L'Ecologie et les femmes
Accueil Maternité Enfance Hygiéne Beauté Consommation Maison
L'ecologie féminine Hygiéne au quotidien
Une hygiéne intime respectueuse de son corps et de l'environnement Hygiéne intime
L'écologie féminine Soins & Beauté
L'écologie féminine J'attends un petit...
L'ecologie féminine Mon bébé
L'écologie féminine Il a grandi !
L'eco-consommation Jeux et jouets
L'ecologie féminine Faire les courses
L'ecologie féminine Nourrir sa famille
L'écologie au féminin Santé au Naturel
L'ecologie féminine Vêtements & Mode
L'écologie féminine Entretenir le linge
L'ecologie féminine Equiper & décorer
L'ecologie féminine Entretenir sa maison
L'ecologie féminine L'esprit récup
Bancs essai ecologie féminine Tests de produits
L'ecologie au féminin Les transports
L'ecologie féminine Mon jardin
Labels écologiques Labels écologiques
L'ecologie féminine Actualités Conso
L'ecologie féminine Contact
Publications sur l'ecologie féminine Bibliographie
L'écologie féminine et la presse Les Médias en parlent
L'ecologie féminine Immobilier Ecologique
L'écologie féminine Liens
L'ecologie féminine Agenda écologique
L'écologie féminine Agenda Vide-greniers

Traduire le site :

Création & référencement
SITECOM.BIZ
Tous droits réservés.

ENTRETIEN du LINGE...


Séchage naturel du lingeUne tâche à laquelle personne n'échappe : la machine à laver tourne tous les jours dans les familles nombreuses, plusieurs fois par semaine pour un couple ; l'impact sur l'environnement peut passer de minime à catastrophique, pour un résultat semblable. Là encore, des alternatives écologiques existent, mais vous le verrez aussi, économiques.


1 - le lavage

Lessive écologique Il se fait avant tout par le brassage du linge dans l'eau tiède, une petite quantité d'un produit "X" aidera à dissoudre les salissures, les évacuer et à désodoriser le linge.

* les lessives traditionnelles
C'est donc le rôle initial de la lessive, mais vous verrez que si vous parcourez ce linéaire dans un magasin, nous avons totalement perdu le sens de la raison, dans ce secteur.
Les produits proposés cherchent avant tout à vous offrir du rêve : Fraîcheur Alpine, Matinale, ou de Cimes, Derma Douceur, Nutri-Tonic ( ?) et autres envolées publicitaires !
Mais ces mêmes lessives prometteuses, contiennent une association de substances indésirables, voire toxiques...

Vous avez la possibilité aujourd'hui, de vous tourner vers la lessive écologique, de mieux en mieux distribuée, plus ou moins rigoureuse selon le label qui la certifie (rendez-vous sur la page labels pour mieux les connaître).


* les noix de lavageNoix de lavage
Vous en avez sans doute entendu parlé, c'est depuis quelques années une alternative naturelle et particulièrement économique à la lessive industrielle.

Il s'agit des fruits d'un arbre qui pousse en Inde et au Népal, le Sapindus Mukorossi, qui contiennent de la saponine.
Séchées et dénoyautées, ce sont ces petites coques que nous utilisons pour le lavage.
Elle sont généralement vendues par sac de 500 g ou de 1 kg en magasin bio, sur Internet et chez quelques commerçants qui commencent à les diffuser.

Comment pratiquer ?
Elles sont vendues avec un petit sac de toile.
Vous mettez 4 à 6 coques dans le sac bien fermé placé dans le tambour de la machine.
Coques de lavage
Sous l'effet de l'eau tiède, la saponine se libère et fait office d'agent nettoyant.
Elles sont ré-utilisables pour deux à trois lessives, selon la température de l'eau de lavage et la dureté de l'eau (présence de calcaire)!

Un sac de 1 kg permet à peu près 4 à 5 lessives par semaine pendant un an !

J'achète mon sac de noix à environ 10 € !

Efficacité :
Cette solution est efficace pour la majorité des lavages quotidiens.
Elle présente l'avantage de ne laisser aucun résidu chimique, aucun allergène sur le linge et c'est particulièrement intéressant pour bon nombre des gens (nourrissons, personnes allergiques ou à la peau sensibles...) mais c'est finalement mieux pour nous tous !

Comme souvent, certaines tâches doivent être prétraitées et quelques aides écologiques peuvent en améliorer encore l'efficacité.

Enfin en bout de chaîne, ces noix peuvent avoir encore d'autres utilisations, sous la forme d'une décoction, avant de rejoindre les bio-déchets puisqu'elles sont compostables.


Question...
"J'aimerais avoir votre avis sur les noix de lavage. J'en ai utilisé un moment puis j'ai eu du mal à comprendre comment le linge pouvait être rincé alors que les noix étaient encore avec ! Avez-vous des arguments qui puissent me convaincre de continuer à les utiliser ?
C.M.

Réponse de l'animatrice écologie féminineC'est effectivement une question qui revient souvent !
Comme cela est dit plus haut : "Sous l'effet de l'eau tiède, la saponine se libère..." Le rinçage se faisant à l'eau froide, il n'y aurait plus de libération de saponine. De mon expérience, cela ne pose pas de problème.
Pour revenir sur l'efficacité de ces noix, je les ai utilisées pendant un an, sans autre lessive, pour le linge d'une famille de cinq personnes. Les résultats sont tout à fait honorables et économiques. Cependant, aujourd'hui et depuis maintenant plusieurs années, j'ai préfèré la solution de la lessive au savon de Marseille, faite maison (recette plus bas). Elle a l'avantage d'être plus "locale" (inutile d'importer des noix de l'autre bout du monde), encore plus économique ; de plus, le savon de Marseille n'a plus à faire ses preuves et la lessive est légèrement parfumée.


* faites votre lessive
Si vous préférez avoir recours à une solution moins « exotique », pourquoi ne pas faire votre lessive ?
C'est très simple, rapide et aussi très économique, notamment avec du savon de Marseille, mais du vrai !


Les recettes écologiques de CarlaRecette de la lessive
"au savon"
Copeaux de savon de Marseille

Il vous faut râper l’équivalent de 2 cuillères à soupe (environ 20 g) de savon de Marseille le plus naturel possible.
Cela prend 2 minutes avec un économiseur et ne vaut pas la peine d’acheter du savon rapé, forcément plus cher.
Verser dessus, dans un récipient en verre, un litre d’eau bouillante et touillez. C’est tout !
Laissez refroidir en mélangeant de temps en temps, le produit va gélifier pendant cette phase.

Cette recette, à moins de 0,20 € le litre, efficace pour la majorité des lavages quotidiens est réalisable en quelques minutes. Vous pouvez l’améliorer d’huiles essentielles ou d’extrait aromatiques de votre choix.

Voir la vidéo


Vous pouvez renforcer l'action de la lessive avec cette eau dégraissante :
Les recettes écologiques de CarlaRecette de mon Eau Dégraissante
Une petite aide pour booster votre lessive maison (ou les noix de lavage) si nécessaire.

Préparation
Diluer deux grosses cuillères à soupe de cristaux de soude (environ 20 g) (à ne pas confondre avec la soude caustique) dans un litre d'eau bouillante.
Mettre en bouteille ou bidon, bien étiqueté, après refroidissement.

Usage
Cette eau a une action "décrassante", notamment pour la lessive de blanc : linge de maison, draps, torchons, nappes, plus sales, plus tachés mais aussi pour les couches lavables des petits.
Efficace, elle est supérieure aux cristaux de soude ajoutés directement dans le tambour : ils se dissolvent mal, uniquement à l'eau très chaude et laissent des traces blanches sur le linge.

A secouer avant usage.
Un demi à un verre à moutarde en même temps que la lessive au savon dans le bac de lavage.

Coût
Toujours économique : 0,027 € le litre.

Ou bien, optez pour une lessive directement plus "renforcée" :

Les recettes écologiques de CarlaRecette de ma lessive "familiale"
pour du linge blanc ou plus sale.


Ingrédients
- Une cuillère à soupe de savon de Marseille râpé,
- Une cuillère à soupe de savon au fiel râpé,
- Une cuillère à soupe de cristaux de soude,
- Une cuillère à soupe de bicarbonate de soude,
- Un litre d’eau.

Préparation
Selon la même méthode que précédemment, versez le litre d’eau bouillante sur les ingrédients et mélangez régulièrement jusqu’au refroidissement.

Coût
Economique, cette version revient à environ 0,45 € le litre, et entre 0,60 € et 0,80 € le litre si vous la parfumez.

Quelques puristes réalisent aussi leur lessive à partir de cendre de bois de la cheminée lorsque d'autres lavent à l'argile (attention quand même aux canalisations que cela risque de boucher !)

Et puis, rien n'empêche de réaliser une eau de rinçage pour un linge doux et légèrement parfumé.

Les recettes écologiques de CarlaRecette de mon Eau de linge parfumée

Ingrédients
Mélanger dans une bouteille d'un litre,
- 50 cl d'eau,
- 50 cl de vinaigre blanc,
- 50 gouttes d'huiles essentielles ou extraits aromatiques ; en été, j'aime le mélange pamplemousse, mangue, citron ; en hiver, je choisis plutôt pin, lavande, citron.

Préparation
Quelques minutes...

Usage
Ajouter un demi-verre à moutarde de cette préparation dans le bac de rinçage.

Coût
à peine 0,70 € le litre.

Question
"J'utilise une lessive écologique liquide, j'ajoute également un gant de toilette imprégné de 5 gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé.
J'ai remplacé l'assouplissant par du vinaigre blanc.
Une fois mon linge sec, je n'apprécie pas particulièrement l'odeur... Puis-je ajouter au vinaigre blanc, par exemple, un extrait d'arôme naturel de fraise ? ou d'un autre fruit ?"

G.H.

Réponse de l'animatrice écologie féminineOui, bien sûr, vous pouvez tout à fait ajouter un extrait aromatique naturel à votre vinaigre. Attention toutefois aux extraits parfois colorés qui pourraient tacher le linge comme certains extraits de fraise, de myrtilles. Vous avez également le choix de réaliser une eau de rinçage du linge dont vous trouverez la recette sur cette page.
Cependant, sachez que vous ne retrouverez pas la puissance des odeurs des lessives industrielles ; votre linge n'aura qu'un très léger parfum... naturel.


* Quelques petites astuces
Parfumer sa lessive maison
Ajouter au moins 30 gouttes d'huiles essentielles ou d'arômes naturels ; le résultat est alors très agréable lorsque l'on ouvre la machine, plus léger lorsque l'on étend le linge et... envolé lorsque le linge est sec...

Blanchir du linge blanc

Vous pouvez aussi ajouter à chaque lessive une cuillère de percarbonate de sodium.

Un linge "bleu d'azur"
Ajouter à votre lessive de blanc une serviette de toilette ou un tissu bleu, en délavant imperceptiblement elle donnera ce léger reflet bleuté qui nous donne l'illusion que le linge est "plus blanc que blanc".
C'est le travail des fameux azurants optiques dans les lessives traditionnelles, peu biodégradables ; ces substances sont écartées des lessives écologiques.

Désodoriser le linge
Parfois, le linge récupère une épouvantable odeur de moisi : c'est le cas lorsqu'il :
- sèche mal (en hiver ou par temps humide),
- est oublié une journée dans la machine avant d'être étendu...
Bref se défaire de cette odeur est extrêmement difficile, au point que même avec une lessive traditionnelle boostée en parfum, le fond de ce « fumet » persiste.
La solution est l'ajout d'un demi-citron (un entier, si la situation est grave) coupé en morceaux dans une chaussette fine nouée à votre lessive, pour terrasser l'odeur.
C'est aussi valable pour des vêtements imprégnés d'une transpiration très forte ou ceux de bébé, des petits qui ont vomi... même si dans ces deux cas, le vinaigre blanc directement utilisé sur les tâches malodorantes en vient assez bien à bout.

Question
"J'ai des taies d'oreillers qui ont jauni à l'emplacement de la tête. Je n'arrive pas à les décaper, j'ai tout essayé même des lessives du commerce mais je ne veux pas utiliser d'Eau de Javel. Avant de les jeter (c'est impossible de les utiliser comme cela) avez-vous une solution ?"
M.B

Réponse de l'animatrice écologie féminine Oui, j'ai déjà réglé ce genre de problème : Tout d'abord assurez-vous que votre linge est suffisamment résistant, ce qui est généralement le cas du linge de maison (si l'alternative est la poubelle, pas de souci).
Je traite ce problème à "l'ancienne" : dans un faitout (de préférence en inox ou émaillé) ou une grande cocotte, faire chauffer un gros volume d'eau.
Lorsqu'elle est très chaude, ajouter 2 à 3 grosses cuillères à soupe de cristaux de soude, deux petites cuillères de percarbonate de sodium (si le linge est blanc) ou de bicarbonate de soude (s'il est de couleur).
Remuez bien, puis hors du feu plongez-y votre linge.
Malaxez régulièrement avec une cuillère en bois, laissez tremper au moins une heure en surveillant, frottez un peu, puis lavez ce linge à la lessive habituelle.
Ce traitement de choc récupère très bien ce type "d'encrassement". Il est valable aussi pour les torchons, essuie-mains, sous-taies d'oreillers, couches lavables des petits..."

* les assouplissants
Une bonne occasion de faire des économies : n'en achetez plus.
Ces produits, vraiment peu biodégradables, peuvent facilement être remplacés par d'autres selon le problème :
- Vous souhaitez donner un parfum agréable à votre linge, la lessive traditionnelle ou écologique a déjà cet effet, inutile de rajouter des parfums. Si vous lavez avec des noix de lavage mettez quelques gouttes d'huiles essentielles de votre choix dans l'eau de rinçage.

- Votre eau est très calcaire, elle doit alors être adoucie. Si vous n'avez pas recours à ce système, vous pouvez rajouter dans l'eau de rinçage, une giclée de vinaigre blanc, qui remplira cette fonction.

- Votre linge est rêche ? C'est souvent un excès de lessive.
Diminuez les doses.
C'est un problème qui ne se pose pas avec la solution des noix de lavage.


* des aides précieuses
Balles de lavage Les balles de lavage :
En recréant le « malaxage » intérieur du linge, elles augmentent l'efficacité de la lessive, du rinçage et de l'essorage.
Vous pouvez également les mettre dans le sèche linge.
Elles rendent cependant les opérations un peu plus bruyantes !

Vous les trouverez dans tous vos commerces, sous des formes et des prix variés.

Ne les utilisez pas pour du linge très fragile : rideaux, certains lainages...


* Une aide discutable : la "Boule de lavage"
La boule de lavage magique ? Devenue vedette avec le Télé-achat en 2007 et parfois qualifiée de magique, il s’agit d’une boule en plastique, remplie de billes en céramique.
C’est, en théorie, sur l’action « physico-chimique » de celles-ci que réside le principe de cette boule.
La situation se gâte à la lecture d’un pseudo discours scientifique pour le moins pittoresque :
- « des puissants rayons à infrarouges lointains qui cassent les combinaisons d’hydrogène de la molécule d’eau » »… pas moins.
- « émission d’ions négatifs affaiblissant l’adhérence des saletés »
- « obtention d’un linge sain par élimination des micro-organismes pathogènes »
- grâce à elle, l’eau deviendrait « pénétrante et lavante »
Les scientifiques interrogés sur ces quelques arguments les trouvent tous au minimum douteux. Et, le petit plus : elle conserverait la fraîcheur des fruits, légumes, viandes et poissons une fois installée au frigo !
Voilà donc une présentation de l’objet que vous obtiendrez pour environ 35 €. Son prix tend d’ailleurs à baisser.
Je l’ai acheté, emplie de tous les espoirs d’une ménagère écolo-responsable.

Banc d'essai des produits écologiques de CarlaBanc d'essai de la boule de lavage

Malheureusement, j’obtiens le même résultat, me semble-t-il, qu’en faisant une lessive à l’eau.
- Les taches ne disparaissent ni plus ni moins, avec, que sans la boule.
- Le linge ne me semble pas particulièrement lavé et assaini.
Mais la difficulté est bien que ces évaluations sont très subjectives, dépendent de nombreux critères (dureté de l’eau, salissures du linge, performances de votre machine, niveau d’exigence propre à chacune) avec une composante importante : la force de la suggestion et des promesses d’un produit.
Enfin, je dois signaler pour être complète quelques cas de boules qui cassent dans le tambour, libérant les précieuses billes, et d’autres qui fondent.
En résumé, si vous y croyez très fort elle marchera peut-être !
Je ne devais sans doute pas y croire suffisamment…


* Les détachants
Attention aux détachants classiques qui sont souvent un coktail chimique.

Tournez-vous plutôt vers des produits écologiques.
Bizarrement, il n'y a pas encore de produits français labellisés ; les marques n'ont sans doute pas encore assez travaillé sur ces produits.
Vous trouverez donc ces détachants écologiques sous labels belges ou allemands en magasins bio ou sur Internet.

Mais le premier détachant reste le Savon de Marseille basique (le vrai) : frotter l’endroit avec un savon légèrement humide est efficace pour une grande partie des taches quotidiennes, les cols et poignets marqués, taches alimentaires et autres…

Et toujours, des produits basiques et non toxiques à utiliser, plutôt qu'un produit chimique (bicarbonate de soude, savon noir, vinaigre...)

Détachant écologique labellisé    Savon au fiel

Par exemple, vous pouvez nettoyer le doudou du petit avec du bicarbonate de soude : si vous ne pouvez le passer à la machine (mécanisme ou électronique à l'intérieur) mais qu'il a besoin d'être « rafraîchi », mettez-le dans un sac en plastique avec du bicarbonate de soude, fermez, et frottez-le vigoureusement pendant un moment, puis laissez-le une journée dans son sac avant de l'en sortir pour le secouer et l'aérez. C'est prêt, bébé peut le remettre à la bouche !


2 - le séchage

Il faut deux fois plus d'énergie pour sécher son linge électriquement que pour le laver.
Si nous gardons donc l'objectif écologique, fil à linge, air et soleil restent nos meilleurs alliés.

Mais nous ne disposons pas toutes d'un espace extérieur qui le permette.
Il faut donc se rabattre sur l'intérieur, et organiser un coin de séchage, près d'une cheminée, d'une pompe à chaleur, ou dans une pièce chauffée et ventilée.
Enfin, si vous ne pouvez pas envisager votre quotidien sans sèche-linge, choisissez au moins un appareil de classe A, qui offre un séchage rapide, permettant donc un essorage efficace.


* accessoires
pinces à linge en bambou Les pinces à linge
Vous avez trop de fois pesté contre ces pinces en plastique qui ont envahi le marché.
Sous l'effet du soleil, du froid ou d'une mauvaise conception, elles cassent au moindre effort.

Choisissez plutôt :
- le bois, même s'il noircit avec le temps et les intempéries, il est naturel et renouvelable.

- le bambou, plus résistant à l'eau, il supporte mieux l'extérieur.

- l'inox, dans ses dernières versions (articulées).
En effet, les premières pinces monoblocs, annoncées inusables, incassables et souvent garanties à vie (!), ont vite montré leurs limites : elles cassaient toutes au même endroit.

Pinces à linges articulées en inoxPinces à linges en inox cassées

Elles sont toujours en vente, mais je remarque que la garantie à vie a disparu...

Mes préférées
Pinces multi-usages en inox Onyx Présentée comme une pince multi-usages pour la maison (bureau, clip, culinaire…), je l’ai immédiatement affectée au linge.
Enfin une vraie pince à linge ! Bien conçue, sur un modèle qui a fait ses preuves, résistante, dans un inox de qualité, contrairement à toutes celles présentes sur le marché aujourd’hui, qui cassent, rouillent sur certaines parties ou ne tiennent pas le linge.

Voir le test ici.


Antimites naturels
Là encore, pas de produits chimiques, la nature offre tout ce qu'il vous faut.
Une bonne façon de déranger les squatters, est de régulièrement entretenir vos armoires : aérez, secouez, faites tourner le linge.

Quelques houses permettent d'éviter des attaques pour les vêtements occasionnels.

Cubes désodorisants en bois de cèdre Utilisez le bois de cèdre, son odeur caractéristique dérangent les indésirables. Vous le trouverez facilement sous formes de boules, de cubes, de galets, de cintres même, chez vos commerçants habituels.

Mais également un bocal ouvert de clous de girofles, d'écorces séchées de citron, des bouquets secs de lavande, de romarin, de sauge, de menthe

Le truc pour des armoires qui sentent bon :
Rangez-y vos savons, naturels, déballés bien sûr.
A chaque fois que vous ouvrirez placards ou armoires, vous aurez ce parfum léger de « propreté ».

Ou bien, réalisez une pomme d'ambre
Une Pomme d'ambre facile à réaliser Ce n'est guère compliqué : plantez une cinquantaine de clous de girofle dans une orange entière.
Laissez sécher pendant un mois au sec pour éviter toute pourriture.
Votre pomme d'ambre est maintenant prête à l'emploi.
Pendue à la tringle d'une penderie par exemple, elle dispensera de fines flagrances poivrées tout en éloignant les insectes qui ont tendance à s'installer dans l'atmosphère douillette de vos dressing ou armoires au détriment de vos vêtements.


Bonne surprise : le pressing écologique est arrivé !
Si vous confiez vos vêtements à un pressing, ils sont nettoyés avec un solvant, le perchloréthylène, toxique pour l'environnement et les manipulateurs.
C'est pourquoi plusieurs solutions alternatives voient le jour dans quelques villes de France.
Nettoyage à sec avec un produit sans danger, ou lavage à l'eau avec des produits totalement biodégradables, la profession prend conscience du problème, les autorités également semble-t-il !

Si dans votre ville un pressing écologique existe, allez-y, vous vous rendrez compte de l'absence… d'odeurs, et de la bien meilleure mine des employés.


Question
Je recherche des pinces à linge en bambou, mais les recherches restent vaines, pourriez vous me communiquer les sites à contacter pour obtenir ce type de produit.
C.S
Réponse de l'animatrice écologie féminine Vous avez raison, il est difficile d'en trouver : les dernières que j'ai pu croiser se trouvaient dans des magasins Intermarché. Attention cependant, certains lots sont mal réalisés au niveau de l'ajustement du ressort articulé qui ne résiste pas bien à la pression.


Prochains thèmes abordés

- la décoction de noix de lavage et ses utilisations.

- les substances indésirables dans les lessives et les assouplissants.



Pour en savoir plus :

Eco-attitude féminine dans l'entretien du linge







Sujets abordes : Ecologie feminine, eco-attitude au feminin, consommation ecologique, consommation durable, courses ecologiques, nesting, faire soi-meme ses produits, do-it-yourself, recettes produits d entretien et cosmetiques, femmes consom-actrices, maternit ecologique, habitat sain, polluants domestiques, pollutions interieures de l'habitat, toxicite de l'eau, toxicite des aliments, toxicite des materiaux, toxicite des produits d'entretien, toxicite des cosmetiques, produits de beaute bio, vetements ecologiques, recyclage et reemploi, dangers solvants, les CMEI, logos et labels cologiques, dcoration toxique, meubles toxiques, les COV, les COP, allergenes domestiques, bancs d essai des produits ecologiques quotidiens...

Les MILLE et UNE MANIERES pour les FEMMES de CONSOMMER ECOLOGIQUE et SAIN...