L'Ecologie et les femmes
Accueil Maternité Enfance Hygiéne Beauté Consommation Maison
L'ecologie féminine Hygiéne au quotidien
Une hygiéne intime respectueuse de son corps et de l'environnement Hygiéne intime
L'écologie féminine Soins & Beauté
L'écologie féminine J'attends un petit...
L'ecologie féminine Mon bébé
L'écologie féminine Il a grandi !
L'eco-consommation Jeux et jouets
L'ecologie féminine Faire les courses
L'ecologie féminine Nourrir sa famille
L'écologie au féminin Santé au Naturel
L'ecologie féminine Vêtements & Mode
L'écologie féminine Entretenir le linge
L'ecologie féminine Equiper & décorer
L'ecologie féminine Entretenir sa maison
L'ecologie féminine L'esprit récup
Bancs essai ecologie féminine Tests de produits
L'ecologie au féminin Les transports
L'ecologie féminine Mon jardin
Labels écologiques Labels écologiques
L'ecologie féminine Actualités Conso
L'ecologie féminine Contact
Publications sur l'ecologie féminine Bibliographie
L'écologie féminine et la presse Les Médias en parlent
L'ecologie féminine Immobilier Ecologique
L'écologie féminine Liens
L'ecologie féminine Agenda écologique
L'écologie féminine Agenda Vide-greniers

Traduire le site :

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.

L'HYGIENE au QUOTIDIEN !


L'incontournable toilette quotidienne est déjà l'occasion d'appliquer quelques principes et de perdre de mauvaises habitudes !


1 - L'eauL'Hygiène et la Beauté au Naturel

Dès le matin attention à l'eau : une douche rapide, fermez les robinets pendant les savonnages et brossages divers et vous attaquerez une journée propre, mais économe en eau !


2 - Le savon

Une génération entière (voire deux) ne sait plus se laver sans un flacon de gel douche !
Pourtant le savon est plus écologique et économique.
A la maison, adoptez les gros savons, version 250 g, pour la douche, les plus petits, pour les lavabos, ou les déplacements.
Autre avantage du savon, plus de contenant à jeter.
Si vous ne pouvez vous en passer, ne gardez le flacon de gel douche que pour vos déplacements, le sport... Mais là aussi vous pouvez emporter votre savon dans une boite à savon.

Quel savon choisir ?
Savon d'Alep en bloc - Le savon d'Alep
C'est le père de tous nos savons !
Il est réalisé traditionnellement depuis l'antiquité à Alep en Syrie. Fait d'huile d'olive, de baies de laurier, d'eau et de soude ou de cendre de salicorne, ce gros cube est encore signé en arabe de l'artisan qui l'a fabriqué.
Choisissez-le sans autre additif.
Il est intéressant aussi pour les peaux acnéiques, les peaux à problèmes, en savon à barbe...
S'il est parfois trop desséchant, il vaut mieux se tourner vers un autre de ses héritiers !


Savon de Marseille - le savon de Marseille
Il ne s'agit pas d'une marque déposée mais plutôt d'une recette de fabrication.
Le savon de Marseille est fabriqué depuis le XII ème siècle dans le sud de la France avec l'huile d'olive locale. Aujourd'hui, vous pouvez trouver du savon artisanal souvent sous la forme d'un gros cube gravé d'un pourcentage « 72 % d'huile ».
Il peut s'agir d'huile d'olive ou d'arachide, d'huile de coprah et de palme.
Dans sa fabrication artisanale ce savon est totalement biodégradable.
Hélas, sous cette appellation vous trouverez de nombreux produits, avec parfois beaucoup d'additifs.
Choisissez le plus naturel possible.

- A votre disposition également, tout un choix de savon bio ou naturel, labellisés ou pas, débarrassés de toutes les substances indésirables que les fabricants ont pris l'habitude d'y ajouté depuis de nombreuses années.


3 - Les shampooings

Les shampooings classiques contiennent des nombreuses substances à éviter.
Il est désormais possible de pratiquer autrement en utilisant des shampoings qui les ont bannies. C'est le cas des shampooings bio.
Même les grandes surfaces commencent à en mettre en rayon. Ils sont souvent plus chers mais quelques marques disponibles en magasins bio ou sur internet les proposent en flaconnage d'un litre ce qui réduit beaucoup la facture et accessoirement les déchets.

Les shampoings naturels shampoings antipellicullaire Eubiona Shampoing écologique shampoings antipellicullaire naturels


Et les shampoings solides ?
(Ou shampoings en barre)
Mes shampoings en barre ou solide faits maison Ils sont apparus sur le marché depuis quelques années particulièrement dans les circuits de distribution bio. Ils se présentent comme un savon de forme variable que l’on frotte sur les cheveux mouillés pour le faire mousser, vous lavez ensuite vos cheveux comme avec n’importe quel autre shampoing.
Ils se composent généralement d’un ou plusieurs tensio-actifs doux, d’huiles ou de beurres végétaux, d’eau ou d’hydrolats, d’huiles essentielles et parfois d’actifs divers (argiles, poudres des fleurs ou de fruits…)
Ils sont intéressants à plusieurs niveaux :
* écologiques : plus de flaconnage, le produit simplement.
* économiques : ils durent longtemps, sont concentrés. Alors que votre habituel shampoing liquide est composé en majorité d’eau, ceux-ci en contiennent très peu. Ils offrent les mêmes avantages que le savon par rapport au gel douche.
* souvent labellisés, leurs ingrédients sont plus respectueux de votre santé et de l'environnement.
Depuis la fin des années 2000, les ingrédients de base sont facilement disponibles en France ; ainsi les adeptes de la cosmétique maison peuvent même se le concocter "Home Made".
Vous aurez sans doute compris que c’est ce que je fais, et j’en suis fan ; j'ai toujours un, deux ou trois shampoings solides qui sèchent tranquillement dans un panier.

Ma recette de déodorant naturelRecette de mon shampooing solide

Précaution d’usage : la manipulation de tensioactifs (*) requiert le port de lunettes, d’un masque et de gants pendant toute la préparation.

Temps de préparation
Faire ses shampoings en barre ou solide 30 à 40 minutes.

Ingrédients recette base
- 78 % de tensioactifs,
- 10 % d’huiles ou beurres,
- 10 % d’eau,
- Jusqu’à 2 % d’huiles essentielles.

Exemple pour un shampooing de 100 g
- Un moule réservé à cet usage,
- 39 g de SCS (Sodium Coco Sulfate),
- 39 g de SCI (Sodium Cocoil Isethionate),
- 10 ml d’eau,
- 4 g de beurre de mangue,
- 6 g d’huile coco,
- 70 gouttes d’huiles essentielles dont 40 de pamplemousse et 30 de citron.

Préparation
Mélanger les tensioactifs, l’eau, l’huile et le beurre à la cuillère.
Mettre à fondre au bain-marie en écrasant avec le dos de la cuillère.
La fonte va prendre une vingtaine de minutes pour obtenir une pâte homogène dans laquelle les tensioactifs ne seront pas dissous mais amalgamés. Dans le produit fini, vous apercevrez sans doute des vermicelles de SCS sans que cela pose un problème.

Ne jamais mettre le récipient directement sur la flamme, les tensioactifs brûleraient.
Hors du feu ajouter les huiles essentielles (et autres ajouts éventuels : poudres, actifs…).
Puis remplir un moule préalablement huilé. Tasser et laisser refroidir. Une dizaine de minutes au congélateur permettront un démoulage plus facile.
Votre shampooing doit alors sécher quelques jours avant d’être utilisé.

Adaptation
Cette recette peut être adaptée et modifiée selon vos goûts et la nature de vos cheveux avec des huiles (pépins de raisins, olive, jojoba, ricin…) ou des beurres (karité, cacao pour les plus courants) différents.
Si vous souhaitez faire d’autres ajouts, vous pouvez baisser jusqu’à 70 % par exemple le pourcentage de tensioactifs, en compensant par une proportion équivalente d’autres ingrédients.

Quelques possibilités :
- argiles, hennés, poudres colorantes (urucum, curcuma, micas, ocres ou oxydes…), traitantes (pivoine, ortie…), actifs cosmétiques.
- les huiles essentielles peuvent être choisies pour leurs propriétés sur la fibre capillaire ou leur parfum. Ou vous pouvez opter pour des extraits aromatiques naturels.

Coût
Un shampooing de 100 g vous permet au moins 70 lavages, soit si vous faites un shampooing tous les deux jours… quatre mois au moins de shampooings pour un budget de 2,50 € environ dans mon exemple.
Depuis maintenant quelques années (2007/2008), nous avons en France, des sites Internet de qualité, qui proposent toutes les matières premières nécessaires à la réalisation de ce type de recettes et quelques boutiques dans les grandes villes.


(*) Zoom sur les tensioactif
Le SCS est un tensioactif détergent issu de l’huile de coco ; il est la base des shampooings solides du commerce, également.
Son pouvoir détergent est fort et peut, de ce fait, être (trop) décapant et irritant.
A ne pas confondre avec les cousins : Sodium Lauryl Sulfate et Amonium Lauryl Sulfate, beaucoup plus discutables même si nous les retrouvons dans la formulation de produits bio labellisés. Si vous êtes intolérant à ceux-ci, il y a des chances que le SCS ne vous convienne pas.
Le SCI est de même issu de l’huile de coco. Plus doux et bien toléré par la peau, il adoucit la formule, tout en gardant l’efficacité ; c’est la raison pour laquelle je l’ai adopté.

Votre question :
"Les recettes de shampooings solides sont nombreuses ; mais j'hésite un peu, les tensioactifs me font peur. Pensez-vous que cela ne risque rien pour ma santé ?"
C.G
Réponse de l'animatrice écologie féminineJ'ai hésité longtemps avant de partager cette recette en expliquant pourquoi en message privé aux lectrices qui me posaient la question. En effet, les tensioactifs ne sont pas des produits anodins. Ils doivent être manipulés impérativement avec précaution pendant toute la réalisation de la préparation (masque, gants, lunettes). Ceux choisis sont parmi les plus doux, les mieux tolérés (et utilisés en cosmétique bio). Dans l'utilisation, comme avec n'importe quel autre cosmétique, une réaction peut exister mais reste toujours imprévisible.
Enfin, en proposant ce type de recettes, je m'écarte un peu de la pratique de la cosmétique maison faite à partir d’éléments basiques et sans souci que j’affectionne.
Mais ces limites posées, le produit obtenu est vraiment intéressant, économique et pour le moins, à tester. Je vous engage d'ailleurs à commencer par un shampooing solide du commerce (magasin bio) pour évaluer si le concept vous plaît avant de concocter le vôtre.


Coques de noix de lavage Quelques alternatives possibles :
- le ghassoul
une argile minérale du Maroc qui permet de se laver les cheveux sans les agresser. Vous pouvez réaliser ce shampooing maison très simplement.

- la décoction de noix de lavage :
donne une base lavante très douce pour le cuir chevelu.


4 - Les après-shampooing
Moins vous décaperez vos cheveux, moins ils se défendront en séchant sur les longueurs et en regraissant rapidement au niveau du cuir chevelu. Ils seront plus facile à coiffer après le shampooing. Pourtant des cheveux longs peuvent avoir besoin d'aide pour faciliter le coiffage.
Les après shampoing bio existent aussi, surtout disponible pour l'instant sur Internet ou en magasins bio.
A noter qu'après un shampoing avec du ghassoul, les cheveux sont soyeux et se démêlent sans aucune difficulté.


Laque coiffante écologique 5 - Les soins coiffants
Vous trouverez laques, spray, mousse et gels coiffants en version bio mais horriblement chers au point de se demander si c'est bien utile de « laquer » ou « gélifier » ses cheveux, même en bio.


6 - Les dentifrices

Notre dentifrice quotidien n'échappe pas à la règle de l'industrialisation des produits de soin.
Il a été renforcé de détergents, d'anti-microbiens, et autres substances pas toujours recommandables. Les dentifrices bio existent et ne sont pas toujours plus chers que votre dentifrice habituel. Ils ont aussi l'intérêt de nous proposer d'autres compositions que l'incontournable menthe sauvage.
Des possibilités alternatives existent :
- l'eau salée, peu agréable mais très efficace
- le citron, pour blanchir les dents
- le bicarbonate de soude, à ne pas utiliser tous les jours car il est trop abrasif
- la poudre de prêle sur brosse sèche...
- mais aussi, tout simplement, de l'argile blanche sur votre brosse humide : sans goût, une sensation farineuse à laquelle on s'habitue, laisse les dents... "nickel" !

Et pourquoi ne pas tester le bâton de souak, utilisé depuis toujours en Afrique, en Inde, au Moyen Orient pour nettoyer et blanchir vos dents ?

Dentifrice bio    Dentifrice en poudre bio
Dentifrice bio & Dentifrice en poudre

Enfin, si vous vous sentez l'âme d'une « aventurière », savez-vous que vous pouvez réaliser vous-même votre dentifrice à partir de peu d'éléments ?
Quel meilleur moyen d'avoir la possibilité de choisir votre parfum !

Ma recette de déodorant naturelRecette de ma pâte dentifrice

Temps de préparation
Quelques minutes,


Ingrédients
- 30 g d’argile blanche ultra fine (ou verte),
- 15 g de carbonate de calcium,
- 30 ml d’eau préalablement bouillie,
- 4 ml de glycérine végétale,
- 1 pointe de poudre de stevia (facultative),
- 20 gouttes d’extrait aromatique de mûres,
- 30 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (conservateur).
Ces ingrédients sont disponibles en magasins bio pour argile, stévia et certaines huiles essentielles ; tout le reste sur les sites de vente d’ingrédients cosmétiques.

Préparation
- Mélanger ensemble les poudres : argile, carbonate de calcium et stevia,
- Y ajouter l’eau puis la glycérine ; bien mélanger,
- Terminer par l’extrait aromatique et le conservateur (EPP),
- Transférer dans un petit pot en verre.

Utilisation
Cette pâte toute simple, ne contient aucun additif problématique. Elle laisse les dents très douces, et son goût est à nul autre pareil !
La stevia lui confère un très léger goût sucré qui aide à la salivation, mais n’a rien d’obligatoire.
Faites-vous plaisir sur les extraits aromatiques (naturels ou bio) ou les huiles essentielles qui personnaliseront votre dentifrice. Abricot, pamplemousse, clémentine, mangue… tout est possible.
Attention cependant au citron, qui peut réveiller les dents sensibles.

Coût
Je vous laisse juge :
0,67 € les 80 ml, soit 0,80 € les 100 ml.
Et vous, combien vous coûte votre tube de dentifrice de 75 à 100 ml ?


7 - Les déodorants

Transpirer est un processus naturel qu'il ne faut pas « bloquer » comme nous le propose une grande partie des déodorants classiques avec les « anti-transpirants ». Il nous faut juste lutter contre les odeurs dégagées par la dégradation des bactéries évacuées par le phénomène de la transpiration et qui se retrouvent à la surface de la peau. Pour ce faire, utilisez des déodorants bio, plus doux, sans substances toxiques.
Quelques grandes surfaces en proposent, les magasins bio et l'Internet plus encore.

Pierre d'AlunLes alternatives
- le Bicarbonate de soude
Une pincée de poudre sous chaque aisselle légèrement humide après la toilette.
économique et sans aucune toxicité, cette solution est très efficace.

- la Pierre d'Alun
Elle fait son grand retour aujourd'hui. Après avoir fait partie de la trousse de toilette de nos grands parents, des hommes surtout, puisqu'elle servait d'après rasage, la voilà référencée dans les linéaires de nos magasins.

Comme déodorant elle est efficace, économique et écologique : chaque jour après la toilette, passez votre pierre d'alun humidifiée sous chaque aisselle, et le tour est joué. Séchez la bien après usage, vous la garderez ainsi plusieurs années.

Dans le commerce vous la trouverez de deux origines :

- la pierre naturelle
Issue de sols volcaniques (Italie, Grèce, Guadeloupe), de carrières où cette roche émerge (Allemagne : région de Saxe, Egypte, République Tchèque en Bohème) ou de mines d'alunites en Syrie, pour ses principales provenances.
Cette pierre brute peut être taillée, polie pour plus de praticité ou en l'état, d'un blanc translucide et inodore.
Elle est libellée "Potassium Alun" ou "Alun de Potassium".

- la pierre synthétique
Sous-produit de l'industrie chimique lourde, elle est réalisée à partir de sel d'amonium synthétique, d'où son nom "Amonium Alun" ou "Alun d'Amonium".
Son aspect est souvent plus opaque.

Bien sûr, optez pour la pierre naturelle.

Pourtant, l'offre est compliquée à décrypter :

Banc d'essai des produits écologiques de CarlaJe reste encore surprise de mes trouvailles sur ce sujet de la Pierre d'Alun :

Dans trois surfaces visitées, tout petit exemple de choix, en ce début mars 2010 :


Parapharmacie de Leclerc :
- Amonium Alun (donc synthétique), labellisé BDIH (!) (voir page label), made in Thaïlande, sous la marque Deoroche, 9 € les 120 g.

Leclerc
(le magasin dans le hall duquel se trouve la para précitée)
- Potassium Alun (naturel, donc), sans label ni origine, sous la marque Dermophil : 5,71 € les 120 g.

Magasin bio (dans la même zone)
- Potassium Alun, sans label, origine ni marque : 10,90 € les mêmes 120 g.

Pour trouver une pierre d'Alun naturelle, il faut donc bien lire l'étiquette, cette fois-ci ne pas se fier au label (ça nous aide franchement !) et après, c'est un choix de budget, d'autres diront d'engagement personnel, entre magasin bio et grandes surfaces.

La « Pierre d'Alun » aussi toxique que les déodorants classiques ?
(Article de mars 2012)
Plusieurs scientifiques soulèvent la question et nous invitent à la prudence.
L'aluminium pose problème dans la santé humaine. C'est un élément chimique, qui, pénétrant dans l'organisme, va circuler dans le sang puis se fixer sur des organes (cerveau...), dans des tissus (glandes mammaires, ganglions) et passer certaines barrières (placentaire...) dont il ne pourra souvent pas être totalement éliminé, par l'intermédiaire des reins (voies urinaires et biliaires). Cette fixation est soupçonnée d'intervenir dans l'apparition de maladies dégénératives du cerveau (Alhzeimer...), de cancers ou d'intoxication pour d'autres tissus.
Une des entrées de l'aluminium dans notre corps est la voie cutanée au travers des soins et traitements que nous appliquons sur notre peau.

La cosmétique naturelle nous propose, en alternative aux déodorants classiques à base des chlorhydrates d'aluminium, l'utilisation de l'alun en poudre ou en « Pierre ». Mais ce nouveau comportement quotidien ne nous expose-t-il pas à des risques de contaminations par l'aluminium, dans une zone corporelle proche de ganglions, des glandes mammaires et sur une peau parfois lésée par le rasage ou l'épilation ?

La situation se résume en quelques questions :
- La Pierre d'Alun contient-elle ou l'aluminium ? Oui.
Dans sa version naturelle, Potassium Alun, la seule recommandable en cosmétique, il s'agit d'un double sulfate d'aluminium et de potassium.
- L'aluminium contenu dans la Pierre d'Alun naturelle est-il susceptible de traverser la peau ? Non... mais prudence quand même.

Voici l'avis du Dr Pierre Souvet, sur son site, membre de l'ASEF (Association Santé Environnement France) et intervenant dans le reportage « Aluminium notre poison quotidien ».
« Les pierres d'alun naturelles libèreraient au contact de l'eau des composés chimiquement stables, c'est-à-dire qu'ils ne réagissent pas avec la peau et ne libèrent pas d'aluminium. L'aluminium ne pénètrerait donc pas dans l'épiderme...
Cependant, il faut rester prudent car aucune étude scientifique sur la pierre d'alun naturelle n'a montré son innocuité ou sa toxicité à ce jour.
»
De son coté, Rita Stiens, journaliste, auteur du livre référence « La Vérité sur les Cosmétiques » sur le site éponyme le présente ainsi :
« Alun (déclaration INCI: Potassium Alum) est une poudre cristalline obtenue à partir d'un argile ou de schistes alunifères. Elle limite la sudation mais c'est un produit très doux qui n'attaque pas la peau et ne fait pas craindre une irritation de la peau due à l'obstruction des pores. L'alun est chimiquement inerte. C'est-à-dire qu'il ne libère pas d'aluminium.»

Enfin, l'AFSSAPS, dans son « Evaluation du risque lié à l'utilisation de l'aluminium dans les produits cosmétiques » publiée en novembre 2011, constate qu'il n'y a pas assez de données pour conclure sur les sels d'aluminium.

En conclusion
En attendant plus de certitudes scientifiques, si vous souhaitez appliquer le principe de précaution, vous pouvez opter pour des déodorants bios sans alun, ils existent, contiennent plutôt des hydrolats, des huiles essentielles ou des actifs cosmétiques efficaces contre les odeurs de transpiration ou réaliser vous-mêmes des recettes simples que vous trouverez sur cette page.
Si vous restez confiante dans la Pierre d'Alun, optez impérativement pour la version naturelle, Potassium Alun, et ne l'utilisez pas après rasage ou épilation des aisselles.

Réaliser son déodorant
Et si vous souhaitez vous lancer dans la fabrication d’un déodorant maison, c’est possible :

Ma recette de déodorant naturelRecette de mon déodorant
crème vanillé


Temps de préparation
15 minutes,
Cette recette est rapide et facile a réaliser.

Ingrédients
Faire son stick déodorant- un flacon roll-on réutilisable de 50 ml, lavé et passé à l'alcool (ou ébouillanté) selon s'il est en verre ou en plastique.
- 25 ml de macérât de vanille (fabriqué maison, pour moi)
- 15 ml d'hydrolat de fleur d'oranger
- 1 gramme de cire d'abeille naturelle
- 1 cuillère à moka de glycérine
- 4 gouttes d'huile essentielle de citron
- 6 gouttes d'Extrait de pépins de pamplemousse (conservateur)
- 2 gouttes de vitamine E (conservateur).

Préparation
- Mettre le macérât et la cire au bain-marie. Dès que la cire est fondue, retirez du feu.
- Incorporez l'hydrolat petit à petit.
- Ajoutez la glycérine, puis les huiles essentielles et les conservateurs.
- Transférez dans le roll-on.

Utilisation
Mon macérât de vanille est très odorant et parfume ce déo de façon délicieuse. Mais vous pouvez le remplacer par une huile végétale ou un autre macérât (camomille, par exemple), moins odorant ; dans ce cas rajouter une quinzaine de gouttes d'huiles essentielles ou d'extraits aromatiques pour le parfumer ; cela le rapprochera de votre parfum habituel ou des senteurs que vous aimez.
De même l'hydrolat est adaptable à vos goûts.
Ne craignez pas la présence d'huile végétale, vous n'aurez pas du tout dans le produit fini l'impression de « gras ».
Sans alcool, sa douceur le rend utilisable après rasage ou épilation.
Très agréable, en alternance avec la pierre d'Alun, les jours ou vous aurez envie d'un déo parfumé.

Coût
Pour un petit flacon : 1,25 € les 45 ml environ.

ou bien cette version spray :

Ma recette d'eau fraîche déodorante naturelleRecette de mon Eau Fraîche Déodorante
Une recette simple et rapide

Temps de préparation
Quelques minutes.

Ingrédients
- un flacon de 50 ml équipé d'un spray, lavé, ébouillanté ou passé à l'alcool.
- 25 ml de vodka
- 25 ml d'hydrolat de citron
- 40 gouttes d'huiles essentielles ou d'extraits aromatiques dont
* 10 gouttes d'huile essentielle de citron
* 10 gouttes d'huile essentielle de mandarine
* 20 gouttes d'extrait aromatique de pêche
- conservateur : extrait de pépins de pamplemousse ou cosgard : 18 gouttes.

Préparation
- Mélangez alcool, huiles essentielles et extraits aromatiques dans le flacon.
- Ajoutez l'hydrolat puis le conservateur.
- Fermez, secouez, c'est prêt !

Utilisation
Une eau fraiche vraiment très agréable lorsque l'on souhaite un parfum léger et fruité.
Pour une action plus « déodorante » , ajoutez quelques gouttes (2 ou 3) de sauge sclarée ou de palmarosa, efficaces contre les odeurs de transpiration. Et pour épaissir un peu votre eau, une goutte de patchouli, pas plus sinon il couvre tout, ou 4 à 5 de vanille renforceront son effet.

Coût
Cette petite eau sans prétention vous reviendra à 1,75 € les 50 ml.


8 - Les eaux de toilette et parfums

Une petite gamme d'eaux de toilette ainsi que quelques parfums existent en bio, avec une nette avance pour les eaux féminines.

2009 a vu une progression de ce secteur : les grandes chaînes de parfumeries, les marques s'intéressent de près à cette nouvelle tendance.
Les années à venir devraient, à n'en pas douter, "se parfumer de bio".

Soyez à l'affût et demandez.

Caron rouge pour le flaconnage des parfumeursCarton rouge aux parfumeurs !
Visites en parfumeries et balades régulières sur les brocantes m’ont confirmé le gâchis qui continue dans ce domaine : une grande partie, pour ne pas dire la majorité des flacons d’eaux de toilette et de parfums ne sont pas réutilisables.
Leurs sprays sont sertis, ne permettant pas de les remplir à nouveau ou de leur donner une seconde vie. Ils finissent au mieux dans le circuit de l’occasion où les collectionneurs les chinent, et au pire à la poubelle.
Parfum aux agrumes Cette condamnation au rebus est consternante : ce sont souvent de très jolis objets, qui ont demandé du temps, de l’imagination, des matières premières, et qui ont un coût important dans le prix du produit final.
Comment se fait-il que cette situation perdure chez de grands parfumeurs mais aussi et c’est le comble dans les marques bio ?
C’est notamment le cas de Florame (photo ci-contre)
A souligner l’initiative de Kenzo qui, en 2010, a décidé de faire évoluer l’un de ses parfums vedette en version rechargeable, soit à l’aide d’une fontaine en magasin, soit sous forme de recharges.
Une opération saluée par le trophée Eco-emballage 2010 qui récompense les actions de réduction des emballages.
Quelques marques semblent vouloir enclencher le mouvement, à nous aussi de les encourager en reclamant ce type de flaconnage.


9 - les papiers absorbants

Au quotidien, nous utilisons beaucoup de papiers absorbants. Chaque fois que c'est possible, il faut mieux les remplacer par du lavable, même si cela augmente la quantité d'eau utilisée pour les lavages.
Lors de vos achats pensez à opter pour des fibres recyclées : papier toilette, mouchoirs, essuie-tout en fibres recyclées rendent le même service sans entamer nos réserves forestières.
Les emballages sont clairs et portent les mentions :
  1. 100 % pure ouate de cellulose pour un produit issu du bois,
  2. 100 % papier ou fibres recyclées pour un produit issu du recyclage.
Papier toilette fabriqué à partir de papier recyclé    Papier absorbant fabriqué à partir de papier recyclé

Attention
Certains produits portant un éco label ne sont pas forcément en fibres recyclées.
Il faut encore une fois être vigilante et lire les emballages soigneusement.

Bonne nouvelle : les cotons à démaquiller labellisés sont arrivés sur le marché.

Trucs et astuces écolos de CarlaPetit truc
Si comme beaucoup d'entre nous, le mouchoir lavable, pour vous cela n'est :
- ni possible,
- ni hygiénique,
en clair, vous ne voulez même pas en entendre parler !

N'achetez pas pour autant les petits paquets de mouchoirs sur-emballés :
- récupérez un étui de taille et forme adaptées (ancien étui à cigarette, étui de portable,...) ou bien fabriquez-en un.
- armez-vous de feuilles d'essuie-tout (en papier recyclé, bien-sûr), et pliez les feuilles (comme elles le sont dans les paquets du commerce)
Equipez aussi les enfants : cherchez avec eux la pochette de récup qui ne les quittera plus ou optez pour un peu de travail manuel pour réaliser ensemble celle de leur choix, sans oublier l'atelier pliage des feuilles !

Pochette pour mouchoirs en papier faite main
Celle que j'ai réalisée...

Pochette de réemploi
Réemploi d'une housse de portable.

Le papier toilette écolo
Le papier toilette
Quelques règles basiques pour cet incontournable de l'usage quotidien :
- A choisir en papier recyclé, cela va de soi !
- Avec aucun additif de type colorant ou parfumant, ni motif imprimé, c'est mieux.
- Et à ne pas gaspiller, ce qui est moins évident à transmettre à sa tribu...





Caron rouge pour le flaconnage des parfumeursPapier toilette et greenwashing (éco-blanchiment)
Annoncé depuis janvier, c'est en cette fin d'été 2011, par l'intermédiaire d''une pub télévisée, que j'ai appris sa naissance : "Aqua tube", le tube de rouleau de papier toilette qui se dissout dans l'eau.
Argument publicitaire :"Lotus pense à la planète et invente le premier tube jetable dans les toilettes".
Et un petit coup de greenwashing pour faire passer... le nouveau rouleau, pas même en papier recyclé !
Comment vous dire la consternation qui me gagne dans ces cas-là :
- le problème majeur qui se pose à nous à la vue désespérante, je vous l'accorde, de ce tube cartonné n'est pas son recyclage mais surtout son remplacement !
- ceci fait, il n'est pas insurmontable de lui faire rejoindre ses homologues à recycler dans une sélection "papiers/cartons"
- trop de consommateurs auraient pris la mauvaise habitude de se débarrasser de ce tube dans leurs toilettes ; il reste, chacun le sait, un gros travail d'éducation mais raison de plus pour ne pas les conforter dans ce geste.
Décidément, cette façon de jeter puis de tirer la chasse pour que l'objet devenu inutile "disparaisse" dans la magie d'un tourbillon d'eau est très représentative de notre époque et ne me convient pas.



10 - Les lingettes lavables

Vous pouvez les adopter pour le démaquillage, le débarbouillage ou le change de bébé. Des magasins, des sites Internet proposent ces démaquillettes, débarbouillettes, lingettes adaptées aux usages quotidiens, dans des tissus doux, bien absorbants et parfois labellisés (coton bio, bambou, polaire, flanelle), bien loin de leur ancêtre le gant de toilette.
De nombreux blogs de femmes proposent aussi des idées pour coudre ces petits carrés ou rectangles « durables », et pourquoi ne pas les tester en version recyclage, en les taillant dans d'anciennes serviettes de toilette ou tissu adapté, si vous êtes un peu habiles de vos mains ?

Prix
Il faut compter plus ou moins 1 € la lingette (80 cts par lot) mais, 2, 3 ou 4 euros si elles sont, en plus, très jolies.

Démaquillettes à partir de recyclage textile
Mes démaquillettes réalisées à partir de textiles recyclés.


Votre avis...
"Je souhaite vous faire part d'un constat : pourquoi tous les fabricants de gels douche et shampoings ne nous permettent pas d'acheter ces produits sous forme de recharge ? Cet emballage économique et écologique existe et a fait ses preuves...
Seule une marque propose une écorecharge sur un produit de sa gamme : SANEX. Et il faut en faire des magasins pour trouver cette éco-recharge. Je ne comprends pas pourquoi la javel et le savon liquide se font en éco-recharge et c'est toouuut...
Un petit article sur ce point sur votre site peut-être..."

C.R.

Réponse de l'animatrice écologie féminine C'est vrai, je crains qu'il soit plus rentable pour les fabricants de nous vendre des produits dans des emballages à jeter, et de recommencer...
Entêtons-nous à consommer écologique, les fabricants finiront forcément par nous suivre.
Un petit conseil : essayez de vous défaire du gel douche, le savon est toujours plus écologique et économique ; pour le shampooing, préférez-le en grand conditionnement (1 litre).


Pour aller plus loin :

Eco-attitude au féminin






Sujets abordes : Ecologie feminine, eco-attitude au feminin, consommation ecologique, consommation durable, courses ecologiques, nesting, faire soi-meme ses produits, do-it-yourself, recettes produits d entretien et cosmetiques, femmes consom-actrices, maternit ecologique, habitat sain, polluants domestiques, pollutions interieures de l'habitat, toxicite de l'eau, toxicite des aliments, toxicite des materiaux, toxicite des produits d'entretien, toxicite des cosmetiques, produits de beaute bio, vetements ecologiques, recyclage et reemploi, dangers solvants, les CMEI, logos et labels cologiques, dcoration toxique, meubles toxiques, les COV, les COP, allergenes domestiques, bancs d essai des produits ecologiques quotidiens...

Les MILLE et UNE MANIERES pour les FEMMES de CONSOMMER ECOLOGIQUE et SAIN...