qui la constituent pèsent 1 g au maximum ((1 g/ 10 km)), ce qui correspond à un diamètre inférieur à 9 micromètres.
L'unité de mesure qui la caractérise (ou titre) est le Décitex (dTex).
1 dTex = 1g / 10 000 m de fil.
Il existe aussi des super-microfibres dont le titre est inférieur à 0,4 décitex ainsi que des ultra-microfibres dont le titre est inférieur à 0,1 décitex.


Composition
Les microfibres sont constituées de :
- polyester (Pet)
Il n'absorbe pas d'eau. La microfibre polyester absorbe par capillarité la quantité suffisante de solution (sans surplus) et la dépose de façon homogène sur la surface nettoyée : la surface sèche rapidement.
Le polyester absorbe le gras par nature et évite toute redéposition.
C'est également la matière la plus résistante aux produits chimiques.
- polyamide (Py)
Le polyamide absorbe le gras et retient l'eau.
Plus la part de microfibre polyamide est importante plus la surface est nette et sans traces.
Une forte proportion de polyamide permet un nettoyage impeccable des surfaces vitrées, même à l'eau uniquement.
La durée de vie d'une microfibre est d'environ 2 ans

Principe
Par frottement à sec, les microfibres se chargent positivement (+) et attirent naturellement la poussière organique chargée négativement (-) ; le résultat est que les particules sont alors retenues dans le réseau capillaire.

Intérêt pour la santé
- les détergents ne pollueront plus votre intérieur,
- moins de poussières en suspension dans l'air de votre logement,
- vous limiterez le taux d'humidité produit par un lavage classique.

Usage
Domestique ou en collectivités (hôpitaux, centres de soin, maisons de retraite ...) pour le nettoyage des sols, et de toutes surfaces : vitres, mobilier, cuisine, salles de bain, bureautique, voiture ...
Il existe plusieurs types de tissages adaptés à chaque usage ; un code couleur permet de choisir le modèle le mieux adapté à chaque pièces de la maison.
- Pour la cuisine par exemple, les microfibres jaunes absorbent particulièrement bien le gras,
- Pour la vaisselle, les microfibres bleus...

Comparatif
Le nettoyage traditionnel
Nettoyage à sec : vous déplacez la poussière avec le balai ou le chiffon mais vous n'en ramassez qu'une partie.
Nettoyage humide : vous utilisez des fibres qui vont mouiller la surface en déposant une pellicule d'eau qui sèche sur place et laissse des traces.

Le nettoyage avec les microfibres
Nettoyage à sec : la force électro-statique des microfibres attire et emprisonne la poussière ; elle n'est plus déplacée, mais fixée ; puis sa redéposition est retardée...
Nettoyage humide : les microfibres humidifient très légèrement seulement la surface à laver (sans aucun produit d'entretien chimique) pour aider à décoller la saleté (y compris le gras), celle-ci est ensuite absorbée. La surface est sèche très rapidement après le nettoyage.

Nettoyage des fenêtres
- Mouiller la lingette microfibres et essorer-la très fortement,
- Plier-la en 4,
- commencer par un essuyage en "S" de la vitre et finir par les 4 côtés en longeant les montants.

Comment choisir ses microfibres
C'est le grammage au mètre carré (g/ m2) qui permet entre autre de déterminer la qualité d'une chiffonnette en microfibre.

Comment nettoyer ses lingettes microfibres
- à la main
Mettre la microfibre dans l'eau chaude, la savonner avec un savon naturel pour décoller le gras et les taches ; puis bien rincer.
- en machine
Laver entre 40° et 90° en suivant les indications de lavage indiquées sur chaque produit) en ayant pris la précaution de mettre la microfibre dans un filet, pour qu'elle ne capte pas pendant le lavage les peluches du reste du linge.
Autrement il y a un risque de redéposition (notamment sur les vitres et les meubles.
Attention ! Ne pas mettre dans l'eau de lavage d'adoucissant, de chlore ou de Javel.
Une fois lavée, la microfibre ne se repasse pas.


Liens utiles
- le site : Entretenir sa maison
- le guide : l'Eco-Attitude au féminin (aux éditions Eyrolles).
Eco-nettoyage au féminin





Sujets abordés : Santé & écologie, habitat sain, polluants domestiques, pollutions intérieures, toxicité de l'eau, toxicité des aliments, toxicité des matériaux, toxicité des produits d'entretien, toxicité des cosmétiques, Rapex, risques liés aux nanoparticules, dangers présentés par les solvants, pourquoi votre décoration peut être toxique, meubles toxiques, informations sur la géobiologie, courants et champs electromagnétiques, risques des hyperfréquences, patch téléphones portables, boucliers électromagnétiques, ondes dangereuses, les COV, les COP, allergènes domestiques, pollutions du bruit.

Les POLLUANTS DOMESTIQUES et leurs CONSEQUENCES sur la SANTE...