Santé et ecologie : les polluants domestiques
Accueil l'eau L'alimentation L'air Les ondes Les poussières Matériaux
Les pollutions intérieures de l'habitat Pollutions intérieures
principaux polluants domestiques Polluant domestique
Risques des courants et champs magnétiques Pollutions électriques
Risques des téléphones portbles Téléphone portable
Les dangers d'un éclairage mal adapté Eclairage
Choisir une décoration non toxique Décoration
Comment choisir un ameublement sain Ameublement
produits d'entretien de la maison non toxiques Produits entretien
Les Cosmetiques non toxiques Produits beauté
Les aliments qui nous empoisonnent Alimentation
Conséquences des OGM dans notre alimentation OGM & santé
Ces médicaments qui nous rendent malades Médicaments
Comment pratiquer une cuisine non toxique La cuisine
La filière bio Les produits bio
insecticides naturels et bios Les insecticides
Chauffage pour un habitat sain Le chauffage
Une ventilation non toxique La ventilation
Construire un habitat sain Maisons écolos
Responsabilités des artisans du bâtiment Artisan Responsable
Les vêtements non toxiques les vêtements
Comment choisir les jouets de vos enfants Les jouets
Systéme d'alerte de la Communauté Européenne pour la consommation d'objets manufacturés Le RAPEX
Une question, un renseignement sur l'habitat sain Les Nanoparticules
Actualité habitat sain La géobiologie
Expertise habitat et vie sains Bibliographie
Annonces immmobilières écologiques Achat Immo Ecolo
Liens et partenaires en écologie et santé Liens


Nous sommes sur Facebook,
Alors rejoignez-nous et partagez...

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.

CHOISIR son CHAUFFAGE


Tout chauffage combine dans des proportions différentes les 3 modes basiques de diffusion de la chaleur : rayonnement, conduction, convection.
Pour en connaître plus sur les différents modes de chauffage, se reporter à l’ouvrage : « Chauffage, isolation, ventilation écologiques… » dans la même collection.

En théorie, c’est le chauffage par rayonnement (le plus proche de celui produit par le soleil) qui semblerait le plus bénéfique à l’être humain.

Première remarque : puisque chacun de nous génère environ 100 W/ h sous forme de chaleur, une construction bioclimatique ou passive bien conçue, devrait permettre de se passer de chauffage ; aujourd’hui, cela reste cependant l’exception.

effets du rayonnement sur l’épiderme
Tandis que le froid, gêne la bonne irrigation de la peau en hiver en rétrécissant les vaisseaux sanguins de l'épiderme pour réduire les pertes calorifiques, le rayonnement chaud donne un teint vif en favorisant cette irrigation, entraîne une normalisation de la tension artérielle, augmente les échanges organiques et la métabolisation des nutriments tout en éliminant les toxines.
effets de la convection
Ce mode de chauffage très répandu sous la forme de convecteurs électriques divers, plus ou moins sophistiqués, aboutit à :
- un assèchement de la peau,
- un brassage des volumes d’air avec ses particules en suspension,
- un assèchement des muqueuses nasales et bronchiques pouvant déclencher des rhumes chroniques...


Le chauffage au bois
La combustion du bois libèrent plus d’une centaine de composés toxiques, sous forme de gaz ou de micropoussières : monoxyde de carbone, composés organiques volatils, hydrocarbures aromatiques polycycliques, oxydes d’azote…
On croit à tort ne pas avoir à subir cette pollution, puisqu’elle est évacuée à l’extérieur.
Mais dans le cas d’effets conjugués d’une météo non favorable (manque de vent, brouillard ou anticyclone, et sous l’action du soleil) toutes ces particules vont réagir chimiquement entre elles et constituer un smog toxique qui retournera dans les logements…

A noter
Les bois humides et de récupération polluent plus que du bois de chauffage sec ; le label « NF Bois de chauffage », apporte une garantie à cet égard.

effets sur la santé
La particularité de plus de 95 % des particules produites par la combustion du bois est de pénétrer profondément dans les poumons à cause de leur faible diamètre.
Parmi les substances émises, certaines sont reconnues cancérigènes, et d'autres vont provoquer diverses pathologies allant de l'irritation des yeux et des voies respiratoires, jusqu’à l'aggravation de l'état des personnes les plus sensibles à ce type de pollution : très jeunes enfants, personnes âgées ainsi que celles qui souffrent d'asthme, d'emphysème ou de problèmes cardiaques.

risques d’incendie
Les systèmes à foyer ouvert impliquent une surveillance continue, puisqu’à tout moment une braise peut sauter hors de la cheminée et déclencher un incendie.
Les foyers fermés, limitent ce risque mais le bris accidentel de la vitre ou un feu de cheminée se déclarant pendant la nuit à l’insu des occupants, risque d’avoir des conséquences funestes.
Un détecteur de fumée, valant environ 15 €, vous réveillera avec un son strident en vous prévenant d’émanations de fumée anormale.
Il est maintenant obligatoire dans tout logement mis en location !


les gaz combustibles
La combustion est une réaction chimique d’oxydation d’un combustible par un comburant. Cette réaction nécessite une source d’énergie.


Groupe

nom

formule

LIE en %

LES en %

densité

Hydrocarbures saturé

méthane
éthane
propane
butane

CH4
C2H6
C3H8
C4H10

5
3,1
2,1
1,86

15
12,45
10,1
8,41

0,6
1
1,6
2,1

Hydrogène

hydrogène

H2

4

74,2

0,07

Oléfines

éthylène
propylène
butadiène
butylène
amylène

C2H4
C3H6
C4H6
C4H8
C5H10

2,75
2
2
1,98
1,65

28,6
11,1
11,5
9,65
7,7

1
1,5
1,9
1,9
2,4

Aromatiques

benzène
toluène
styrène

C6H6
C7H8
C8H8

1,35
1,27
1,1

6,75
6,75
6,1

2,8
3,1
3,6

Oxydes

de carbone
d'éthylène
de propylène

CO
C2H4O
C3H6O

12,5
3
2

74,2
80
22

1
1,5
2

Composés divers

ammoniac
térébenthine
gasoil
essence
essences spéciales
kérosène
white spirit

NH3
C10H16

15,5
0,8
6
1,4
1
0,7
1,5

26,2

13,5
7,5
6,5
5
6,5

0,6
4,7

3 à 4


4,5



La combustion des gaz domestiques courants (ville, propane, butane) produit de l’humidité et des hydrocarbures aromatiques polycycliques.
Cause de trop nombreux décès chaque année, toute combustion incomplète (le plus souvent par manque d’oxygène), dégage du monoxyde de carbone.
Des capteurs avec alarme existent et vous sauveront peut-être la vie en cas d’augmentation dangereuse du taux de ce gaz mortel dans l’air de votre logement.
Outre une hotte aspirante installée au dessus du plan de cuisson, il est important de prévoir (et de ne jamais boucher quand il fait froid) les prises d’air basses et hautes de votre cuisine.


le fioul
Le fioul domestique de chauffage est forcément stocké hors des pièces d’habitation, puis brûlé en circuit fermé ; les pollutions générées, si elles sont bien réelles, sont évacuées entièrement à l’extérieur.
Ce combustible n’est donc pas considéré comme un polluant intérieur des logements.
Son stockage dans un local technique, un sous-sol ou un garage attenant aux pièces de vie, risque cependant de polluer, par migration des vapeurs, le reste de la maison.

Attention : tous ces modes de chauffage demande un entretien régulier et le ramonage annuel des conduits d’évacuation, faute de quoi, non seulement vous ne serez pas couvert par les assurances, mais vous vous exposez à des intoxications au monoxyde de carbone pouvant être mortelles.


chauffages à l'alcool (méthano, bio-éthanol)
Il se vend chaque année un peu plus de ces chauffages à alcool, au méthanol ou au bio-éthanol !
Présentés comme étant sans danger, économiques et écologiques, ils sont mêmes de plus en plus tendance.
Mais qu'en est-il vraiment ?

Couleur et odeur
Lorsqu'il brûle, la flamme produite par l'alcool est bleue ; c'est pourquoi plusieurs fabriquants lui ajoute un "dénaturant", pour obtenir une couleur jaune qui ressortira mieux esthétiquement dans une cheminée.
Par ailleurs, lors de sa combustion, l'éthanol dégage forcément une légère odeur d'alcool ; les mêmes fabricants ont donc mis au point de nouveaux combustibles aromatisés à l'essence de pin, par exemple, pour masquer cette odeur.

Utilisation
Depuis quelques temps, on l'utilise comme combustible de chauffages d'appoint et très récemment, pour alimenter des chauffages mobiles ou même des cheminées mobiles.
Il existe aussi des blocs de combustion à l'éthanol pour foyer de cheminée, permettant de transformer sa cheminée classique en cheminée à l'Eco-Ethanol.

Mais il s'agit de faire la distinction entre :
1) Les appareils fixes (type bloc de combustion) installés dans une cheminée existante, par exemple.
2) Les appareils mobiles ou qui ne sont pas raccordés à une évacuation.

Cheminée au bio éthanol


Les appareils mobiles ou non raccordés à une évacuation normalisée

Combustion de l'éthanol
La combustion complète de l'éthanol correspond à son oxydation par le dioxygène de l'air :
éthanol + oxygène => dioxyde de carbone + eau
selon la formule :
C2H6O + 3O2 = 3H2O + 2CO²
Restent malgré tout les résidus de combustion des "dénaturants" et "aromatisants" évoqués plus haut !

Mais voici ce qui se passe en cas de combustion incomplète (manque d'oxygène disponible en quantité suffisante) :
éthanol + oxygène => monoxyde de carbone + eau + particules noires de carbone.
Selon la formule :
C2H6O + 2O2 = 2CO + 3H2O

Rappelons à ce stade de la démonstration que le monoxyde de carbone est un gaz toxique incolore et inodore qui bloque les échanges de dioxygène avec l'hémoglobine du sang (en se fixant dessus sans pouvoir être libéré) au niveau des poumons.


Dangers pour la santé
Ils sont de 3 types :
- augmentation de l'humidité dans le logement,
- augmentation du taux de CO² de l'air du logement (en même temps que la diminution du taux d'oxygène),
- production de monoxyde de carbone (mortel) et de particules de carbone (polluantes) en cas de combustion incomplète (taux d'oxygène dans l'air insuffisant).

Etonnement
Comment les pouvoirs publics, qui obligent à des normes très strictes l'installation de n'importe quel système de chauffage peuvent laisser n'importe qui s'équiper d'un chauffage à alcool, disponible dans n'importe quelle grande surface ?
Les centaines de victimes françaises chaque année dues au monoxyde de carbone, ne sont-elles pas suffisantes ?
Cela est-il compatible avec les campagnes de pub contre le monoxyde de carbone ?

Conclusion
Le chauffage au bio-éthanol est loin d'être aussi écologique qu'on le présente actuellement.
La qualité de l'air intérieur des habitations en souffre, et peut même aboutir au décés des occupants, en cas de logements calfeutrés...
Les seuls modèles ne présentant aucun danger, sont ceux raccordés à un conduit d'évacuation ou les modèles réservés à un usage extérieur.

Pour en savoir plus :

.Comment obtenir un habitat sain et sans allergènes !
Aux Editions Eyrolles - 280 pages - 9 €


Forum
Suite à votre article sur le chauffage au bioéthanol, je me pose la question suivante : à la place de bioéthanol est-il possible d'utiliser de l'alcool à 90° + quelques gouttes d'huile essentielle de pin ?
Je précise que je ne possède pas ce moyen de chauffage.

Danièle

Réponse
Bien évidemment, l'adjonction d'huiles essentielles à de l'alcool est chimiquement compatible puisque l'alcool est l'un de leurs solvants !
Il n'en demeure pas moins que la combustion de ce mélange donnera les mêmes résidus principaux (eau + CO² ou CO selon le cas) ainsi que des COV et suies spécifiques à votre ajout d'huile essentielle (pour faire simple, la pinène est un hydrocarbure alicyclique).

J'aimerais savoir si le fait d'avoir des panneaux solaires thermiques pour eau chaude sur le toit peut avoir des effets sur la santé, migraine, douleur névralgique, etc ?
Myriam W.

Réponse
Il ne s'agit que de plomberie pour la partie d'un chauffe eau solaire (CESI) installée sur le toit ; il n'y a donc aucune raison pour que ce type d'installation crée plus de nuisance sur la santé que vos radiateurs à eau.






Sujets abordés : Santé & écologie, habitat sain, polluants domestiques, pollutions intérieures, toxicité de l'eau, toxicité des aliments, toxicité des matériaux, toxicité des produits d'entretien, toxicité des cosmétiques, Rapex, risques liés aux nanoparticules, dangers présentés par les solvants, pourquoi votre décoration peut être toxique, meubles toxiques, informations sur la géobiologie, courants et champs electromagnétiques, risques des hyperfréquences, patch téléphones portables, boucliers électromagnétiques, ondes dangereuses, les COV, les COP, allergènes domestiques, pollutions du bruit.

Les POLLUANTS DOMESTIQUES et leurs CONSEQUENCES sur la SANTE...