L'Ecologie et les femmes
Accueil Maternité Enfance Hygiéne Beauté Consommation Maison
L'ecologie féminine Hygiéne au quotidien
Une hygiéne intime respectueuse de son corps et de l'environnement Hygiéne intime
L'écologie féminine Soins & Beauté
L'écologie féminine J'attends un petit...
L'ecologie féminine Mon bébé
L'écologie féminine Il a grandi !
L'eco-consommation Jeux et jouets
L'ecologie féminine Faire les courses
L'ecologie féminine Nourrir sa famille
L'écologie au féminin Santé au Naturel
L'ecologie féminine Vêtements & Mode
L'écologie féminine Entretenir le linge
L'ecologie féminine Equiper & décorer
L'ecologie féminine Entretenir sa maison
L'ecologie féminine L'esprit récup
Bancs essai ecologie féminine Tests de produits
L'ecologie au féminin Les transports
L'ecologie féminine Mon jardin
Labels écologiques Labels écologiques
L'ecologie féminine Actualités Conso
L'ecologie féminine Contact
Publications sur l'ecologie féminine Bibliographie
L'écologie féminine et la presse Les Médias en parlent
L'ecologie féminine Immobilier Ecologique
L'écologie féminine Liens
L'ecologie féminine Agenda écologique
L'écologie féminine Agenda Vide-greniers

Traduire le site :

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.

L'ESPRIT "RECUP et RECYCLAGE"



Avoir l'esprit récup et recyclage est un autre moyen de maîtriser sa consommation. En ces temps de vie quotidienne de plus en plus difficile c'est un mode de fonctionnement qui devient très utile.


1 - Trop de déchets !

Mieux trier pour moins de déchets... Vous l'avez constaté, nos poubelles gonflent de façon phénoménale.

Réclamez le tri ! Faites le tri !

En 2008, sur les 353 kg de déchets annuels que produit en moyenne chaque français, trop peu (environ 40 kg) étaient recyclés.
C'est donc que le tri n'est pas fait, pas organisé ni réalisé correctement.

A vous de trier, à la maison, au travail, en vacances... mais aussi d'intervenir auprès de vos élus pour l'organisation de cette collecte afin qu'elle progresse et se diversifie.

Payer une taxe, qui quoi que vous fassiez - tri ou pas, compostage ou non - est la même pour tous, est profondément injuste !

L'idéal serait d'arriver partout à un système ou chacun paierait pour les déchets rejetés et pris en charge par la collectivité.
Il existe déjà depuis plusieurs années en Alsace, où il fait ses preuves.

En octobre 2009, le Ministère de l'Ecologie et l'ADEME ont lancé une nouvelle campagne sur la réduction des déchets afin de nous inciter à consommer autrement, le but étant de réduire, sur 5 ans, d'environ 5 kg par an et par habitant, le poids de nos déchets ménagers.
Dans une étude « chariot » l'ADEME relève d'ailleurs qu'un consommateur éco-responsable produirait environ 47 kg  de moins de déchets par an sur ses courses face au consommateur lamba, et ferait ainsi une économie d'au moins 400 € par an.»


2 - Composter individuellement ou collectivement

Les déchets verts
On ne devrait plus en trouver dans nos poubelles !
Ces restes de table, épluchures de légumes, marc de café, fleurs fanées contiennent énormément d'eau, se décomposent relativement aisément et s'ils sont correctement traités donnent au bout d'une petite année un très bon compost utilisable pour les plantes d'intérieur, sur les balcons, au potager ou dans le jardin, les espaces verts de votre résidence, de votre quartier...

Vous avez un jardin ?
Le compostage ne pose pas de problème. Il vous suffira de lui réserver un petit coin et de suivre les différentes étapes.

Compost de jardin
Compost installé tout simplement dans un coin de jardin.


Vous vivez en appartement ?
Equipez-vous d'un lombricomposteur. Cette installation vous permet de faire digérer vos déchets par des vers qui produiront ensuite un compost en quelques mois, sans odeur de "poubelle".

Lombricomposteur d'intérieur
Lombricomposteur d'intérieur


Enfin, si vous ne voulez ou ne pouvez pas le faire vous même, votre commune a peut-être mis en place cette collecte. Si cela n'est pas le cas, réclamez-la auprès des élus.

Il existe aussi des expériences de compostage regroupé dans des résidences, groupes d'immeubles et autres qui permettent de limiter ce problème des déchets verts de façon autonome.

Attention !
Ne brûlez jamais vos déchets dans un coin du jardin, ni vu ni connu ! Ils polluent gravement l'air environnant.


3 - Réfléchissez avant de jeter !

Quelle drôle d'époque !
Dans un pays pourtant en crise économique, nos poubelles n'ont jamais été aussi pleines d'objets encore utilisables.

Bien sûr, vous ne pouvez tout garder et cela tout au long de la vie !
Une seule maison ni suffirait pas !
Selon votre tempérament et vos besoins : Donnez, Echangez ou Vendez


Donner quoi, et à qui ?

- Le linge de maison, vêtements, maroquinerie, sacs, chaussures...
peut être donné à des associations à vocation sociale.
Cela alimentera un vestiaire d'urgence, des ventes de vêtements d'occasion pour celles qui aiment les "fripes ».
Les surplus vont parfois dans des foyers, des maisons maternelles, des services hospitaliers ou sont envoyés vers des pays en voie de développement.
Même les textiles abîmés peuvent être réutilisés en chiffons industriels ou devenir un isolant écologique !

- Les meubles, l'électroménager, les objets de décoration...
feront le bonheur des associations comme "Emmaüs" ou "Le Secours Populaire" qui les revendent pour alimenter leur budget.

- Les livres, les jouets, les jeux, le matériel scolaire... également.

Selon l'organisation et les besoins des associations présentes dans votre commune, les collectes peuvent varier. Renseignez-vous.

- Le matériel para médical (matériel spécialisé : lit, fauteuil, canne...)
coûte cher et peut resservir ; les professionnels de santé sont souvent les mieux placés pour vous indiquer à quelle organisation le donner.

- Les lunettes : peuvent être remises en état pour fournir à des populations défavorisées la possibilité d'y voir clair. Les services d'ophtalmologie de vos établissements de santé, certains dispensaires, des opticiens vous renseigneront.

- Ne jetez pas non plus les médicaments
mêmes s'ils ne sont plus redistribués, leur collecte humanitaire a pris fin en janvier 2008, ils sont très polluants et doivent être éliminés correctement.
Par contre les vieilles radios devenues inutiles, contiennent du nitrate d'argent. Elles sont donc collectées par des associations qui les revendent à un laboratoire qui récupère ce produit et le valorise.

... Sans oublier
Les bouchons en liège, ceux en plastique, les cartouches d'encres, les CD, les DVD usagés...
Les initiatives sont souvent personnelles, isolées puis essaiment tranquillement jusqu'à devenir une petite filière de recyclage.


Le troc et l'échange
Si vous préférez, ce que vous possédez et qui ne vous sert plus peut faire l'objet d'un échange, d'un troc.
Pas d'argent engagé, un simple échange : c'est ainsi que l'on voit s'organiser des soirées troc dans lesquelles des étudiantes, par exemple, viennent avec des vêtements et repartent avec d'autres !
Mais cela fonctionne aussi avec des groupes de parents pour les jouets, les vêtements d'enfants ou le matériel de bébé.


La revente : "Tous à la brocante !"
Les brocantes pour prolonger la vie des objets Chaque printemps s'ouvre la saison des brocantes qui se multiplient entre avril et octobre.
Villes et villages, associations, centres sociaux, comités d’entreprises, de quartiers, des fêtes, tout le monde organise sa brocante.
Cette croissance exponentielle nuit un peu à l’offre mais peu importe, l’idée est bien d’ouvrir placards, armoires, boîtes et cartons pour en faire sortir tous objets qui ne servent plus afin de leur trouver un nouvel utilisateur.

Mais si cette idée de jouer à la marchande ne vous amuse pas, celle d’aller flâner à la recherche de trouvailles vous plaira peut-être plus.
Tous les publics s’y mêlent :
Les vide-greniers sont une occasion d'offrir une nouvelle vie aux objets - des brocanteurs professionnels, très matinaux, reconnaissables à leurs loupes et lampes torches dès le coffre de la voiture ouvert et l’installation des stands ; ils cherchent l’objet de valeur qu’ils revendront en faisant un joli bénéfice, mais là c’est un métier.
- les amateurs de jolis objets, plutôt anciens.
- et surtout, madame et monsieur « tout le monde », avec les enfants souvent, qui espèrent toujours rentrer avec moins de bazar mais finissent invariablement par acheter deux ou trois « affaires » au passage !
Le tout, dans une joyeuse ambiance de kermesse, à laquelle se joignent selon la taille de l’évènement, quelques artisans, parfois des manèges, mais presque toujours à manger et à boire pour alimenter les caisses de la structure organisatrice.

Il s'agit d'un des loisirs préférés des Français, paraît-il, mais pour beaucoup, un mode de consommation :
- écologique : faire le choix de l’occasion « économise » toujours des objets neufs.
- économique : le coût de la vie grimpant, avoir recours à ce système permet de dégager un peu de budget pour d’autres postes.
Si vous n’êtes pas une habituée, tentez l’aventure.
Vous y trouverez une grande partie de ce qui peut vous être utile au quotidien : des vêtements en pagaille, jouets, jeux et matériel, pour les enfants ; mais aussi livres, CD, DVD, déco, vaisselle, électroménager, outillage maison ou jardin, plantes, bijoux, équipements de sport, vêtements, chaussures, accessoires… Quasiment tout.

Quelques conseils pour vous y mettre :
* vous achetez :
- marchandez, mais gentiment, c’est un jeu.
- comme au marché, les fins de brocantes sont propices à la baisse des prix, plutôt que de remballer.
- choisissez une brocante suffisamment grande mais pas gigantesque, sinon vous ne verrez rien et en sortirez « saoulée» et vaccinée.
- allez-y sans chercher quelque chose de précis, sinon la déception est assurée.
- achetez en décalé (chaussures de ski en été, planche à voile en hiver…), quand l’occasion se présente, si cela fait partie de vos besoins, vous ferez de cette manière, les meilleures affaires.

* vous vendez :
- entrez dans le jeu de la négociation, faites des propositions, discutez…
- vous pensez avoir quelques objets qui auraient une petite valeur, renseignez-vous au préalable sur un site de ventes d’occasion ; vous aurez ainsi une idée assez juste du bon prix auquel ils peuvent partir.
Mes dernières trouvailles : une yaourtière (3 €), des pots en verre pour mes cosmétiques (quelques centimes), des chaussures d’été neuves (3 €), des vêtements toujours (2,3,4 €), un épilateur Philips Satinelle parfait état (1 €), un lot de bobines de fil à coudre…
A vous de jouer.

Et rendez-vous sur cette page pour annoncer, gratuitement bien sûr, ou trouver une brocante dans votre région.

Vous pouvez également vendre des objets sans bouger de chez vous par l'intermédiaire de sites Internet. Le système fonctionne désormais très bien, il faut simplement prendre la précaution de bien choisir le site.


Notre fidèle jardinier... une lumière !La transformation
Un exemple de recyclage côté jardin
Notre "jardinier", fait de tubes et de vieux outils agraires récupérés.
A la fois décoratif et servant de point lumineux pour le jardin.

L'Upcycling, un autre mot pour recycler
Il s'agit de créer des produits recyclés de meilleure qualité d'usage que les matériaux récupérés. Ainsi, dans ce terme, l'idée de créer de nouveaux objets en augmentant la qualité du produit par opposition à la façon dont on recyclait il y a 20 ans. A la fin des années 1990, on compressait, emboutissait, pour empiler dans un coin, brûler ou enfouir ce qui nous gênait, anéantissant ainsi toute possibilité de vraie valorisation...
Aujourd’hui, de plus en plus, on « déconstruit » pour réutiliser au maximum chaque élément d’un produit manufacturé hors d’usage.
Le bénéfice est pour tous : moins de déchets, de matières premières, d’énergie, de pollution et une source d’inspiration sans fin pour les artistes, les créateurs mais aussi les citoyens responsables qui voient dans cette tendance une voie de réemploi de leurs vieux objets, un style de déco ou une façon de créer son propre look.
Et comme pour tout phénomène émergent, même si ce n’est pas une nouveauté 2011, les prix de ces produits sont souvent élevés.
Vous trouverez beaucoup d’objets « upcyclés » dans la déco de la maison, les accessoires de mode ( sacs en bâche pvc ou en voile de bateaux, portefeuilles en ceintures de sécurité recyclées…)
Pour le quotidien et faire des économies, osez vous-même ce type de recyclage souvent terriblement original !


4 - Le circuit de recyclage du Relais

Le circuit de collecte et de revalorisations des vêtements du Relais Vêtements, chaussures, linge de maison, petite maroquinerie, tout ce qui ne vous va plus, n'est plus utilisé... stagne dans vos placards et vous savez pertinemment que vous ne vous en servirez plus.
Alors pourquoi ne pas le « re-valoriser » ?

Savez-vous que 11 kg de textiles par habitant seraient encore jetés chaque année d’après "Le Relais" qui organise cette collecte.
Agir autrement est pourtant simple : il vous suffit de déposer en sacs (50 litres maximum), bien fermés, du linge de maison ou des vêtements propres et secs, chaussures, maroquinerie dans l’un des 13 000 conteneurs du "Relais en France".

Que deviennent vos dons ?
S’il subsiste 10 % de déchets, 90 % sont valorisés :
- 6 % (seulement serai-je tentée de dire) repartent vers les boutiques pour être revendus,
- 49 % à l’export (en Afrique) pour alimenter des friperies locales…
- 10 % deviendront des chiffons industriels,
- 25 % serviront à la fabrication des matières premières, comme l’isolant Métisse utilisé dans le bâtiment.
(Source : chiffres du Relais)

Vous participerez ainsi, outre à la protection de votre environnement en évitant de jeter, à l’insertion de personnes en difficulté par la création d’emplois durables dans cette filière.

Et lorsque vous aurez rempli, plus ou moins régulièrement, vos sacs et déposé vos dons dans un conteneur du Relais, l’étape suivante pourrait être de réfléchir à la façon de changer vos comportements d’achats, notamment de vêtements et d’accessoires. Tout est fait, vous le sentez bien, pour nous inciter à dépenser : l’époque n’est plus à une collection printemps-été, puis automne-hiver mais de multiples sorties intermédiaires et diverses pour créer l’intérêt, l’envie puis l’achat. Si les enfants, les jeunes et les hommes sont des cibles, il faut bien reconnaître que les femmes sont le "cercle rouge" du cœur de cible ! Nous avons de ce fait un vrai rôle à jouer.

Réfléchissez à cette partie importante de vos dépenses, limitez vos achats vestimentaires mais surtout, changez vos circuits ; votre budget "Habillement" s’en trouvera terriblement allégé. Ainsi, pour boucler la boucle et être cohérente jusqu’au bout, tentez une visite aux boutiques « Ding Fring », les friperies solidaires du Relais. Il en existe aujourd’hui plus d’une soixantaine en France. Les dons après avoir été triés, les alimentent très régulièrement ; elles foisonnent de marchandises à petits prix, pour toute la famille et toutes les tailles. Elles ont même leurs promos régulières et leur période de soldes !

Vous serez sans doute, étonnée des trouvailles que vous y ferez. Si vous y goûtez, vous pourriez bien oublier plus d’une de vos habituelles enseignes de vêtements.


5 - Le recyclage des matelas

Une filière pour limiter encore et toujours le gaspillage des ressources.
Le temps des vieux matelas "balancés" en décharges, ou pire dans un coin de campagne isolé, enfouis ou incinérés, serait-il derrière nous ?
Désormais depuis juillet 2012, dans le cadre de la REP "Responsabilité Élargie du Producteur", fabricants et distributeurs de ces produits sont également responsables de leur fin de vie. Une énorme tâche au regard des millions de sommiers et matelas acheminés en centres d’enfouissement.
Déconstruire proprement pour revaloriser les matériaux (métal, bois, coton, feutre, latex, mousse…) dont 90 % seraient récupérables, c’est tout l’enjeu de ce métier. Les matières premières recyclées et traitées sont revendues aux industriels de l’automobile, du bâtiment, finissent en bois de chauffe ou repartent dans la filière pour l’élaboration de nouveaux matelas et sommiers. L’objectif des professionnels : atteindre 5 % de non recyclable.
RECYC-MATELAS implantée depuis plusieurs années au Canada, a donné naissance à une branche européenne en 2010. Cette entreprise a inauguré son deuxième site en France, en Vendée ; une « famille » promise à un agrandissement certain, à en croire les responsables qui prévoient l’installation d’autres unités.
En Ardèche, l’usine ECOVAL, ancienne usine de production des matelas Simmons, a opéré un virage industriel et recycle aujourd’hui matelas et meubles usagés.
Pour nous consommateurs, qu’est-ce que cela change ? Comme toujours une contribution à cet effort nous est demandée depuis mars dernier au moyen d’une éco-taxe facturée sur chaque produit neuf acheté. Nous aimerions donc que les nouveaux matelas neufs soient fabriqués avec un pourcentage non négligeable de matières premières recyclées. Ce faisant, ils seraient moins « lourds » pour l’environnement et plus économiques à produire.
Et pourquoi pas moins cher à l’achat ?


6 - Les logos du recyclage

- L'anneau ou le triangle de Möbius
C'est le symbole du recyclage le plus utilisé !
Il vous indique que le produit ou l'emballage est recyclable... si la filière existe... et si le tri est correctement réalisé.
Logo anneau de Möbius

Ce même triangle avec un pourcentage à l'intérieur signifiera que le produit ou son emballage est constitué du dit pourcentage de matériau recyclé.

Triangle de Möbius avec pourcentage
* ne pas confondre avec le triangle fléché muni d'un chiffre à l'intérieur qui permet l'identification du plastique.

- Le cercle fléché
Il aura la même signification que le précédent, avec un pourcentage.
Logo cercle avec pourcentage

- Sigles d'identification des plastiques
Vous trouverez ce sigle sous les bouteilles d'eau, boites alimentaires ou de congélation, biberons... mais aussi sur les sacs de congélation, sacs de supermarchés...
Logos d'identification des plastiques

Attention
Le logo n'est pas indispensable au produit pour être recyclé.
Il faut que la filière soit en place et le tri bien effectué.

- logos de recyclage du verre
Logo recyclage du verre Logo recyclage du verre

- logo de recyclage de l'aluminium
Logo recyclage de l'aluminium

- logo de recyclage de l'acier
Logo recyclage de l'aluminium


- recyclage des bouchons de liège
Logo de recyclage des bouchons de liège
Le chêne-liège (Quercus Suber) est un arbre vraiment étonnant : son écorce, le liège, se régénère après la première récolte vers ses 25 ans, et ainsi tous les neuf ans, pendant 150 ans. Autant dire que c’est une matière précieuse même si elle est renouvelable !
Chaque année, trois milliards de bouchons sont fabriqués, simplement pour la France, à partir de ce liège, 100% naturel et recyclable. Le jeter à la poubelle, l’incinérer ou l’enfouir avec d’autres déchets est un vrai gâchis.
Son recyclage permet de limiter la production, et de lui donner une seconde vie sous la forme de matériaux d'isolation, revêtement de sols, objets de déco, semelles de chaussures, pièces pour l'industrie aérospatiale et automobile...
Selon les régions, la collecte est mise en place par des associations diverses, souvent au bénéfice de la recherche contre le cancer, par exemple, ou à but humanitaire. Ils peuvent être aussi directement remis aux professionnels du Liège et ainsi participer à la plantation de chênes-lièges dans les Pyrénées Orientales.
Par exemple, en 2011, plus de 40 000 bouchons ont été collectés en Champagne, en moins de trois mois.


7 - Les labels du papier recyclé

- le logo Apur :
Logo

C'est le logo créé par l'Association des Producteurs et Utilisateurs de papiers-cartons Recyclés (APUR), pour certifier la filière des papiers issus du recyclage, mais il en existe d'autres :

- Papier recyclé français
Logo Papier Recyclé


- le label FSC Recycled
Label FSC

Label arrivé en Europe en provenance du Canada, il vous garantit que le produit est issu non pas du recyclage du papier mais de déchets industriels de bois.


- Carton recyclé "Revipac"

Logo Carton Recyclé
Revipac a créé ce logo pour souligner le caractère recyclable de ses cartons ondulés recyclable.

- Carton recyclé "Resy"
Logo recyclage cartons Resy

Il offre une garantie de recyclage pour les cartons... uniquement en Allemagne !
Vous le rencontrerez de temps en temps en France, si vous commandez notamment sur les sites bio.

- Imprimvert
Logo Imprimevert
"Imprimer, c'est laisser une trace, une empreinte sur une surface, pas sur l'environnement..."
Tel est le nouveau slogan des imprimeurs propres !
Au même titre que les autres professions, les imprimeurs et graphistes sont en train de s'organiser pour participer activement à la préservation de notre environnement.

Quelques-uns se sont même regroupés sous un label "IMPRIM'VERT" (créé en partenariat avec les chambres de métiers et de l'artisanat, les chambres de commerce et d'industrie, la fédération de l'imprimerie et de la comunication graphique) en intégrant des critères environnementaux dans leur cahier des charges, et celui de leurs fournisseurs et sous traitants répondant ainsi à la demande de plus en plus active de leur clientèle de choisir des entreprises proposant un mieux disant écologique.
La marque "Imprim'Vert" est maintenant reconnue au niveau national.

- Recylum
Logo Recylum

Recylum est un éco organisme chargé en France du recyclage des lampes usagées (fluocompactes, tubes fluorescents, lampes à leds...) depuis fin 2006. Aujourd'hui, la filière est en place et vous trouverez des points de collecte dans vos commerces habituels.

- Cyclamed
Logo Cyclamed

Cyclamed est une association française issue du monde pharmaceutique qui collecte les médicaments non utilisés pour être éliminés, aujourd'hui ils sont incinérés. Le volet humanitaire de cette collecte qui ne fonctionnait pas correctement a été abandonné en décembre 2008.







Sujets abordes : Ecologie feminine, eco-attitude au feminin, consommation ecologique, consommation durable, courses ecologiques, nesting, faire soi-meme ses produits, do-it-yourself, recettes produits d entretien et cosmetiques, femmes consom-actrices, maternit ecologique, habitat sain, polluants domestiques, pollutions interieures de l'habitat, toxicite de l'eau, toxicite des aliments, toxicite des materiaux, toxicite des produits d'entretien, toxicite des cosmetiques, produits de beaute bio, vetements ecologiques, recyclage et reemploi, dangers solvants, les CMEI, logos et labels cologiques, dcoration toxique, meubles toxiques, les COV, les COP, allergenes domestiques, bancs d essai des produits ecologiques quotidiens...

Les MILLE et UNE MANIERES pour les FEMMES de CONSOMMER ECOLOGIQUE et SAIN...